Le procès de L'Évolution: Les fossiles

Le procès de L'Évolution: Les fossiles

Dans cet article nous allons parler des fossiles. Les fossiles sont des débris ou des empreintes des végétaux et animaux d'espèces disparues, conservés dans les dépôts sédimentaires (Le Robert). Que ce soit le créationnisme et l'évolutionnisme, tous deux se basent sur les fossiles pour élaborer leur théorie. Sauf que le créationnisme dit que le fossile est le résultat de l’accumulation soudaine de sédiments sur l’animal, résultant par la mort de l’animal et le figeant à jamais dans la roche. Alors que l'évolutionnisme dit que le fossile est le résultat (la plupart du temps) du dépôt du cadavre de l’animal sur le sol et d’une sédimentation progressive sur le cadavre.

 

Alors qu’en est-il réellement ?

Tout d’abord, cassons le mythe que les fossiles se créent sur des millions d’années. En 2018, des chercheurs de l’université de Bristol (1) ont réussi à fossiliser des organismes en 24h. Et les caractéristiques de fossilisation étaient microscopiquement identiques aux fossiles datant du déluge. La clé ? Ils ont réalisé la fossilisation grâce à une presse hydraulique dans un environnement extrême, autrement dit, grâce à une très forte pression imposée par l’eau, dans des conditions extrêmes, la fossilisation peut être effectuée rapidement. Hum … si seulement la Terre avait déjà connu ce genre de phénomène naturel au cours de son histoire (comme un déluge, par exemple ?).

La Fossilisation

Il y a 3 mécanismes possibles pour former un fossile.

  • L’impression quand l’environnement prend la forme de l’animal et se solidifie.
  • La pétrification, quand les minéraux de l’environnement remplacent les tissus de l’organisme.
  • La perminéralisation, quand les minéraux de l’environnement se logent dans les pores et les crevasses de l'organisme pour ensuite cristalliser et figer le squelette dans la roche.

Chacun de ces mécanismes peut se faire plus ou moins rapidement suivant les conditions auxquelles est soumis l’environnement. Il est important de noter qu’aucun de ces mécanismes ne nécessitent pas des millions d’années. Que ce soit pour la cristallisation ou pour un échange de minéraux, sous conditions extrêmes, le processus est accéléré et cela à été observé en laboratoire.

Des cimetières de fossiles

Parlons maintenant des fossiles retrouvés. Tout d’abord, ce ne serait absolument pas scientifique de conclure que puisqu’un fossile a été retrouvé à un endroit X, il a vécu à l’endroit X. L’endroit où se trouve un fossile n’apporte pas d'indications sur son lieu de vie, ni sur son lieu de mort. Donc la grande partie des illustrations de dinosaures que nous voyons, les films, les bruits etc … Ne sont que le résultat de l’imagination. Par contre, si plusieurs fossiles intactes sont retrouvés ensemble, au sein d’une même strate, on peut conclure qu’ils ont été fossilisés ensemble.

On a, par exemple, retrouvé sur la plage de “Fossil Bluff”, un cimetière de fossiles. Des centaines de fossiles encastrés les uns dans les autres. Parmi eux, se distinguent le crâne fossilisé d'une baleine à dents et d’un marsupial. Comment 2 êtres vivants, l’un marin et l’autre terrestre, peuvent-ils se retrouver fossilisés au même endroit ? L’explication la plus rationnelle est le déluge qui a enfoui, avec une extrême violence, des centaines de cadavres d'êtres vivants sous des couches de sédiments, par la force de l’eau.

Une mort soudaine

On retrouve aussi des fossiles illustrant des êtres vivants vacant à leur occupation habituelle. Le Mioplosus Fish Aspiration par exemple, qui montre un poisson en train d’en manger un autre. Ou le fossile d’une mère ichtyosaure en train d’accoucher. La fossilisation s’est passée si rapidement et violemment que les animaux n’ont pas eu le temps de se préparer. On ne parle pas de sédimentation sur des millions d’années, on est de l’ordre de quelques minutes, voir même secondes.

Dans la même logique, on retrouve des trilobites fossilisés avec des traces laissées derrière eux. Une explication possible est qu’ils voulaient échapper aux couches de sédiments et ont donc essayer de s’échapper, laissant derrière eux les traces de leur vaine évasion. Ce qui n’a aucun sens si la fossilisation s’est effectuée sur des millions d’années. L’étude des fossiles nous révèlent qu’ils sont morts soudainement, avec une violence extrême, et que cela a touché tous les êtres vivants peu importe leur espèce. Les évolutionnistes imaginerons des explications potentielles à chacun de ses fossiles (mini-déluge, soudaine congélation de l’eau pendant le Grand Ere glacière, etc …), mais cela revient à avancer des fables (non observable et sans preuves), et je n’ai pas assez de foi pour croire aux fables imaginaires.

 

Sye Ten Bruggencate disait que si quelqu’un ne veut pas croire, peu importe les arguments valides qui lui seront exposés, il trouvera toujours une excuse pour ne pas croire. C’est ce qu’il se passe avec les fossiles. Tous les fossiles prouvent l’existence du déluge et sont parfaitement cohérents avec le récit biblique. Mais non, la science sait mieux, donc allons imaginer n’importe quelle explication pour ne pas être confronter à la Parole de Dieu.

(1) : https://newatlas.com/lab-made-fossils/55619/

Tags:
Aucun tags...
Les derniers commentaires
Aucun commentaire pour le moment. Laissez-en un avec le formulaire ci-dessous !
Envoyer un commentaire
Merci ! Nous avons bien reçu votre commentaire. Celui-ci sera publié sous peu, le temps d'être vérifié par notre équipe.
Mince, ça ne s'est pas passé comme prévu.
Table des matières