Une seule vie, tout pour Christ | Charles Studd [Benjamin Eggen]

La vie passe vite, et notre temps est limité… Est-ce que nous utilisons le maximum de notre temps et de notre énergie pour chercher « premièrement le royaume de Dieu et sa justice » (Matthieu 6.33) ?

Il y a quelques années, Benjamin Eggen et Nicolas Blocher ont traduit un magnifique poème de Charles Studd qui nous parle de la brièveté de la vie. Et cette année, sur sa chaine Youtube, Benjamin a sorti un excellent clip reprenant ce poème. C’est vraiment encourageant, et on a donc décidé de republier la vidéo ici. Bon visionnage !

Je dois vous parler de ce court refrain
Dans ma vie chargée, il fit son chemin
Une conviction en est ainsi née
Et ne m’a depuis plus jamais quittée ;
Une seule vie, qui passera vite
Seul restera ce qui est fait pour Christ

Une seule vie, une seulement
Les heures s’en vont, chassées par le vent
Puis viendra le jour glorieux du Seigneur
Je devrais tenir face à sa grandeur
Une seule vie, qui passera vite
Seul restera ce qui est fait pour Christ

Une seule vie, cette douce voix
Me supplie de faire de bien meilleurs choix
Et d’abandonner mes buts orgueilleux
Pour me soumettre aux plans parfaits de Dieu
Une seule vie, qui passera vite
Seul restera ce qui est fait pour Christ

Une seule vie, de brèves années
Pleines de fardeaux, remplies d’anxiété
Et cette question, qu’il faut se poser
Vivre pour moi-même ou Sa volonté ?
Une seule vie, qui passera vite
Seul restera ce qui est fait pour Christ

Quand le monde veut me séduire encore
Et quand Satan vient redoubler d’effort
Même quand mon cœur, veut suivre sa voie
Aide-moi Seigneur, à dire avec joie :
Une seule vie, qui passera vite
Seul restera ce qui est fait pour Christ

Donne-moi Ô Père, la résolution
De te suivre même, dans les afflictions
Te rester fidèle, ce quoi qu’il en coûte
Te faire plaisir, au long de la route
Une seule vie, qui passera vite
Seul restera ce qui est fait pour Christ

Oh ! Que mon amour brûle avec ferveur
Et que face au monde, je garde mon cœur
Vivre pour toi seul, pour toi seulement
Te faire plaisir, éternellement
Une seule vie, qui passera vite
Seul restera ce qui est fait pour Christ

Une seule vie, juste une ici-bas
C’est ta volonté qui s’accomplira
Et quand prendra fin la dernière scène
Je pourrais redire : « ça valait la peine »
Une seule vie, qui passera vite
Seul restera ce qui est fait pour Christ

Strophe supplémentaire :

Une seule vie, qui passera vite
Seul restera ce qui est fait pour Christ
Et sur mon lit de mort, je serai dans la joie
Si le feu de ma vie a pu brûler pour toi

Nicolas et Benjamin, traduction française du poème « Only One Life » de Charles Studd, 2019.

Digiqole ad
Colin C.

Colin C.

Colin, 22 ans, Étudiant à Sciences-Po Lyon et à la faculté de théologie Jean Calvin. Amateur de sport, de musique... et de tout ce qui se rapporte de près ou de loin à la question de Dieu !

Voir tous ses articles →

Tu devrais aussi aimer...

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *