DHT – Je pars aider une Église au Liban

4 Juil 2013 3 commentaires

28371_391282444647_1331293_n

Bonjour ! Peux-tu te présenter en quelques mots, s’il te plaît ?
Eh bien, je m’appelle Sarah, et je suis traductrice dans le milieu chrétien. J’habite un petit village perdu au fin fond du Nord, pas loin de la frontière belge, où je découvre les joies de la vie à la campagne (les ânes, les vaches, les poules… ^_^). Et à l’occasion, je suis co-éditrice de ce blog !

Il paraît que tu comptes faire un truc qui sort un peu de l’ordinaire, cet été…
Oui, c’est bien vrai ! J’aime bien voyager, rendre visite à des amies que je n’ai pas vues depuis longtemps et faire de nouvelles rencontres, mais cette année, j’avais vraiment envie de faire autre chose. Je me suis dit qu’il était temps de ressortir de ma fameuse « zone de confort » et de me former pour plus tard.

Tu peux nous éclairer un peu…?
En gros, j’ai décidé de partir en mission. Plusieurs personnes de mon entourage sont parties avec une organisation en particulier dont j’avais déjà entendu parler il y a quelques années, alors j’ai regardé un peu ce qu’ils proposaient pour cet été.
J’avais surtout envie de partir dans un pays arabophone ; j’avais commencé à étudier l’arabe et un peu la culture arabo-musulmane, je m’y suis vraiment intéressée. J’ai donc « postulé » pour le voyage en Afrique du Nord et pour celui au Proche-Orient, en disant aux organisateurs de m’envoyer là où ils avaient le plus besoin. Résultat : je pars au Proche-Orient, au Liban plus précisément. Pas 100% arabophone, mais ce n’est pas bien grave ! ;)

Qu’est-ce qui t’a décidée à partir ?
Hum, c’est tout un processus en fait.. Pour résumer, l’idée de servir Dieu aux extrémités de la terre m’attire de plus en plus depuis un peu plus d’un an. Au début, je me disais : « Plus tard, quand je serai mariée ». Mais il y a quelques mois, j’en ai eu assez d’attendre d’être mariée pour que ma vie commence. Puisqu’il semble que ce ne soit pas pour tout de suite, je veux continuer à profiter de mon célibat pour servir Dieu.
Alors oui, peut-être qu’effectivement, Dieu m’enverra à l’autre bout du monde par la suite, et oui, peut-être que ce sera avec mon mari. Mais en attendant, je veux saisir toutes les opportunités qu’il m’offre de le servir maintenant et de me former par la même occasion. Ce voyage au Liban est pour moi l’une de ces opportunités. Et c’est aussi un vrai défi que Dieu m’aide à relever.

En quoi est-ce un défi ?
C’est un défi sur plusieurs plans. D’abord, je pars dans un pays que je ne connais pas, et je ne suis jamais allée aussi loin (c’est d’ailleurs la première fois que j’ai dû faire une demande de passeport…). Alors je m’attends à un certain choc culturel. Et puis je pars avec une équipe qui m’est totalement inconnue et dont les membres viennent des quatre coins du monde. Là aussi, il y aura choc des cultures. Ce sera donc un vrai défi que de travailler avec des gens que je ne connais pas et qui servent et réagissent différemment, en fonction de leur culture.
Mais mon plus gros défi, c’est le défi financier. C’est vrai, j’ai un boulot, et gloire à Dieu pour ça. Mais il ne me permet pas de partir comme ça. Le voyage coûte près de 1600€, et je ne les ai pas. Et demander de l’argent aux gens, maaaa que j’ai horreur de ça ! Il a pourtant bien fallu le faire, le plus souvent indirectement. Là encore, Dieu est fidèle, et j’ai reçu près de 1000€ !
Je ne peux toutefois pas encore acheter mes billets d’avion, et comme je pars le 15 juillet, ça commence à urger !

Donc tu pars le 15. Et pour combien de temps, au juste ?
3 semaines en tout. Mais je ne serai que 2 semaines au Liban. Tous les voyage à court terme autour du bassin méditerranéen commencent avec une conférence d’orientation à Rome, pendant 5 jours. Je reviens le 3 août.
En fait, toutes les détails quant au voyage, l’avancée de mes démarches, et les sujets de prière sont mis à jour au fur et à mesure sur mon blog. Vous pouvez donc m’y suivre et voir comment prier pour moi ; et pour ceux qui le veulent, vous trouverez aussi tout ce qu’il faut pour m’aider financièrement ;)

Le vélo, la mission… Qui d’autre fait un truc qui sort de l’ordinaire, cet été ?

Avatar
Auteur : Sarah L

25 ans, Rébellutionnaire, traductrice, responsable d'un groupe Students for Christ.

Voir tous ses articles →