Sur les épaules de géants #14 : George Müller

George Müller (1805 – 1898)

George Müller était un évangéliste célèbre du 20e siècle. Il est né en Allemagne en 1805, et a rejoint le Père en 1898, alors qu’il vivait à Bristol.

Sa vie est un témoignage saisissant de la fidélité de Dieu, comme nous allons le découvrir.

I- Une jeunesse chaotique

Durant son enfance, George Müller vivait une vie aux antipodes de la vie d’un croyant. Il ne démontrait que peu d’attention pour sa mère malade, volait de l’argent à son père et préférait abuser de la boisson que de vivre pour Dieu.

Sa vie commence à changer alors qu’il est étudiant à l’université de Halle. Invité par à un ami à une cellule de prière, il commence à lire la Bible régulièrement, et est convaincu de pécher. Après avoir remis sa vie au Christ, son existence prit un tout autre tournant.

II- Un coeur de missionnaire

Très rapidement après sa conversion, le jeune Müller eu sur le coeur le désir d’être missionnaire. C’est ainsi qu’il changea de pays, pour arriver à Londres en 1829, âgé de 24 ans. Il servit ainsi dans différentes églises au début de son ministère. Cependant, l’oeuvre la plus importante de sa vie a débuté en  1836, lorsqu’a débuté l’oeuvre des époux Müller auprès des orphelins. Cette oeuvre a commencé de façon assez simple, dans la maison des Müller à Bristol, qu’ils mettaient à disposition pour accueillir près de 30 filles ! De fil en aiguille, l’oeuvre s’est agrandie et d’autres maisons ont été construites, ce qui a permis d’accueillir jusqu’à 1700 enfants simultanément en 1870 ! Ces enfants avaient ainsi la possibilité de bénéficier d’une éducation scolaire d’un très bon niveau, et participaient chaque matin à un temps de prière et de lecture biblique.

III- Une vie par la foi.

À la différence d’autres missionnaires, Müller est célèbre pour n’avoir jamais fait de recherche de fonds. Cependant, Müller n’était pas inactif pour autant : il s’attendait simplement, dans la foi, à recevoir du Seigneur pour combler tous ses besoins… et le Seigneur répondait ! Il était un homme ancré dans la prière, et on peut apprendre beaucoup de lui dans ce domaine :

« Jeunes chrétiens qui entrez dans la vie de la foi, apprenez avec une simplicité enfantine à vous attendre à Dieu pour tout. Traitez le Seigneur comme votre ami personnel, un ami capable et désireux de vous aider en toutes choses. Quelle bénédiction que d’être porté dans ses bras tout le long du jour! La vie du croyant se compose d’un grand nombre de petites choses. Chaque jour nous apporte de petites épreuves, et si nous essayons de les écarter avec notre propre force et notre propre sagesse, nous serons bientôt confondus. Mais si, au contraire, nous remettons tout à Dieu, nous serons aidés et notre route sera éclaircie. »

De plus, il était fermement ancré dans les Saintes Ecritures, qu’il lisait 4 fois par an ans son intégralité.  Il nous encourage ainsi :

« Il est très important de la lire [=la Bible] régulièrement d’un bout à l’autre. Ne tournez pas les pages de la Bible, pour lire ici et là, mais lisez-la en entier. Je vous parle avec l’expérience de quelqu’un qui a reconnu la bénédiction de lire ainsi la Parole pendant quarante-six ans. Pendant les premières années de ma vie chrétienne, je ne l’ai pas fait; aussi, quoique prédicateur, je ne faisais pas de progrès dans la vie. Mais il plut à Dieu d’éveiller en moi un grand intérêt pour la Bible, et depuis lors je l’ai aimée et appréciée. »

Mais il n’appelait pas seulement à lire la Parole de Dieu, mais à la laisser prendre racine dans nos vie, pour nous transformer :

« Lisez-la pour le bien de votre propre âme, et quand vous aurez reçu une bénédiction, alors vous pourrez la communiquer à d’autres. Quelle que soit donc votre position, que vous soyez pasteurs, évangélistes, moniteurs, ne lisez pas pour les autres. Demandez-vous au contraire : « En quoi ceci me concerne-t-il ? Quelle correction, instruction ou avertissement puis-je retirer de ce passage ? ». Alors vous pourrez enseigner les autres. »

IV- Prenez le temps de lire une biographie

Si vous avez du temps cet été, je vous encourage vivement à lire une biographie sur sa vie intitulée « L’audace de la foi ».  On peut y lire de nombreuses histoires et anecdotes sur sa vie, dans lesquels on peut voir que Dieu a miraculeusement pourvu à ses besoins et à ceux de la communauté d’orphelins dont il avait la charge.

Et honnêtement, après une telle lecture, on a vraiment envie de passer plus de temps dans la prière !

Digiqole ad
Colin C.

Colin C.

Colin, 22 ans, Étudiant à Sciences-Po Lyon et à la faculté de théologie Jean Calvin. Amateur de sport, de musique... et de tout ce qui se rapporte de près ou de loin à la question de Dieu !

Voir tous ses articles →

Tu devrais aussi aimer...

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *