Comment repérer le « fake news » spirituel ?

Quand tu cherches « prédication » sur Spotify aujourd’hui, des dizaines de titres apparaissent : des podcasts sur la prière, sur le couple, sur la frustration… Il y a tellement de ressources accessibles facilement en ligne pour nous édifier dans notre foi, c’est une chance que les chrétiens d’autrefois n’avaient pas. Mais parmi tous ces enseignements, on trouve aussi beaucoup d’erreurs, de distractions ou de mensonges. Comment savoir à qui faire confiance ? Comment éviter d’être pris au piège par de fausses doctrines ?

Un exemple à suivre

Dans le chapitre 17 du livre des Actes, les Juifs de Bérée savaient comment discerner le vrai du faux. Lisons ce que Luc écrit à leur sujet :

Ces derniers avaient des sentiments plus nobles que ceux de Thessalonique. Ils accueillirent la parole avec beaucoup d’empressement, et ils examinaient chaque jour les Ecritures pour voir si ce qu’on leur disait était exact. Beaucoup d’entre eux crurent donc ainsi que, parmi les non-Juifs, un grand nombre de femmes en vue et d’hommes.

(Actes 17.11-12, version S21).

L’astuce des habitants de Bérée ? Ils « examinaient chaque jour les Écritures pour voir si ce qu’on leur disait était exact ». Quelle persévérance de faire ça tous les jours, n’est-ce pas ? Personnellement, je trouve ça plus facile de juste écouter les gens avec qui je suis d’accord, sans faire l’effort de vérifier chaque fois ce que la Bible en dit…

Une persévérance récompensée

Mais les Béréiens (ou les Bérénois ? Les Bérets ?) ont bien raison de ne pas choisir la facilité. Regardez les conséquences au verset 12 : beaucoup d’entre eux croient à l’Évangile qu’annonçaient Paul et Silas. Examiner la Bible pour vérifier ce qu’on entend ne sert pas juste à rejeter les erreurs, mais aussi à repérer ce qui est vrai et à s’y attacher.

Et en pratique, comment prendre exemple sur les Bérets ? À l’église comme en ligne, nous pouvons toujours garder nos Bibles ouvertes pendant les prédications, et vérifier ce que dit vraiment le texte. Assurons-nous que les points percutants du message proviennent du texte, pas juste de la vie du prédicateur ou de ses propres idées. Et plus nous lisons nos Bibles, plus nous serons capables de discerner le vrai du faux. 

Tu n’es pas seul !

Et si je n’y arrive pas ? Parfois, nous ne serons pas sûrs si un enseignement est conforme à la Bible ou pas. On peut tomber sur un passage difficile à comprendre, ou avoir l’impression qu’un verset appuie notre propos et un autre verset vient le remettre en question. Comment gérer ces doutes avec sagesse ?

Heureusement, Dieu ne nous laisse pas seuls dans ces questionnements ! Nous faisons partie de tout un peuple racheté par Dieu, l’Église. Plutôt que de réfléchir seul dans ton coin, quand tu tombes sur un os, n’hésite pas à en parler avec une sœur ou un frère plus mûr dans la foi. Pour certains, ce sera un parent ou un ancien de notre église, pour d’autres, un ami ou un cousin. C’est un vrai plaisir de réfléchir entre amis à comment mettre la Bible en pratique !

Et même si tu ne sais pas vers qui te tourner, Dieu a envoyé dans le cœur de tout chrétien son Esprit, celui-là même qui a inspiré la Bible. Qui pourrait mieux nous aider à la comprendre ? Demande-lui de t’éclairer sur un point, et n’aie pas peur de lui partager des doutes : il est le Consolateur et l’Esprit de vérité, et il prend soin de toi. Pour autant, ne nous attendons pas à avoir toutes les réponses tout de suite : Dieu utilise aussi nos questions pour nous faire grandir en patience. 

Pourquoi ne pas commencer avec cet article ? Tu as vérifié Actes 17 pour savoir si je n’ai pas cité le passage hors contexte ? À vos Bibles, rébellutionnaires !

Digiqole ad

Tu devrais aussi aimer...

1 Commentaire

    Avatar
  • Merci pour cet article qui fait réfléchir et qui nous met en garde. Que Dieu nous aide à rester fidèlement accroché à ce que dit Sa Parole

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *