Moi, mentir ? Jamais ! (2/3)

Crédits photo : apprendrelementalisme.com

Post de Eléonore J.P., 19 ans, étudiante en 2e année de prépa kiné

Après avoir discerné la racine du mensonge ICI, penchons-nous maintenant sur un autre principe :

2. Le mensonge pour le bien de l’autre

Il y a cette expression qui dit : « Tout vérité n’est pas bonne à dire ». Mais cela n’est pas vrai, la vérité EST la vérité et un mensonge ne peut primer sur elle. Nous aimons nous dire que la vérité peut être blessante et que c’est la raison pour laquelle nous la « déformons ». Mais il y a cette citation qui dit : « Ce qui probablement fausse tout dans la vie, c’est qu’on est convaincu de dire la vérité parce qu’on dit ce qu’on pense ». Or, ce que l’on pense n’est pas forcément la vérité ; nous devons dissocier la vérité d’un avis. Dire à une personne : « Oh là là ! elle est vraiment moche la robe que tu as mise aujourd’hui ! » Est-ce la vérité ? Non, c’est notre avis, ce qui est bien différent. Dans ce cas, je suis bien d’accord, tous nos avis ne sont pas bons à dire ! Toutefois, si la personne nous demande notre avis, nous pouvons répondre que cette robe n’est pas à notre goût, sans être méchant ni agressif dans nos paroles.

Et quand bien même la vérité est difficile à dire, quand elle va blesser les personnes que l’on aime, notre amour pour elle leur doit la vérité. Dieu, à l’amour incommensurable, ne nous ment jamais ; il n’« atténue » jamais la vérité, même si parfois cela fait mal… Est-ce qu’il vous est déjà arrivé d’entendre un message le dimanche matin qui vous remette les idées en place, où le pasteur aurait pu mettre votre prénom dans chacune de ses phrases ? Moi oui, et cela m’a fait l’effet d’une grosse claque en pleine figure ! Mais cela m’a fait du bien, car « toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l’homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne œuvre » (1 Timothée 3 versets 16 et 17). Dieu nous montre ce qui ne va pas dans notre vie à travers sa Parole et ne décide pas d’atténuer la vérité ou de nous la cacher sous prétexte que cela pourrait nous blesser. Nous avons tellement d’exemples dans la Bible où Jésus dit la vérité sans passer par quatre chemins… Parce que nous, hommes au cœur dur, nous avons besoin d’entendre cette vérité.

Conclusion demain…

Te reconnais-tu dans certains des exemples cités ?

Auteur : Eléonore J.P.

Eléonore, 19 ans, étudiante en 2e année de prépa kiné