Le procès de l’évolution : Le Genre Homo

Le procès de l’évolution : Le Genre Homo

Dans cet article, nous allons aborder l’Evolution du genre Homo. Soit disant scientifiquement prouvée, cette évolution expliquerait notre présence sur cette Terre. Nous ne serions que le fruit de transformations biologiques apparues chez un ancêtre commun il y a des millions d’années. Comment le savons-nous ? Nous avons retrouvé des os datés de plusieurs millions d’années (cf: Le procès de l'Evolution:La datation) et qui appartiendrait à des individus n’étant ni hommes, ni primates. Ces sortes d’hybrides seraient la transition entre nous et nos amis les singes.

Tout d’abord, voyons ce que dit l'évolution. Les ancètres du genre Homo seraient le Ramapithèque (14 Millions d’années) et l’Australopithèque apparu il y a 4,2 Millions d’Années. Ensuite nous entrons dans le genre Homo avec Homo Habilis (2,4 Millions d’années), Homo Erectus (1,9 Millions d’années), Homme de Néandertal (350 000 ans) et nous, Homo Sapiens (35 000 ans). Donc voyons comment toute cette théorie a-t-elle été déterminée.

Ramapithecus

Commençons par le Ramapithèque. On a déduit l’existence du Ramapithèque à partir de cette découverte : Une demi mâchoire. A partir d’une demi mâchoire, les chercheurs ont déduit ca : un primate à la posture semi-droite, se déplaçant sur ses membres inférieurs, avec de longs membres supérieurs et des mains similaires à celles de l’espèce humaine. Tout ça … à partir d’une demi mâchoire ! En réalité, cette mâchoire est très similaire à la mâchoire de l’orang-outan. Le problème (et ce sera un problème récurrent) est que les chercheurs ont voulu imposer leur vision à la découverte.

The Times Magazine publiait le 7 Novembre 1977 ceci "Le Ramapithèque est idéalement structuré pour être un ancêtre des hominidés. S’il ne l’ai pas, nous n’avons rien d’autre qui peut l'être." Donc, si on y croit vraiment beaucoup, ça peut le faire ! Ce n'est pas très scientifique.

Australopithecus

Passons à l’Australopithèque et pas n’importe lequel, prenons l’exemple de Lucy. Elle s’appelle Lucy car les chercheurs écoutaient Lucy in the Sky with Diamonds des Beatles quand ils l’ont découverte. Enfin, bref ce n’est pas le sujet. Prenons donc Lucy, l’Australopithèque le plus célèbre au monde.

Seulement 25% du squelette de Lucy a été découvert. A partir de ces 25%; les chercheurs en ont déduit ça : Un bipède, à la posture droite, de long membres inférieurs, des pieds humains, de courts membres supérieurs et des mains similaires à celles de l’espèce humaine. Notons qu'on n'a pas retrouvé les os des mains, ni des pieds de Lucy. Tout ceci est uniquement “déduit” par les chercheurs. Notons aussi, que si nous rapprochons les os des jambes et nous éloignons les os des bras de Lucy, la structure correspond en tout points à celle d’un primate. Et les découvertes récentes d’os des mains et des pieds appartenant à Australopithecus montrent des membres distinctement similaires à ceux d’un primate.

Alors le Professeur Donald Johanson dit que ce qui fait que Lucy est l’intermédiaire entre l’homme et le primate est son genou. En effet, chez le singe, l’axe du genou est généralement droit alors que chez l’homme le fémur est placé en biais (valgus). Chez Lucy, on est entre les deux. Sauf que la partie supérieure du genou de Lucy (fémur inférieur), a été retrouvée 70 mètres plus profond et distant de 600 mètres des autres os lui appartenant. Donc peut-on vraiment lui attribuer ce fémur ? De plus, aujourd’hui, plusieurs espèces de primates présentent un valgus sur le genou ( 9° chez l’humain, 9° chez l'orang-outan ou le singe araignée). Donc ça ne prouve absolument rien. Le bassin de Lucy présente le même degré d’écartement que celui d’un primate. Donc il est raisonnable de conclure que Lucy n’était qu’autre qu’un primate.

Homo Néanderthalensis

Finissons par l’homme de Néandertal. Avec Lucy, ils forment les piliers de l'Évolution. Le crane de Homo Neanderthalensis correspond en tout points à un crane humain. Avec l'arcade supérieure plus prononcée mais cela ne justifie en rien une classification différente. Le squelette est robuste mais, même raisonnement, cela ne justifie en rien une classification différente. On sait que l’Homme de Néandertal fabriquait des outils, mettait des bijoux, fabriquait du maquillage, naviguait et chassait des animaux aquatiques. Il savait faire du feu et donc cuire sa propre nourriture, faire de la colle et fabriquait des flûtes. Neanderthalensis enterrait ses morts et s’occupait des malades. C’était un humain … De plus, il n’y a aucune différence significative entre l’ADN humain et l’ADN de l’homme de Néandertal.

Homo Neanderthalis était un homme, primitif certes, mais un homme tout de même, descendant d’Adam, créé par Dieu.

 

Notre arbre évolutif ne contient en réalité qu’une ligne droite. Cette ligne commence par Dieu qui nous a créé et arrive à nous, l’Homme. Que ce soit Homo Erectus, Homo Neanderthalensis ou Homo Sapiens, c’était tous des hommes qui avaient besoin de croire à la promesse de Dieu pour être sauvé. Je trouve cela tellement dommage de les réduire à des espèces inférieures.

Tags:
Aucun tags...
Les derniers commentaires
Aucun commentaire pour le moment. Laissez-en un avec le formulaire ci-dessous !
Envoyer un commentaire
Merci ! Nous avons bien reçu votre commentaire. Celui-ci sera publié sous peu, le temps d'être vérifié par notre équipe.
Mince, ça ne s'est pas passé comme prévu.
Table des matières