Le livre du mois : « Parlons Mieux » (Interview de Nicolas Fouquet)

Pour la rubrique « Le livre du mois » de ce mois-ci, nous avons choisi d’interviewer Nicolas Fouquet, à propos de l’ouvrage « Parlons Mieux !« . Celui-ci a été créé sous sa direction, et il va nous expliquer la raison d’être de cet ouvrage. Bonne lecture !

C.C : Salut Nicolas ! Quel est le contenu de ce livre ?

N.F : Bonjour à tous ! Parlons-mieux est un livre qui traite d’expressions courantes du milieu évangélique et qui peuvent être à certains égards problématiques. L’idée est de décrypter ces phrases que l’on a l’habitude d’entendre ou de prononcer et d’essayer de démêler le vrai du faux. Ce n’est donc pas un livre pour apprendre la rhétorique ou l’art du discours. Il s’agit bien de théologie, en repartant du concret, de notre quotidien. Sont évoquées des expressions comme : « Tu dois accepter Jésus dans ton cœur » ou « Dieu aime le pécheur, mais pas le péché ». A noter, l’ouvrage est collectif : 13 théologiens, de qualité et de différentes dénominations évangéliques, y ont contribué. Parmi les auteurs que les rébellutionnaires connaissent sûrement, on retrouve Guillaume Bourin ou Dominique Angers.

C.C : Pourquoi avoir décidé de publier un tel livre ?

N.F : Ce projet a été mené dans le cadre des WET. Il s’agit d’une association qui organise des week-ends de formation théologique à destination des jeunes adultes un peu partout en France. L’idée était de proposer quelque chose de complémentaire aux événements pour continuer d’encourager la réflexion théologique. Un livre était assez naturel. C’est ainsi que l’on retrouve dans l’ouvrage des fondamentaux de l’association : la dimension collaborative, l’interdénominationnalité, la bienveillance dans le dialogue… Pour ce qui est du choix de l’angle sur les expressions, ça correspondait à l’envie d’avoir des réponses à des questions que nous-mêmes nous pouvions nous poser. Régulièrement, en entendant ou prononçant certaines phrases, j’avais tendance à me demander si c’était vraiment correct à la lumière de la Bible.

C.C : Est-ce adapté aux jeunes ? Que gagnerait un Rébellutionnaire à le lire ?

N.F : Les WET étant une association qui s’adresse principalement aux jeunes adultes, les jeunes et jeunes adultes sont le cœur de cible de ce projet, même si le livre peut être lu plus largement. En repartant d’expressions courantes, nous avons souhaité faire de la théologie de qualité mais en veillant à rester accessible et en rejoignant les gens dans leur quotidien. J’imagine que certaines expressions vous parleront et cela vous donnera sûrement l’envie de voir ce qu’il en est dit. Les jeunes sont peut-être aussi plus perméables à la culture ambiante de la punchline où l’on va privilégier la forme au détriment du fond. Ce livre peut alors être une occasion de nous encourager à prendre du recul sur notre langage et à ne pas céder à la facilité. Et comme en plus, il se trouve que l’ouvrage est recommandé par le coordinateur de la Réb’… 😉

« Les mots sont porteurs de sens et il est bon de nous interroger sur ceux que nous utilisons. Cet ouvrage facile à lire nous pousse à la réflexion, en interrogeant des expressions courantes utilisées par les chrétiens, à l’aune de la parole de Dieu. Un livre stimulant qu’on ne peut que recommander ! » – Colin Cachard

C.C : Quel est le chapitre qui t’as le plus marqué ? Pourquoi ?

N.F : Vous voulez que j’en choisisse un et que je me brouille avec les douze autres auteurs ? 😊 Je prends quand même le risque. Je dirais que le chapitre qui traite de l’expression « La foi chrétienne n’est pas une religion mais une relation » m’a tout particulièrement intéressé. La raison ? C’est une phrase que j’ai eu l’habitude de prononcer moi-même quand j’étais plus jeune. Du coup, j’avais bien envie de voir ce que l’auteur allait en dire. J’ai d’ailleurs découvert que l’expression remontait pour partie aux années hippies et dérivait d’une phrase de Billy Graham. Je ne le savais pas.

C.C : Où l’acheter, et quand ?

N.F : Le livre sort en librairie le 24 février. Si vous êtes impatient, vous pouvez déjà l’acheter en précommande sur le site de l’éditeur BLF Éditions (cliquez ici). Durant cette phase de prévente, l’ouvrage est vendu à un tarif préférentiel de 12,90 € au lieu de 14,90 €. Ça peut être un argument de poids quand on est jeune 😊

Note : Un webinaire « Parlons-mieux » aura lieu lundi 22 février à 20h30, avec Matthieu Sanders, auteur du chapitre « Faut-il accepter Jésus dans son coeur ? ». Vous pouvez vous inscrire pour suivre celui-ci gratuitement à cette adresse : https://www.crowdcast.io/e/wet/register

 

Digiqole ad
Colin C.

Colin C.

Colin, 21 ans, Étudiant à Sciences-Po Lyon et à la faculté de théologie Jean Calvin. Amateur de sport, de musique... et de tout ce qui se rapporte de près ou de loin à la question de Dieu !

Voir tous ses articles →

Tu devrais aussi aimer...

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *