Que peuvent faire les mecs ? (1/2)

intentions

Article de Elisabeth Adams (original ici), traduit par Lucille C., étudiante en coréen

Je l’ai rencontré à l’Eglise. Alors que je me tenais au bord de la foule, il est venu me saluer – moi, l’invitée. Son regard et ses questions étaient chaleureux et personnels, et il a mentionné une étude biblique où on allait sans doute se revoir.

Les deux fois suivantes où on s’est revus, son comportement était le même. Je savais qu’il vaut mieux partir du principe qu’un homme n’a aucune intention amoureuse – à moins qu’il ne le dise. Mais je ne pouvais pas ignorer ses répliques implicites. Et pendant un certain temps, j’ai succombé à une vaine passion passagère.

Entre-temps, j’ai commencé à chercher de nouvelles idées pour mon article. En réponse à ma demande pour des suggestions, un ami m’a écrit pour me demander : « Les femmes sont encouragées à s’habiller de manière convenable afin qu’elles n’ « aident » pas les hommes à les convoiter. Mais comment un homme peut-il se comporter pour qu’il n’incite pas les femmes autour de lui à le désirer ? »

Que nous l’appelions la convoitise ou l’infatuation, nous traitions la même question de cœur : un bon désir avec le mauvais objet, au mauvais moment ou au mauvais degré. Mais alors que les hommes et les femmes sont tous tentés de convoiter ce qui n’est pas à eux, ils arrivent généralement à cette tentation de différentes manières. Les hommes me disent que leurs désirs sont souvent déclenchés visuellement, tandis que les femmes s’accordent souvent à de nombreux gestes et actions subtils – des signaux dont les hommes ne se rendent pas compte qu’ils sont en train de les émettre.

Mais même des actions involontaires peuvent être plus puissantes que des paroles.

« Nous étions juste des amis. Nous le savions tous les deux. En fait, je savais de qui il était amoureux (et ce n’était pas de moi !). Mais il était tellement accessible émotionnellement qu’il était impossible pour moi d’agir sans que mon esprit me joue des tours. Quand il me saluait avec un câlin, et qu’il voulait savoir comment ma journée s’était déroulée, connaître mes rêves et espoirs, ou quand il m’envoyait des emails pour avoir des nouvelles, c’était dur de me rappeler qu’il n’était pas libre. Les femmes s’accordent émotionnellement, et même si je savais qu’il ne me voulait pas, je me sentais désirée. Et ça m’a fait désirer. »

D’après les femmes que j’ai interviewées, la façon la plus répandue par laquelle un homme méprend une fille, c’est lorsqu’il la mène en bateau : il déclenche prématurément ses désirs relationnels les plus intimes. En réalité, une femme est responsable de sa propre intégrité – mais les hommes peuvent faciliter la tâche, d’une certaine manière.

Avec cet article j’aimerais équiper les hommes avec les moyens de déclarer leurs intentions aux femmes.

1) Sois attentif

Tu peux être toi-même. Mais ne sois pas ignorant ! Connaître les paroles ou gestes qui risquent de faire croire à des intentions amoureuses peut t’éviter de trop en faire.

Un grand nombre d’hommes ignorent à quel point le cœur d’une femme peut être vulnérable. Pour une femme, le toucher n’est pas un geste bénin, pas plus que des regards appuyés. Le Seigneur nous a créées pour répondre, et les hommes doivent faire attention à ne pas déclencher cette réponse.

Ils ignorent les conséquences qu’un compliment ou un sourire peut avoir. Les femmes remarquent les regards, même les plus discrets. Ceci peut être gentil et honnête. Dieu a prévu que nous communiquions par le langage corporel (il a prévu que nous nous marions !), mais ça peut également nous faire chuter rapidement.

Je me souviens encore du choc électrique au contact de certains garçons que je connaissais, même si c’était juste pour me pousser amicalement ou me faire un petit câlin.

D’autres signaux incluent : la chercher des yeux dans la pièce, la taquiner, parler de votre future famille, lui demander son aide et ses conseils quand vous pourriez demander à d’autres personnes mieux placées…

Outre les signaux relationnels particuliers, il y a le nombre et la fréquence des signaux que vous envoyez à une femme en particulier, et leur proportion par rapport aux signaux qu’elle vous voit envoyer à d’autres. L’existence d’un mode de comportement et/ou l’absence de contexte l’encourage à voir votre comportement comme une intention de poursuite amoureuse.

2) Sois un homme intègre

Il faut savoir ce que tu veux, et une fois que tu sais ce que tu veux, il faut que tes intentions et tes actions soient cohérentes. Sois « le dernier homme sur la terre qui donne intentionnellement à une fille l’idée que ses sentiments à son égard sont plus qu’ils ne le sont en réalité ».

Un homme a dit :
« Prêter spécifiquement attention à une fille indique clairement un intérêt. Répéter l’habitude le confirme. Partager des secrets, passer du temps rien qu’à deux (même pratiquement en public) et se concentrer sur une femme en société, tout cela envoie le même message. C’est comme le feu : il faut l’utiliser avec grande précaution.

Le meilleur conseil pour les gars, c’est de profiter de leurs amies à distance. La seule exception, c’est quand vous ciblez intentionnellement une épouse potentielle. Mais dans ce cas les signaux sont réels. »

Lorsqu’on conduit une voiture, on se dirige instinctivement vers la direction dans laquelle on regarde. Au début d’une attirance, on ne se rend même pas compte qu’on se dirige vers une certaine fille. Je pense que cette danse à peine consciente fait partie du dessein de Dieu. (Elle sourit, tu fais un pas en avant, elle se tourne, tu dis bonjour…) Le truc, c’est de te réveiller à temps pour évaluer tes intentions avant qu’elle n’accorde trop d’attention à tes gestes.

La suite, c’est par ici !

Auteur : Elisabeth Adams