Je souffre. Pourquoi ?

La maladie. La douleur. L’anxiété. Le deuil. L’injustice. L’indifférence.Pourquoi Dieu permet-il que ses enfants, adoptés et chéris, souffrent ? Cela ne vous révolte-t-il pas ? Notre Père, qui dit nous aimer, nous laisse aussi souffrir de la maladie?!

 

Rappelons-nous d’abord que la souffrance révèle la gloire de Dieu.

Pourquoi ? À cause de Jésus. C'est par lui que nos souffrances prennent sens. Il a lui-même souffert. Il était glorieux, Il a quitté sa gloire pour la souffrance - en sachant qu’il allait souffrir - et par sa souffrance, il a révélé l’étendue de sa gloire en mettant à mort la Mort. C’est pour ça que l’Évangile est incroyable ! Nous avons un Dieu qui a volontairement souffert injustement, Lui le seul être parfait, et c’est pour cela qu’Il nous comprend quand nous crions vers Lui car il a Lui-même vécu la souffrance.

Mais comment comprendre les souffrances « injustes »?

Cancer, chute dans l’escalier, tétraplégie, maladie dégénérative, racisme, problèmes familiaux, catastrophes naturelles, etc.Comment expliquer cette souffrance qui nous arrive “même” à nous, chrétiens, enfants chéris de Dieu ?

Ce n’est absolument pas une histoire de « karma », une mauvaise action qui nous retomberait dessus. Il n’y a pas d’autre explication tangible et recevable que la dégénérescence de l’humanité à cause du péché, qui provoque la souffrance et l’injustice.

Nous vivons tous dans un monde déchu et injuste sans forcément nous en rendre compte à notre échelle. Seulement, quand survient la souffrance nous sommes obligés de questionner les piliers sur lesquels reposent notre vie : argent, travail, famille, réputation, amour, amitié, foi ... Qu’est-ce qui tient dans l’épreuve ? La foi en Christ. Les hommes meurent ou peuvent nous abandonner, notre santé peut se dégrader, notre argent peut s’envoler... Mais la foi reste. Pourquoi ? Parce que Dieu est fidèle. Pas nous. Lui seul reste.

Mais pourquoi permet-il que ses enfants souffrent ?

Parce que la souffrance nous fait progresser. Parvenir à accepter que cette souffrance injustifiée soit une épreuve pour nous faire progresser, dans notre foi, notre caractère est quelque chose de difficile, et qui peut facilement sembler une réponse qui manque de compassion.

Cependant, cette réponse est vraie car Dieu se glorifie dans nos épreuves :“Je suis au bord du gouffre, mais je sais que je ne tomberai jamais” m’a dit un ami qui venait de perdre son père. En colère contre Dieu qui avait permis que cet évènement tragique arrive, je me suis retrouvée tellement encouragée par l’assurance, la paix et la confiance en Dieu qu’avait cet ami. Dieu s’est glorifié dans cette épreuve.

Qu’il est dur d’accepter cette réalité ! Mais c’est en acceptant cette vérité que nous pouvons pleinement être libérés. Non pas libérés de la souffrance, Dieu n’accorde pas la guérison à tous, mais en étant confiants en Dieu, en ses promesses, en regardant avec persévérance l’éternité qui nous attend, nous sommes libérés de nous-même, nous nous décentralisons de notre propre vie, de toute pression qui nous dit que nous devons la “réussir” ou la gagner. Nous acceptons ainsi notre mission, la raison pour laquelle nous avons été créés : rendre gloire à Dieu. Dans la souffrance, dans la joie, en famille, entre amis, au travail, à l’église, rendons gloire à Dieu !

Sur la base de l’histoire de personnes qui, dans l’épreuve sont restées attachées à Dieu, confiants en sa fidélité, sa justice et son amour, l’auteur de la lettre aux Hébreux nous encourage:

Nous donc aussi, puisque nous sommes environnés d'une si grande nuée de témoins, rejetons tout fardeau et le péché qui nous enveloppe si facilement, et courons avec persévérance l'épreuve qui nous est proposée, les yeux fixés sur Jésus, qui est l'auteur de la foi et qui la mène à la perfection. Au lieu de la joie qui lui était proposée, il a supporté la croix, méprisé la honte, et s'est assis à la droite du trône de Dieu. (Héb. 12.1-2)

Prenons courage ! Jésus a promis qu’il reviendra ! Restons fermes jusqu’à son retour et rendons lui gloire.

Pour creuser plus sur le sujet de la souffrance, je vous encourage vraiment à lire le livre La souffrance de Timothy Keller qui m’a inspiré pour l’écriture de cet article.

 

Tags:
enfants
peur
souffrance
Les derniers commentaires
Aucun commentaire pour le moment. Laissez-en un avec le formulaire ci-dessous !
Envoyer un commentaire
Merci ! Nous avons bien reçu votre commentaire. Celui-ci sera publié sous peu, le temps d'être vérifié par notre équipe.
Mince, ça ne s'est pas passé comme prévu.
Table des matières