Survol de la Bible (Jean 1.1-4 / 14-18) #10/16

Ce mois-ci, nous allons effectuer en survol de la Bible en 16 articles. Voici le 10ème article de notre série ! 


L’accomplissement : Jésus-Christ – le but principal de la Bible

 Imaginez un hamster qui est coincé dans une roue, roue qui est posée dans sa cage. Et imaginez qu’il soit obligé de tourner sans cesse pour survivre. Il tourne et tourne sans cesse, en espérant qu’il pourra un jour s’échapper de cette roue…  mais en fait il n’y arrive pas, car il ne peut pas par lui-même s’échapper de cette roue.

Et si vous suivez bien les messages jusque-là, vous remarquerez que la Bible nous montre que c’est un peu la même chose pour nous, les êtres humains : on est coincé dans le cercle constant du péché, et on n’arrive pas à en sortir par nous-même.

Mais on a aussi pu voir dans le dernier article que Dieu a donné la promesse qu’il agira lui-même pour donner à son peuple un cœur nouveau.

On est maintenant à un moment crucial, on arrive enfin à la pièce maîtresse pour résoudre notre histoire. On va enfin pouvoir découvrir QUI est la personne qui va résoudre le problème du péché qui est dans le cœur de l’homme !

Vous allez voir que dans le texte qu’on va lire, celui qui l’a écrit, l’apôtre Jean, veut que l’on soit époustouflé par ce qu’on découvre. Il veut que l’on prenne conscience de la personne exceptionnelle qu’est celui qu’il appelle « La Parole ».

Et il va faire cela en nous montrant qu’il est l’homme vers lequel toute l’histoire converge. Il va montrer que toute notre histoire pointe vers cet homme.

Jean 1.1-4 / 14-18 

1 Au commencement, la Parole existait déjà. La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu. 2 Elle était au commencement avec Dieu. 3 Tout a été fait par elle et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle. 4 En elle il y avait la vie, et cette vie était la lumière des êtres humains.

14 Et la Parole s’est faite homme, elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité, et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme celle du Fils unique venu du Père.
15 Jean lui a rendu témoignage et s’est écrié: «C’est celui à propos duquel j’ai dit: ‘Celui qui vient après moi m’a précédé, car il était avant moi.’» 16 Nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce sur grâce. 17 En effet, la loi a été donnée à travers Moïse, mais la grâce et la vérité sont venues à travers Jésus-Christ. 18 Personne n’a jamais vu Dieu ; Dieu le Fils unique, qui est dans l’intimité du Père, est celui qui l’a fait connaître.

 

Jésus est unique parce qu’il est Dieu

Tout d’abord, Jean veut que l’on prenne conscience que cette personne qu’il appelle la Parole est extraordinaire car elle est Dieu. Pour cela, il va montrer qu’elle accomplit des choses que Dieu seul peut accomplir… et il veut donc montrer en finalité qu’elle est Dieu !

Regardez avec moi le texte. Au verset 3, Jean dit que « Toutes choses ont été faites par elle » (par la Parole). Cette Parole a donc créé le monde. Si on prend le verset 2, il est dit que cette Parole était avec Dieu dès le commencement… donc éternellement ! Et en fait au verset 1, Jean dit de façon encore plus claire que « la Parole était Dieu » !

Mais qui est cette Parole ? Jean va nous montrer à la fin du passage que cette parole est en fait Jésus.

En fait, Jean veut que l’on soit émerveillé alors que l’on regarde qui est Jésus, car il veut que l’on comprenne que Jésus est Dieu. Et ça c’est vraiment extraordinaire, un grand WAW devrait sortir de nos bouches.

Jésus est unique car il est Dieu qui entre dans notre humanité

Cela devrait déjà nous émerveiller de comprendre que Jésus est Dieu… mais ce n’est pas tout !

Jean veut que l’on s’émerveille du fait que cette Parole, qui était présente dès la création, n’est pas restée dans sa tour d’ivoire, dans son ciel. Le Créateur de l’univers est devenu un être humain et a habité parmi les hommes. On peut voir ça au v. 14 « La Parole s’est faite homme, elle a habité parmi nous ».  Et il a fait cela pour nous révéler pleinement qui est Dieu.

Jésus est une personne réelle, historique, qui est venue marcher sur cette terre il y a 2000 ans. Jésus a connu des oppositions avec les Juifs de son temps, il s’est réjoui en participant à des mariages, il a eu faim et il a pleuré. En bref, Jésus a été un vrai homme comme nous.

Mais alors que les êtres humains échouaient constamment à faire ce que Dieu voulait, lui a réussi à tout faire parfaitement, parce qu’il n’a jamais péché.

Devant l’incapacité des hommes à obéir, Dieu devait donc être celui qui ferait tout le chemin vers l’homme. Et cela s’est fait à travers un sauveur qui a été à la fois homme et à la fois Dieu. Qui est venu marcher sur la terre, en menant une vie parfaite. Qui a été ce serviteur souffrant qui vient nous donner sa justice, comme on l’a vu avec Jonathan il y a quelques jours. Cette personne fut Jésus Christ.

Jésus est unique puisque tout l’Ancien Testament pointe vers lui.

 Pour finir, et c’est notre dernier point, nous pouvons voir que Jésus est celui qui accomplit parfaitement tout ce que pouvaient attendre les personnes de l’AT.

Le peuple juif attendait avec impatience la venue de Dieu parmi son peuple pour les sauver, car cela avait été annoncé par les prophètes.

Et Jésus est alors venu, en révélant qui Dieu est, et en nous donnant grâce pour grâce. Comme le dit le texte au v.18, « personne n’a jamais vu Dieu ; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l’a fait connaître. »

A travers sa vie, Jésus est venu nous montrer que Dieu nous aime profondément. Il l’a montré à travers tout l’amour qu’il a offert aux hommes durant tout son passage sur terre, et suprêmement en offrant sa vie sur la croix pour délivrer ceux qui placent leur confiance en lui.

Jésus est venu sur terre sortir l’humanité de la cage dans laquelle elle était enfermée, de l’enfermement du péché. Pour revenir à notre hamster vu en introduction, Jésus est celui qui a décidé d’ouvrir la cage pour sortir le hamster de cette roue dans laquelle il était coincé.

En bref, Jésus est Dieu qui est venu sur terre, pour offrir la solution définitive au péché qui est dans le cœur des hommes. Il était le seul qui pouvait nous sauver de nos péchés. Et sa venue sur terre nous parle de comment Dieu a gardé toutes les promesses qu’il a faites dans l’Ancien Testament, à Abraham et à tous les autres personnages. Il est donc au cœur de tout le récit dont on a pu parler dans nos articles jusque-là.

Conclusion

En terminant, je voudrais finir en vous laissant une illustration : ce qui s’est passé avec Jésus, c’est un peu comme lorsque vous regardez un catalogue de vacances. Ça peut être bien de s’imaginer en vacances en regardant quelques photos des lieux où on pourrait aller, mais c’est encore mieux lorsqu’on s’y rend en vrai. Toute la Bible parlait de la venue d’un sauveur qui devait survenir, et sa venue s’est avérée être encore mieux que ce qui aurait pu être prévu ou imaginé au préalable.

Il n’y a donc qu’une seule chose à faire pour nous aujourd’hui : allons vers lui sans aucune hésitation !

 

 

Digiqole ad
Colin C.

Colin C.

Colin, 22 ans, Étudiant à Sciences-Po Lyon et à la faculté de théologie Jean Calvin. Amateur de sport, de musique... et de tout ce qui se rapporte de près ou de loin à la question de Dieu !

Voir tous ses articles →

Tu devrais aussi aimer...

1 Commentaire

    Avatar
  • Merci Papa Céleste, merci Seigneur Jésus, merci Esprit-Saint, gloire à ton Nom. Amen, Alléluia.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *