Mes principes, mes codes de vie

Crédits photos : rachelschallenge.org

Texte de Rachel Scott, traduit par Emy B., étudiante et Rébellutionnaire. Tu peux retrouver d’autres écrits de Rachel dans le livre dont on parle ici.

L’éthique varie avec l’environnement, les circonstances et la culture. Dans ma propre vie, elle joue un rôle majeur. Peut-être à cause de la manière dont j’ai été élevée, des expériences que j’ai vécues, ou simplement à cause de ma conception du monde et de ma vision idéale des choses. Selon moi, voici les aspects les plus importants de l’éthique : être honnête, compatissant, et rechercher le meilleur et la beauté qui sont en chacun.

On m’a souvent dit que je faisais trop facilement confiance aux gens. Mais je trouve que, lorsque je fais confiance à des personnes auxquelles les autres n’oseraient pas se fier, ces personnes ne me déçoivent pratiquement jamais. Je voudrais que les gens aient cette même foi en moi. La confiance et l’honnêteté sont un engagement envers les gens ; si tu leur fais suffisamment confiance et te montres toi-même honnête, ils feront la même chose avec toi. J’attache énormément d’importance à l’honnêteté, et je l’exige de moi-même. Je placerais l’honnêteté avant le risque d’humiliation, avant l’égoïsme et avant toute chose moins digne que la vérité de l’Évangile. Je suis honnête et digne de confiance, mais je n’en suis pas devenue froide et sans cœur pour autant. Dans chaque situation, la compassion et l’honnêteté vont de pair. J’admire ceux qui accordent leur confiance, et sont eux-mêmes dignes de confiance.

La compassion est la forme d’amour la plus grande que les humains aient à offrir. D’après le dictionnaire Larousse, la compassion est un sentiment qui incline à partager les maux et les souffrances d’autrui. Ma définition de la compassion est la suivante : pardonner, aimer, aider, guider, et se montrer indulgent envers les autres. J’ai cette théorie selon laquelle si une personne se donnait du mal pour manifester de la compassion, cela entraînerait une réaction en chaîne de compassion. Les gens ne sauront jamais combien une petite dose de gentillesse peut avoir de grandes conséquences.

J’ai découvert récemment que les première, deuxième et troisième impressions peuvent être trompeuses par rapport à la vraie nature d’une personne. Par exemple, imagine que tu viens juste de rencontrer quelqu’un et que tu parles avec cette personne durant trois brèves conversations. Elle apparaîtra peut-être comme une personne sévère, cruelle, butée et ignorante. Tu porteras un jugement fondé seulement sur ces trois rencontres. Laisse-moi te poser une question : lui as-tu demandé quel est son but dans la vie, quel est son passé ? Si elle a connu l’amour et la souffrance ? As-tu regardé son âme et pas uniquement son apparence ? Tant que tu ne connais rien de plus que son image, tu n’as pas le droit d’éviter cette personne. Tu n’as pas recherché sa beauté intérieure, le bien qui est en elle. Tu n’as pas vu la lueur dans ses yeux. Regarde attentivement, tu trouveras toujours une étincelle, et tu pourras même l’aider à grandir si tu ne fuis pas à cause des trois premières impressions.

Je suis sûre que mes valeurs seront très différentes des tiennes, mais qui sait si la confiance, la compassion et la beauté ne rendront pas ce monde et cette vie meilleurs ? Mes principes peuvent sembler utopistes, mais essaie-les toi-même et tu verras le genre d’effets qu’ils ont dans la vie des gens autour de toi. Tu pourrais bien provoquer une réaction en chaîne.

Tu veux voir ton collège, ton lycée, ton université changer ? Inspire-toi de la vie de Rachel et sois le changement ! Cette vidéo peut aussi te donner des idées ;)

Auteur : Rachel Scott

Rachel est étudiante et rébellutionnaire.