Vivre déguisé toute l’année ?

Bien que cet article paraisse la veille d’Halloween, son but n’est pas d’examiner s’il est possible pour des chrétiens de se déguiser le 31 octobre, mais plutôt de se demander comment il est possible que des chrétiens vivent déguisés toute l’année, du lundi au samedi…

Je m’explique :

Beaucoup de chrétiens ont pour habitude d’aller à l’église le dimanche, de prier, chanter, lire la Bible etc… Mais, quand vient le lundi matin, ils enfilent leur costume de non-chrétien et passent ainsi leur semaine totalement incognito, avant de le retirer le dimanche suivant pour retourner à l’église.

Ce petit jeu permet d’éviter d’afficher que l’on est chrétien, de parler de notre foi, de passer potentiellement pour quelqu’un de bizarre ou encore d’être confronté aux questions que pourraient avoir nos amis.

Concrètement, lorsque les amis d’un chrétien « déguisé » lui demandent ce qu’il a fait le weekend, il prendra bien soin de ne surtout pas parler d’église, de culte ou encore de groupe de jeunes. Il se contentera plutôt d’un « boh… pas grande chose, j’ai juste vu quelques amis… » par exemple.

Et, si l’on est honnête, il faut reconnaître que cela nous est sans doute tous déjà arrivé à un moment donné. Pourtant, ce genre de dissimulation de notre foi est complètement absurde !

Pourquoi parler de sa foi ?

Tout d’abord, parce que notre foi n’est pas une « facette de notre vie » qui déterminerait simplement la façon dont on occupe notre dimanche matin. Mais il s’agit plutôt d’un bouleversement qui transforme tous les domaines de nos vies ! De notre plus petite pensée jusqu’à nos projets professionnels les plus lointains, en passant par nos paroles et nos actes de tous les jours, notre foi doit tout façonner. Car, comme nous le rappelle Paul en 1 Corinthiens 10.31, notre but est de glorifier Dieu dans tout ce que nous faisons (et même dans les choses les plus banales de la vie quotidienne) :

Ainsi donc, que vous mangiez, que vous buviez ou quoi que vous fassiez, faites tout pour la gloire de Dieu.

Deuxièmement, nous ne devrions pas avoir peur de témoigner de notre foi car il s’agit là d’une question de vie ou de mort ! En effet, si nous croyons réellement que Jésus est le seul qui peut nous combler et que c’est uniquement en croyant en lui que nous pouvons échapper à la condamnation éternelle de Dieu, comment pouvons-nous dire que nous aimons nos amis tout en faisant tout pour leur parler le moins possible de ce Jésus ? Bien sûr, le salut de nos amis dépend ultimement de Dieu qui attire et transforme les cœurs, mais n’oublions pas pour autant ce qu’écrit Paul en Romains 10.13-14 :

En effet, toute personne qui fera appel au nom du Seigneur sera sauvée.
Mais comment donc feront-ils appel à celui en qui ils n’ont pas cru ? Et comment croiront-ils en celui dont ils n’ont pas entendu parler ? Et comment entendront-ils parler de lui, si personne ne l’annonce ?

Mais alors comment parler de sa foi ?

La Réb regorge d’articles (comme celui-ci par exemple) qui pourront te donner des principes et des conseils pour t’aider à partager ta foi.

Cependant j’aimerais souligner 2 choses :

Tout d’abord, même si cela demande parfois du courage, il n’y a rien d’insurmontable. Je veux dire par là que, dans la grande majorité des cas, les choses se passent bien mieux dans la réalité que dans le scénario catastrophe que tu t’es fait dans ta tête. Si tes amis voient que tu peux prendre avec humour les petites piques qu’il te lancent et que tu leur parles avec douceur et bienveillance de quelque chose qui te tient à cœur, il n’y a normalement pas de raison pour que cela se passe mal.

Ensuite, il ne faut pas oublier de se reposer sur Dieu. Lorsque tu fais face à des personnes complètement fermées, rappelle-toi que c’est Dieu qui est le maître de la moisson et qu’il est le seul à pouvoir changer les cœurs de pierre en cœurs de chair. Lorsque tu culpabilises de ne pas avoir su trouver les bons mots, souviens-toi que Dieu, dans sa grâce et dans sa souveraineté, peut nous utiliser malgré nos maladresses et nos imperfections pour œuvrer dans la vie de nos proches. Enfin, si tu ne trouves pas d’occasions pour témoigner, pries Dieu qu’il te tende des perches et qu’il te donne le courage de les saisir (et crois-moi, c’est assez bluffant de voir comment Dieu répond concrètement à ce genre de prières) !

Pour conclure cet article, j’aimerais t’inviter à découvrir la saga audio « Exclus de cours » qui a justement pour but d’aider et d’encourager les jeunes chrétiens à partager leur foi avec leurs amis ! Les épisodes sortent tous les jeudi soir à 19h sur YouTube et tu peux tout à fait inviter tes amis chrétiens et non-chrétiens à suivre avec toi les aventures de Matthieu, Lucas et Clémence !

 

Digiqole ad
Tim R

Tim R

20 ans. Toulousain (chocolatiiines) qui étudie à l'ENAC après avoir fait une prépa scientifique. Grimpeur amateur, blagueur à plein temps et rappeur à ses heures perdues...

Voir tous ses articles →

Tu devrais aussi aimer...

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *