Ce sont juste mes hormones !

Ce sujet s’adresse spécialement aux filles/femmes. Messieurs, vous pouvez passer votre chemin ;) (Je blague) Il traite du sujet assez tabou des changements hormonaux causés par la menstruation et comment nous devons faire face à ces changements d’humeur bibliquement.

Un combat qui touche presque toutes les filles/femmes

Étonnamment (ou pas), les moments où je me sentais très mal, quasi en épisode dépressif, précédaient souvent de quelques jours le début de mes règles.

Étonnamment (ou pas), les moments où je me fâchais souvent avec les personnes autour de moi précédaient également de quelques jours le début de mes règles.

Je pense ne pas être la seule à vivre ce genre de désagrément les quelques jours avant les règles : c’est ce qu’on appelle le syndrôme prémenstruel. Il se manifeste par de l'irritabilité, de la colère, de l'anxiété, de la dépression et de la fatigue intense. Selon des études, environ 75% des femmes en âge de procréer en sont atteintes au cours de leur cycle menstruel.

Je suis persuadée que toutes les parties de notre vie et de notre corps doivent être vécues à la lumière de l’écriture et de la volonté de Dieu. Et nos règles font partie de notre vie en tant que filles/femmes, nous ne pouvons y échapper. Comment alors vivre ces moments d’une manière qui glorifie Dieu

Née de nouveau mais encore dans un corps déchu

Quand nous sommes dans cet état d’irritabilité, il nous est tellement facile de rejeter la faute sur nos hormones. “Désolé, c'était juste mes hormones !”, “Je peux être très désagréable en ce moment, je vais avoir mes règles !”

Et d’un côté, tout cela est vrai. Toute cette fatigue et cette mauvaise humeur sont dues à un chamboulement des hormones de notre corps pour nous préparer à l’arrivée de notre cycle. On voit souvent des moqueries déplacées sur ce sujet qui peuvent encore plus nous irriter.

Et même en tant que chrétiennes nées de nouveau, nous avons encore un corps déchu, affecté par le péché. Une des manifestations de ce corps encore déchu est ce mal être que nous ressentons pendant cette période. Pourtant, quel que soit notre état, cela ne devrait jamais être une excuse pour agir selon la chair. Cela ne devrait pas être une excuse pour se laisser gagner par toute cette frustration de notre chair.

Nos hormones ne sont pas des excuses 

Il est vrai que ces périodes nous rendent plus sensible que d’habitude. Que des choses qui ne nous irriteraient pas d’habitude nous rendent complètement folles. Je suis de celles qui souffrent de ces moments, je suis de celles qui font du mal aux autres pendant ces moments sans presque m’en rendre compte… Voilà pourquoi j’aimerai vous proposer de remettre au Seigneur ces moments. Que même dans les moments banaux de notre vie en tant que filles/femmes, nous voulons toujours rechercher la volonté de notre Seigneur. 

Et pour cela :

  1. Reconnaissons notre faiblesse pendant ces moments

Si nous avons connaissance de notre corps et de notre cycle, nous devons savoir à quel moment cette période se passe généralement.

Prions pour ces moments, prions pour avoir la force de toujours nous tourner vers notre Seigneur pendant ces moments de fatigue et de quasi-dépression. 

Prions pour ne pas faire du mal (volontaire ou pas) autour de nous pendant cette période. Prions pour avoir toujours envie de faire la volonté de notre Seigneur (règles ou pas).

Et puis, agissons contre notre chair, ne nous laissons pas avoir par notre chair. Si le médecin nous a prescrit des médicaments pendant ces périodes, prenons ces médicaments. Soyons intentionnelles chaque mois pour répondre de manière appropriée.

“Restez vigilants et priez pour ne pas céder à la tentation. L’esprit est bien disposé, mais par nature l’homme est faible.” Matthieu 26.41
“Si nous vivons par l'Esprit, laissons-nous aussi conduire par l'Esprit.” Galates 5.25
  1. Ne nous mettons pas la pression quand même

Et pour terminer, j’aimerai que vous sachiez que cet article n’est pas pour nous culpabiliser quand nous nous sentons mal pendant ces périodes. Je le répète encore: c’est normal, c’est la manière dont notre corps répond à ces périodes tant que nous serons encore sur terre. Je suis persuadée que nos corps ne réagiront plus de la même manière dans la vie d’après. On ne peut contrôler nos hormones mais en tant que nouvelles créatures, on peut essayer de contrôler petit à petit la manière dont nous réagissons face à tout cela.

Nos hormones ne nous définissent pas. Notre Seigneur nous définit, et notre marche sur cette terre a pour but de lui ressembler petit à petit. Même quand nos hormones ne sont pas d’accord.

Si vous voulez étudier plus profondément sur les règles d’un point de vue biblique, vous pouvez vous référer à ces articles et livres :

Une vision biblique des menstruations - Angie Velasquez Thornton (Article de Tout pour sa gloire)

Glorifier Dieu pendant mes règles - Marie-Aude B. (Article d’Evangile 21)

“Aïe, mes règles! Une perspective chrétienne (enfin…)” par Rachel Jones

Tags:
émotion
relation
prière
Les derniers commentaires
Aucun commentaire pour le moment. Laissez-en un avec le formulaire ci-dessous !
Envoyer un commentaire
Merci ! Nous avons bien reçu votre commentaire. Celui-ci sera publié sous peu, le temps d'être vérifié par notre équipe.
Mince, ça ne s'est pas passé comme prévu.
Table des matières