Charles Spurgeon, le fameux « prince des prédicateurs »

Cette biographie a pour but non pas de glorifier Charles Spurgeon, mais de rendre gloire à Dieu à travers la narration de la vie de ce grand homme.

Charles Spurgeon est né le 19 juin 1834 à Kelvedon, au Royaume-Uni. Il grandit avec ses grands-parents (son grand-père était pasteur) jusqu’à l’âge de 5 ans dans le village de Stambourne, car sa mère n’avait que 19 ans et attendait déjà un autre bébé. Il consacra la plus grande partie de son temps à la lecture des Écritures et d’autres écrits de divers théologiens, pasteurs et puritains.

Revenu chez ses parents, il commença ses études avec une grande facilité et changea d’école à plusieurs reprises, chaque fois que le niveau devenait trop bas pour lui. Jusqu’à ses 15 ans, il ne connaissait pas personnellement Jésus-Christ et il n’avait pas la paix dans son cœur. Il était écrasé par la conviction qu’il était pécheur, qu’il avait besoin d’être sauvé. Il savait que Jésus est mort pour nos péchés, mais il n’y voyait aucune application pour lui-même.

La vie de Charles Spurgeon changea quand il entra dans une église méthodiste et qu’il y rencontra un homme qui dit tout simplement : « Dieu dit : “Regardez à moi et vous serez sauvés, vous tous qui êtes aux extrémités de la terre !” » Son fardeau de conviction disparut et une nouvelle vie s’ouvrit devant lui.

Prêchant à l’école du dimanche, il fut invité une fois à prêcher au culte et il se rendit compte de ses capacités de prédicateur. Charles Spurgeon devint pasteur de l’Église de Waterbeach à l’âge de 17 ans, puis pasteur de l’Église de New Park Street deux ans plus tard.

Les effectifs de cette Église augmentèrent rapidement. En effet, Charles n’était pas comme ces prédicateurs habituels qui avaient fait de longues études au collège biblique et dont les prédications étaient devenues lassantes. Lors de ses messages, Spurgeon réussissait à faire rire ses auditeurs, à les émouvoir, et à les faire réfléchir quand il le fallait. Chacun de ses sermons contenait le message de l’Évangile : l’homme pécheur a besoin d’être sauvé et seul Dieu peut le sauver. Ils comprenaient aussi un appel à accepter Jésus dans sa vie.

À plusieurs reprises, Charles Spurgeon et l’Église durent soit agrandir le bâtiment, soit louer de grands auditoriums (Exetere Hall, Surrey Gardens), soit même construire une autre église (surnommée le Tabernacle Métropolitain), à cause du surpeuplement lors des cultes.

Charles voyageait beaucoup ; il alla prêcher à New York en Amérique, en Irlande, à Bristol en Écosse, à Paris en France, et dans plusieurs villes d’Angleterre. Il proposait que la moitié de l’offrande aille à l’Église locale et que l’autre moitié soit ajoutée aux fonds pour le Tabernacle.

Spurgeon et l’Église accomplirent d’autres œuvres :

  • La construction d’une école ;
  • Un magazine mensuel pour les chrétiens, L’Épée et la Truelle ;
  • Un dépôt de société biblique où des Bibles sont vendues ;
  • Une société des écoles du dimanche ;
  • L’Association des Colporteurs, des hommes vendant des Bibles et distribuant des traités pour répandre la Bonne Nouvelle partout ;
  • Une maison de retraite ;
  • Un orphelinat.

Même si la plupart des Londoniens l’aimaient, d’autres ne l’appréciaient guère. C’est le cas particulièrement des rédacteurs de journaux, qui y répandaient de terribles mensonges, se révélant même parfois grossiers. Les hyper calvinistes ne l’appréciaient pas beaucoup non plus.

Certains choix firent accroître l’opposition contre Spurgeon, comme quand ce dernier dénonça l’esclavage en Amérique ; il y perdit la source de revenus de ses sermons. Il marqua également son désaccord à propos de la nouvelle théologie, ou « Nouvelle Pensée », dont les membres de la Fédération baptiste d’Angleterre négligeaient le danger ; il s’en retira donc, ainsi que les membres du Tabernacle. Peu de temps après cette décision en mars 1888, il eut plusieurs périodes alternant maladies, fatigues et rétablissements, mais il acheva finalement son pèlerinage terrestre le 31 janvier 1892 à Menton.


Source de l’image à la une : www.christianitytoday.com

Laurent
Auteur : Laurent

20ans, Rébellutionaire et étudiant.

Voir tous ses articles →