Ton agenda a toujours rapport avec Jésus – Partie 2

Simon nous partage plusieurs articles sur l’importance de bien gérer son temps. Tu peux retrouver le 1er ici. Place au 2ème article !

Définir son horaire en fonction de notre priorité : glorifier Dieu !

La première étape est bien souvent de prendre conscience de notre laisser-aller. Un conseil, avec Dieu, prends le temps d’établir un horaire général à chaque début de mois, puis plus spécifique à chaque début de semaine. Dans cet horaire, ta priorité devrait être de vouloir glorifier Dieu dans chaque aspect de ta vie. L’équilibre qui honore Dieu c’est chaque chose à sa place, selon sa fonction, tel qu’il l’a voulu.

Tu es appelé à l’honorer en travaillant dans ton cheminement spirituel personnel et communautaire (là, tu investis dans ton éternité pour sa gloire), dans ta famille (là, tu accomplis tes responsabilités pour sa gloire), dans tes études et ton travail (là, tu investis pour ton avenir terrestre pour sa gloire), auprès de tes amis (là, tu investis dans le Royaume en témoignant et en étant fidèle dans tes relations pour sa gloire) et dans ta santé, ton repos et le divertissement (là, tu prends soin de ton corps terrestre pour sa gloire).

Un temps pour chaque chose

En effet, il y a un temps et une fonction pour chaque chose. Il y a un temps pour travailler dur dans un job étudiant et se concentrer sur un devoir, et il y a un temps pour reposer son corps et relâcher ses pensées grâce à moment de divertissement. De même, il y a un temps pour prendre soin des autres et un temps pour se ressourcer seul. Il est important d’inclure dans son horaire des moments pour la santé de notre corps, comme le sport si nous ne sommes pas naturellement actifs, ainsi que des moments de détente physique et intellectuelle. Tout cela est pour la gloire de notre Seigneur. L’être humain est limité en temps, en espace et en énergie. Il ne peut pas tout faire en même temps en un claquement de doigt et être partout à la fois. On glorifie Dieu en acceptant les limitations qu’il a désiré nous imposer et en administrant notre vie sagement en fonction de cela. Dieu nous a donné un cheval et un message, c’est-à-dire, un corps et une Bonne Nouvelle à propager. Si on tue le cheval à cause d’une mauvaise gestion de notre horaire, alors le message, même s’il est le plus important du monde, devient inutile. C’est justement parce que ce message, la cause de l’Évangile, est le plus important que nous devons prendre au sérieux la gestion de notre horaire, pour la gloire de Dieu !

Avoir ses priorités

Tous ces éléments devraient constituer les grands blocs qui composent et encadrent tes semaines. Tu vas pouvoir ainsi visualiser le temps que tu attribues à chacun de ces éléments et relativiser leur importance dans ta semaine. À l’intérieur de ces blocs peuvent ensuite se glisser toute une série de tâches et responsabilités relatives à ces différentes catégories. N’oublie pas d’inclure dans cet horaire une bonne marge de manœuvre pour les imprévus afin de ne pas stresser outre mesure. Tu peux aussi inclure un bloc de “développement” qui va te servir à investir dans un aspect de ta vie. Par exemple, si tu aspires à servir Dieu dans l’enseignement, tu devrais avoir des blocs de lecture de bons livres de théologie soigneusement sélectionnés avec l’aide de tes leaders jeunesse. Peut-être que pour certains c’est la musique, l’art ou bien le sport, il est important d’inclure du temps de développement. Finalement, lorsque tu en viens à remplir chaque semaine tes blocs horaire avec les tâches relatives à ces blocs, tu peux utiliser un tableau que j’utilise souvent afin de faire le ménage dans tout ce que j’ai à faire.

Tâches urgentes + importantes Tâches urgentes + pas importantes
   

 

 

Tâches non-urgentes + importantes Tâches non-urgentes + pas importantes
   

 

 

Il y a des choses qui sont à faire dans la semaine (les choses urgentes) et des choses que je peux faire dans une autre semaine (des choses non-urgentes). Il y a aussi des choses qui ont plus d’importance que d’autres et plus de conséquences. Peut-être que ces choses demandent plus d’investissement, comme un examen important pour mon futur travail ou bien parce que ça concerne une personne importante de qui je dois bien prendre soin, ou encore un domaine que je considère prioritaire comme ma foi et l’Église. Bref, il y a des choses plus importantes que d’autres. Je commence donc la préparation de ma semaine en établissant ce qui est “urgent + important”, ensuite ce qui est “urgent + pas important”. S’il me reste du temps dans ma semaine, alors je peux prendre de l’avance sur ce qui est “non-urgent, mais important”. Et finalement, en dernier lieu, je peux travailler sur ce qui est “non-urgent et moins important”.

Restez à l’affût pour le troisième et dernier article qui sortira bientôt!

Digiqole ad

Simon Archambault

Simon Archambault M.Th. est pasteur des ados depuis 10 ans. Il est pasteur des ados de l’Église Le Portail à Laval au Canada depuis 5 ans. Il est également professeur d’herméneutique à l’institut de théologie pour la francophonie. Il est aussi membre du concile SOLA.

Tu devrais aussi aimer...

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *