Le procès de l'Évolution : Les strates géologiques

Le procès de l'Évolution : Les strates géologiques

Dans cet article nous nous intéresserons aux strates géologiques. Les strates géologiques ne concernent pas directement la théorie de l'Évolution mais elles seront un outil pour comprendre l’existence des fossiles. Les strates géologiques sont le résultat de l'accumulation de couches de sédiments et de la densification de ses couches avec le temps, formant des strates de roches empilées les unes sur les autres.

Ces strates sont présentes partout dans le monde et 2 principales explications s’affrontent sur leur origine : Le créationnisme justifie la présence de ces strates par le déluge qui a recouvert toute la Terre et donc a entraîner des tonnes de couches de sédiments à se déplacer soudainement et violemment. Et l’évolutionnisme qui dit que ces couches sont le résultat d’un dépôt lent, sur des millions d’années. Chaque strate représenterait d’ailleurs une ère géologique.

Alors en quoi les strates géologiques sont-elles importantes pour comprendre notre origine ?

 

Les roches sont composées de minéraux et, tout comme avec les fossiles, nous sommes en mesure de les dater par la radioactivité ( cf: Procès de l'Évolution : La datation). Mais nous avons vu que cette datation mène à des interprétations erronées. Nous allons donc nous concentrer sur la topographie des couches sédimentaires et voir ce que l’on peut conclure.

Des couches disséminées

Pour commencer, laissez-moi vous transporter au Grand Canyon. Le Grand Canyon est une superposition de couches rocheuses érodées en profondeur par l’eau et formant un réseau de larges crevasses mesurant plusieurs centaines de mètres. Ainsi, on peut voir à l'œil nu, la superposition des couches rocheuses. On constate la présence de Grès Tapeats, un type de roche sédimentaire qui provient du sable consolidé par un ciment, et le Calcaire Redwall, qui est aussi une roche sédimentaire. Allons maintenant en Israël, sur le site géologique de Timna. On retrouve le grès Tapeats, reposant sur une base cristalline avec exactement les mêmes caractéristiques microscopiques que le grès Tapeats du Grand Canyon. On retrouve le gré Tapeats avec les mêmes caractéristiques dans toutes l'Afrique Nord et l’Amérique du Nord, 2 continents pourtant géologiquement très différents.

De même pour le Calcaire Redwall, que nous retrouvons en Irlande, en Angleterre et dans l’Himalaya avec exactement la même structure microscopique. Si ses couches s’étaient formées indépendamment sur des millions d’années, on n’aurait pas exactement les mêmes caractéristiques car l’environnement change. Et comment se fait-il qu’on les retrouve à des endroits localisés, partout sur le globe ?

Rappelons que ce sont des roches sédimentaires, elles ont donc été transportées par l’eau. Le fait qu’elles aient les mêmes caractéristiques prouvent qu’elles viennent de la même sédimentation. Et pourquoi les retrouveraient-on à différents endroits, au sommet des continents ? Car le déluge a touché toute la Terre, transportant des millions de tonnes de sédiments sur des centaines de kilomètres.

Une sédimentation rapide

Allons maintenant chez nos voisins les Anglais et plus précisément à Douvres et ses falaises de craies. On retrouve la même structure rocheuse partout en Europe, en Turquie, en Israël ( dans la vallée de Elah, où David vaincu Goliath), au Kazakhstan, en Australie et aux Etats-Unis. Même raisonnement que précédemment. Les évolutionnistes disent donc qu’il y a bien eu un recouvrement de certaines parties du globe par l’eau mais que la sédimentation s’est effectuée sur des millions d’années ( à raison de 0,5 centimètres tous les 1000 ans). Regardons un peu ce que nous trouvons dans ces roches.

Dans les craies de Niobrara, dans le Kansas, on retrouve des crinoides (invertébré marin) ou un fossile de poisson digérant un autre. Le fossile mesure 3 mètres. Peut-on sincèrement imaginer que l’animal a mis 600 000 ans à être fossilisé sans terminer sa digestion ? Cest absurde. On retrouve, également au même endroit, des fossiles d’oiseaux et de mammifères terrestres. Comment peut-on avoir une telle diversité d’espèces, au même endroit, si la fossilisation a duré des millions d’années, au fond de l’océan ? C’est impossible, au mieux on retrouverait les animaux à différentes profondeurs répartis sur différentes strates. La seule explication raisonnable est la montée des eaux, au-dessus des continents, la noyade des espèces terrestres et oiseaux, de violents mouvements d’eau, de boue et de sable tuant les animaux sur le coup et les figeant à jamais, ensemble, dans le sol.

Conclusion

Donc les strates géologiques montrent :

  • Une répartition globale, terrestre de mêmes couches géologiques.
  • Une fossilisation d'espèces marines sur les continents.
  • Une fossilisation rapide et donc une formation rapide des couches géologiques.

Pour pouvoir associer ces 3 critères à leur théorie, les évolutionnistes sont obligés d’admettre l’existence d’un déluge global, chose qu’ils ont refusé d’admettre pendant des années mais qui, aujourd’hui, commence à émerger. C'est dommage, car ça fait 2000 ans que la Bible le dit.

Tags:
Aucun tags...
Les derniers commentaires
Aucun commentaire pour le moment. Laissez-en un avec le formulaire ci-dessous !
Envoyer un commentaire
Merci ! Nous avons bien reçu votre commentaire. Celui-ci sera publié sous peu, le temps d'être vérifié par notre équipe.
Mince, ça ne s'est pas passé comme prévu.
Table des matières