Choisis l’amour, même dans un monde de haine

Jean 13.35 : « C’est à cela que tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples: si vous avez de l’amour les uns pour les autres. »

L’amour n’est pas un débat. Parfois nous, qui sommes chrétiens, voulons à tous prix avoir raison, et nous oublions ce qui est le plus important. Et c’est d’autant plus évident sur les réseaux sociaux. La manière dont nous nous traitons les uns les autres sur internet m’attriste fortement, tant de partis pris, tant d’opinions, on se crie les uns sur les autres, tous prétendent avoir raison. Des posts haineux, des commentaires cruels.

Mais le jeu en vaut-il la chandelle ?

La seule chose, à la fin, qui importe n’est pas que l’autre personne ait raison ou tort, mais que nous leur montrions l’amour, que nous leur montrions qui est Jésus. Parce qu’en fait, nous avons une liberté et un espoir qui sont éternels, au-dessus de tout ce qui peut advenir dans le monde. Donc à la lumière de l’éternité, nous n’avons pas besoin de constamment prouver que nous avons raison; à la place, nous pouvons vivre nos vies fondées sur l’amour. Nous ne pouvons convaincre les gens de croire, mais l’amour de Dieu peut les attirer à l’Evangile.

Pense à ceci: Jésus est mort pour cette personne transgenre, Jésus est mort pour ce politicien corrompu, Jésus est mort pour la personne qui a écrit ce post qui t’a tant mis(e) en colère. Jésus est mort pour eux, parce qu’Il les aime.

Maintenant, comprends-moi bien, aimer quelqu’un ne signifie pas être d’accord avec tout ce qu’il dit, ou juste accepter toutes choses comme vraies. Parfois, aimer quelqu’un signifie que nous devons lui dire quand il a tort, ce qui peut être quelque chose de très difficile à faire. Mais tout est dans la façon dont nous le faisons.

Au lieu de pointer du doigt une personne pour ce qu’elle pense, tu peux être en désaccord respectueusement. Au lieu de laisser ta colère ou ta peur prendre le dessus sur les réseaux sociaux, tiens-t’en à ce que tu crois tout en faisant savoir aux autres qu’ils sont aimés. Dieu déteste le péché, oui, mais Il nous aime, nous pécheurs, d’un amour infini.

Laisse ceci être l’attitude que tu as avec les autres « Je peux ne pas être d’accord avec toi, et je ne crois pas que ce que tu fais est juste, mais malgré tout je t’aime, parce que Dieu m’aime en dépit de tous mes manquements. »

Si nous vivons une vie d’amour, les gens vont le remarquer, et ils vont se demander pourquoi nous sommes différents. Surtout en ce moment, durant cette période sombre, nous devons faire briller notre lumière plus fortement que jamais.

 

Qu’est-ce que l’amour ?

 

1 Corinthiens 13.4-7 décrit l’amour de cette façon :

« L’amour est patient, il est plein de bonté; l’amour n’est pas envieux; l’amour ne se vante pas, il ne s’enfle pas d’orgueil, il ne fait rien de malhonnête, il ne cherche pas son intérêt, il ne s’irrite pas, il ne soupçonne pas le mal, il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité; il pardonne tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout. »

Voilà ce qu’est l’amour. Patient, bon, décentré de soi. Demande-toi ceci : Pour quoi veux-tu être reconnu dans ta vie ? Pour quoi veux-tu vivre ta vie ?

Est-ce pour l’argent, l’influence, la sécurité, ou la liberté ? Pas même la liberté ne vaut plus que l’amour. Car même si nous étions sans rien dans une cellule de prison, même si la terre tremblait et que les montagnes s’ébranlaient, nous aurions toujours une liberté plus grande que tout cela, c’est une liberté qui dure. Alors, vivons notre vie pour l’amour.

Cependant dans tout ceci, rappelle-toi que tu n’as pas à faire tout cela de tes propres forces. Nous, tous seuls, sommes incapables d’amour, nos cœurs sont pécheurs, et notre nature humaine pense d’abord à elle-même.

Mais au travers de Jésus, Dieu nous donne le pouvoir d’aimer – le pouvoir d’être Jésus pour ce monde obscur.

Allons-nous faillir? Absolument. Mais Dieu n’attend pas de nous la perfection, Il nous demande juste de faire un petit pas, un acte d’amour, et de Lui faire confiance pour qu’Il nous fasse grandir.

 

Comment grandir dans l’amour

 

Premièrement, et c’est le plus important, prie. Si tu demandes à Dieu de faire croître en toi l’amour, Il te répondra fidèlement. Et nous ne pouvons certainement pas faire cela de nous-mêmes, c’est seulement dans Sa puissance que nous pouvons être différent.

Au travers des réseaux sociaux : Tu peux y poster des encouragements. Tu peux faire défiler les débats qui te mettent en colère, et Dieu te donnera la force de tendre ton autre joue.

En public : Même si nous sortons moins avec le coronavirus, tu peux encore être une lumière pour les autres dans ce sens. C’est le sourire à l’étranger de l’autre côté de la rue, c’est laisser l’autre personne avoir les derniers rouleaux de papier toilettes ou le dernier flacon de gel antibactérien, c’est laisser ta place dans la queue à la personne à côté de toi, ou encourager le caissier épuisé.

A l’église : jeunes croyants, vous pouvez le faire en étant un exemple pour les autres. Ne laissez personne mépriser votre jeunesse, mais faites une différence par l’amour que vous portez à tous vos frères et sœurs en Christ autour de vous. Et pour ceux qui sont un peu plus âgés, vous pouvez enseigner et soutenir les plus jeunes, non pas en les rabaissant, mais en leur montrant l’amour de Dieu. Il peut y avoir de l’unité et de l’amour dans l’église malgré tous nos désaccords, parce que c’est ce que l’Eglise est appelée à faire.

1 Corinthiens 13.1-3 montre comment l’amour devrait être derrière chacune de nos actions :

« Si je parle les langues des hommes, et même celles des anges, mais que je n’ai pas l’amour, je suis un cuivre qui résonne ou une cymbale qui retentit. Si j’ai le don de prophétie, la compréhension de tous les mystères et toute la connaissance, si j’ai même toute la foi jusqu’à transporter des montagnes, mais que je n’ai pas l’amour, je ne suis rien. Et si je distribue tous mes biens aux pauvres, si même je livre mon corps aux flammes, mais que je n’ai pas l’amour, cela ne me sert à rien. »

L’amour, c’est le cœur de Dieu pour chacun de nous. L’amour, c’est le sang de Jésus versé pour notre péché. L’amour, c’est Dieu qui nous court après, qui nous appelle à la maison, qui nous tend la main pour nous sauver. Quand nous recevons cet amour, laissons-nous en être débordés pour le donner au monde qui en a désespérément besoin.

L’amour n’est pas simple, parfois il peut être douloureux et difficile, mais il en vaut la peine. Et je crois que l’amour a, à la fois le pouvoir de changer notre cœur et ce monde brisé.

 

Article traduit avec autorisation, merci à Iona pour cette traduction !

Digiqole ad

Tu devrais aussi aimer...

1 Commentaire

    Avatar
  • Bonjour et merci à l’équipe pour cet article qui résonne plus que jamais bien en cette période.
    Attristée par l’attitude d’une connaissance à l’égard des chrétiens votant pour un parti politique particulier (dans le contexte des élections aux USA), je l’encourageais au téléphone à témoigner de l’amour même si elle ne partage pas le même point de vue qu’un autre chrétien qui voterait pour ce parti et mieu à prier pour eux plutôt qu’à tenir des propos durs… Plus tard, en soirée en repensant à tout ce que je lui disais cette phrase « la contraction dans l’amour et le respect » est montée dans mon cœur.
    Peu importe ce qui se passer autour de nous crise sanitaire, élections, ect., Il ne s’agit que des OCCASIONS pour nous de montrer le Mashiah. Le monde attend cette révélation de ses fils dans l’Amour mais également par Amour.
    Que le seigneur vous bénisse,
    Just a lover of Christ

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *