Que peuvent faire les mecs ? (1/2)

intentions

Article de Elisabeth Adams (original ici), traduit par Lucille C., étudiante en coréen

Je l’ai rencontré à l’Eglise. Alors que je me tenais au bord de la foule, il est venu me saluer – moi, l’invitée. Son regard et ses questions étaient chaleureux et personnels, et il a mentionné une étude biblique où on allait sans doute se revoir.

Les deux fois suivantes où on s’est revus, son comportement était le même. Je savais qu’il vaut mieux partir du principe qu’un homme n’a aucune intention amoureuse – à moins qu’il ne le dise. Mais je ne pouvais pas ignorer ses répliques implicites. Et pendant un certain temps, j’ai succombé à une vaine passion passagère.

Entre-temps, j’ai commencé à chercher de nouvelles idées pour mon article. En réponse à ma demande pour des suggestions, un ami m’a écrit pour me demander : « Les femmes sont encouragées à s’habiller de manière convenable afin qu’elles n’ « aident » pas les hommes à les convoiter. Mais comment un homme peut-il se comporter pour qu’il n’incite pas les femmes autour de lui à le désirer ? »

Que nous l’appelions la convoitise ou l’infatuation, nous traitions la même question de cœur : un bon désir avec le mauvais objet, au mauvais moment ou au mauvais degré. Mais alors que les hommes et les femmes sont tous tentés de convoiter ce qui n’est pas à eux, ils arrivent généralement à cette tentation de différentes manières. Les hommes me disent que leurs désirs sont souvent déclenchés visuellement, tandis que les femmes s’accordent souvent à de nombreux gestes et actions subtils – des signaux dont les hommes ne se rendent pas compte qu’ils sont en train de les émettre.

Mais même des actions involontaires peuvent être plus puissantes que des paroles.

« Nous étions juste des amis. Nous le savions tous les deux. En fait, je savais de qui il était amoureux (et ce n’était pas de moi !). Mais il était tellement accessible émotionnellement qu’il était impossible pour moi d’agir sans que mon esprit me joue des tours. Quand il me saluait avec un câlin, et qu’il voulait savoir comment ma journée s’était déroulée, connaître mes rêves et espoirs, ou quand il m’envoyait des emails pour avoir des nouvelles, c’était dur de me rappeler qu’il n’était pas libre. Les femmes s’accordent émotionnellement, et même si je savais qu’il ne me voulait pas, je me sentais désirée. Et ça m’a fait désirer. »

D’après les femmes que j’ai interviewées, la façon la plus répandue par laquelle un homme méprend une fille, c’est lorsqu’il la mène en bateau : il déclenche prématurément ses désirs relationnels les plus intimes. En réalité, une femme est responsable de sa propre intégrité – mais les hommes peuvent faciliter la tâche, d’une certaine manière.

Avec cet article j’aimerais équiper les hommes avec les moyens de déclarer leurs intentions aux femmes.

1) Sois attentif

Tu peux être toi-même. Mais ne sois pas ignorant ! Connaître les paroles ou gestes qui risquent de faire croire à des intentions amoureuses peut t’éviter de trop en faire.

Un grand nombre d’hommes ignorent à quel point le cœur d’une femme peut être vulnérable. Pour une femme, le toucher n’est pas un geste bénin, pas plus que des regards appuyés. Le Seigneur nous a créées pour répondre, et les hommes doivent faire attention à ne pas déclencher cette réponse.

Ils ignorent les conséquences qu’un compliment ou un sourire peut avoir. Les femmes remarquent les regards, même les plus discrets. Ceci peut être gentil et honnête. Dieu a prévu que nous communiquions par le langage corporel (il a prévu que nous nous marions !), mais ça peut également nous faire chuter rapidement.

Je me souviens encore du choc électrique au contact de certains garçons que je connaissais, même si c’était juste pour me pousser amicalement ou me faire un petit câlin.

D’autres signaux incluent : la chercher des yeux dans la pièce, la taquiner, parler de votre future famille, lui demander son aide et ses conseils quand vous pourriez demander à d’autres personnes mieux placées…

Outre les signaux relationnels particuliers, il y a le nombre et la fréquence des signaux que vous envoyez à une femme en particulier, et leur proportion par rapport aux signaux qu’elle vous voit envoyer à d’autres. L’existence d’un mode de comportement et/ou l’absence de contexte l’encourage à voir votre comportement comme une intention de poursuite amoureuse.

2) Sois un homme intègre

Il faut savoir ce que tu veux, et une fois que tu sais ce que tu veux, il faut que tes intentions et tes actions soient cohérentes. Sois « le dernier homme sur la terre qui donne intentionnellement à une fille l’idée que ses sentiments à son égard sont plus qu’ils ne le sont en réalité ».

Un homme a dit :
« Prêter spécifiquement attention à une fille indique clairement un intérêt. Répéter l’habitude le confirme. Partager des secrets, passer du temps rien qu’à deux (même pratiquement en public) et se concentrer sur une femme en société, tout cela envoie le même message. C’est comme le feu : il faut l’utiliser avec grande précaution.

Le meilleur conseil pour les gars, c’est de profiter de leurs amies à distance. La seule exception, c’est quand vous ciblez intentionnellement une épouse potentielle. Mais dans ce cas les signaux sont réels. »

Lorsqu’on conduit une voiture, on se dirige instinctivement vers la direction dans laquelle on regarde. Au début d’une attirance, on ne se rend même pas compte qu’on se dirige vers une certaine fille. Je pense que cette danse à peine consciente fait partie du dessein de Dieu. (Elle sourit, tu fais un pas en avant, elle se tourne, tu dis bonjour…) Le truc, c’est de te réveiller à temps pour évaluer tes intentions avant qu’elle n’accorde trop d’attention à tes gestes.

La suite, c’est par ici !

Tu devrais aussi aimer...

8 Commentaires

    Avatar
  • Je kiffe cet article!

    Et certains gars diront peut-être : « mais il n’y a rien de mal à vouloir être désiré. Dieu ne veut pas une armée de monstres inaccessibles et indésirables. » ou encore « mais alors comment je fais pour trouver une femme si je dois ne pas être une source d’attraction pour une fille ? »

    Mais en fait, en y réfléchissant, je dirais que, si, il y a du mal à vouloir se rendre désirable à quelqu’un que vous ne comptez pas épouser. Ça peut paraître radical, mais en toute honnêteté, répondez-moi : à quoi vous sert-il d’être désiré par une fille que vous ne désirez pas, vous ? Et si vous êtes d’accord que ça ne vous sert à rien, pourquoi se rendre désirable à quelque qui ne devrait pas vous désirer ?

    Et par rapport à votre future femme, cet article ne dit pas qu’il faut que vous soyez rustre et aussi abordable émotionnellement qu’un bloc de granit. Vous pouvez être un gars que les filles considéreront comme un mari potentiel sans pour autant faire croire à des filles que vous leur portez un intérêt particulier. D’ailleurs, si vous voulez épouser une fille, rien ne vous empêche de sortir le « grand jeu » (avec limites et sagesse, sachant que des désirs éveillés peuvent conduire à une tentation sexuelle très dure à résister). De la même manière que mon épouse s’était faite belle (avec limitations et sagesse!) lors de notre premier rendez-vous, vous pouvez parler famille, sentiments et rêves avec celle que vous poursuivez dans le but de l’épouser, ou vous montrer joueur etc. Mais l’idée c’est : en tant que chrétiens, on est parfois trop gentils, attentionnés et affectifs avec les filles. Ça nous parait innocent, mais c’est un jeu dangereux…

    Ça m’intéresse de savoir ce que vous en pensez.

  • Avatar
  • Bonjour,
    Je suis d’accord dans l’ensemble mais je ne généraliserais pas autant. En fait je trouve que les filles ont deux fois plus ce genre de comportement que les gars. Dire ensuite que c’est les mecs qui induisent un comportement de séduction de la part des filles est une déresponsabilisation des filles! faut pas exagéré quand même. mais bon attendons de voir la suite….

      Avatar
    • Cet article est magnifique !
      Il est parfaitement vrai que si l’on nous met souvent en garde, nous les filles, par rapport à nos tenues ou attitudes vis à vis des garçons, on oublie souvent de prévenir ces messieurs !

      Ben, dans ton commentaire tu dis que nous avons deux fois plus ce genre de comportement, je ne suis pas d’accord ! Je crois que nous avons autant de responsabilités, simplement, si les filles sont averties et au courant de l’impact qu’elles peuvent avoir sur les garçons, vous, vous êtes encore dans l’ignorance !
      Alors imagine : si un gars a, par son attitude, laissé entendre à une fille qu’il aurait des sentiments, celle ci pense se trouver en droit de réagir. Le problème c’est que si le garçon n’éprouve rien pour elle, c’est à elle que l’on va faire le reproche de son attitude. Et celle du garçon alors ? C’est quand même son attitude à lui qui était à la base de toute l’histoire !

      C’est pour cela que cet article est très important et devrait être largement diffusé !
      A votre décharge messieurs, il est vrai que les « signaux » que vous envoyez par mégarde sont très discrets et peu codifiés. Mais s’il vous plait, faites attention ! Il n’est rien de plus douloureux pour un coeur que de savoir que ce qu’il a cru n’était pas vrai et qu’il lui faut abandonner ses espoirs.

    • Avatar
    • Ben, peut-être n’es-tu juste pas conscient de signaux que tu envoies, parfois même à ton insu. Parfois juste en prêtant une attention polie à des filles tu es en train de créer une connexion avec elles, émotionnellement. On ne parle pas d’allumer plutôt que d’émettre des signaux, et chacun perçoit les signaux différemment.

      Moi, si je montre mon caleçon, je n’envoie aucun signal à une fille, quel qu’il soit (parce que mes caleçons sont moches, et qu’un pantalon mal remonté n’est pas franchement le fantasme de la plupart des filles). Si une fille laisse entrevoir ne serait-ce qu’une partie de ses sous-vêtements, ça crée une réaction chez les gars. Inversement, si une fille me parle de ses projets d’avenir, je ne trouve ça ni attachant, ni forcément intéressant, et je ne percevrais certainement pas là dedans une approche d’ordre amoureuse. Eh bah apparemment (et aussi bizarre que cela puisse me paraître ;-D), pour une fille, je suis en train de lui exprimer un intérêt… On envoie tous des signaux, et on sensibilise bien les filles dans nos Eglises aux signaux qu’elles envoient (à raison), mais cet article est sensé nous sensibiliser, nous, aux signaux qu’on envoie sans en être conscient.

  • Avatar
  • Bonjour,

    Quelqu’un aurait-il sous la main le lien vers l’article qui parle justement de ce que peuvent faire les filles pour ne pas « aider » les hommes à les convoiter? Je ne parviens plus à mettre la main dessus.
    Merci!

  • Avatar
  • C’est un article intéressant mais j’attends la suite car c’est trop abstrait.

  • Avatar
  • L’article est magnifique et je pense qu’il nous interpelle tous femme comme homme.j’attend avec impatience la suite….

  • Avatar
  • D’acc à 100% avec cet article… ;-)

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *