Jean Calvin : courte biographie

Si aujourd’hui la France a un rayonnement limité et un impact négligé dans le milieu évangélique dominé par les cercles Anglo-Saxons, elle pourra toujours se prévaloir d’avoir produit au XVIè siècle le théologien qui a influencé d’un manière inimaginable la théologie des Protestants, et ce jusqu’à ce jour. Son nom est bien évidemment Jean Calvin (1509-1564). Contrairement à Martin Luther, Calvin a peu écrit sur lui-même, c’est donc au travers de ses lettres et manuscrits qu’il s’est dévoilé.

Jean Calvin : sa vie

Né en 1509 dans l’Oise à Noyon, Calvin a tout au long de sa vie mené un pèlerinage qui l’a emmené à Genève, en Suisse. Élevé dans la religion Catholique, il eut une enfance mouvementée dans la mesure où il a commencé à voyager jeune pour s’instruire, notamment à Paris, Orléans, puis Bourges, pour repartir à Orléans et recevoir sa licence de droit.

Après s’être lié d’amitié avec plusieurs partisans de Martin Luther, il se convertit, aux alentours de 1533, au Protestantisme qui était interdit en France. Suite à l’affaire des Placards (1534), il s’enfuit à Bâle, pour publier sa première édition de l’Institution de la Religion Chrétienne (1536). Puis sur son chemin à Strasbourg, il s’arrête une nuit à Genève et Guillaume Farel l’implore de rester dans la cité Suisse déjà acquise à la cause protestante. Mais le français n’a pas le soutien du conseil de la ville et passe trois années à Strasbourg sous les ordres de Martin Bucer. C’est là-bas que Calvin commence à exercer en tant que théologien et pasteur. Puis en 1541, il retourne à Genève où il est appelé à réformer la ville, avec cette fois l’appui du conseil de la ville et de ses habitants. La Réforme dans la cité genevoise ne se faisant pas sans tensions ni querelles, Calvin réussit à imposer ses doctrines théologiques et pratiques dans l’église. C’est dans les dernières années de sa vie que Calvin est reconnu comme un personnage incontournable de la Réforme Protestante en Europe.

Jean Calvin : son oeuvre

Sa réputation de Réformateur lui est due à ses idées et pensées théologiques. Aujourd’hui, Calvin est connu pour sa doctrine de la prédestination et de la souveraineté divine, mais il a simplement repris ces thèmes développés par Saint-Augustin, qui fut sa plus grand influence littéraire. Mais Calvin fut surtout le théologien Protestant qui formula et rédigea ce qui est considéré comme la première œuvre de théologie systématique, l’Institution de la Religion Chrétienne. Lorsque Calvin commence à rédiger la première édition de l’Institution, il n’a que 25 ans. Il a écrit progressivement cette œuvre tout a long de sa carrière pour finalement sortir la version finale en 1559 en latin, qu’il traduit lui-même en français l’année suivante.

La pensée théologique de Calvin est développée dans l’Institution, œuvre divisée en quatre volumes. Le premier tome s’exprime au sujet de Dieu, sa nature, sa révélation, la Trinité, la centralité des Écritures. Le deuxième tome reprend le concept Augustinien du péché originel et de la corruption totale. Puis dans le troisième tome, Calvin décrit comment l’union spirituelle entre Christ et les chrétiens est accomplie, et leur permet de recevoir les éléments spirituels salvateurs, décrit plus tard dans ordo salutis par les Luthériens. Enfin, dans le quatrième tome, Calvin dévoile son ecclésiologie sur la place de l’Église, son autorité, ses ministères, et ses sacrements (le baptême et la communion).

Jean Calvin : son héritage

Le fait que Calvin soit connu pour sa compréhension de la prédestination est dû à ses disciples qui ont largement contribué au fait que le Calvinisme ne soit retenu, jusqu’à nos jours, que pour cette doctrine. Celle-ci a suscité et suscite aujourd’hui encore de nombreux débats dans le milieu évangélique. Il est vrai que l’influence de Calvin en tant que théologien est sans précédente, surtout dans le développement des évangéliques. Ses idées ont un énorme impact sur John Knox et Thomas Cranmer, hommes d’églises britanniques qui ont eu une grande influence sur la naissance des églises Anglicane, Presbytérienne, Épiscopalienne, mais également les Puritains. Qu’on rejette ou accueille ouvertement ses idées, la théologie de Calvin a participé à la réception des Évangiles dans le monde et son influence est aujourd’hui incarnée par les pasteurs tels que John Piper, Don Carson, ou Tim Keller.

 

Si Calvin t’intéresse, tu aimeras sûrement cette courte biographie de Charles Spurgeon, le prince des prédicateurs !

Auteur : Terry Chan

Terry, 26 ans est étudiant en théologie à l’institut biblique Moody à Chicago.