L’orgueil : ce péché caché qui vole ta joie

Cette pandémie a interrompu nos vies sociales, et beaucoup de jeunes se sont tournés vers les réseaux sociaux pour combler un peu de ce vide. Et alors que l’on fait défiler tout un tas de photos qui transpirent le bonheur, la jalousie se glisse dans nos esprits avant que nous puissions l’arrêter. Constater les grands succès d’autres bloggeurs peut changer mon attitude joyeuse en découragement quand je regarde les statistiques de mon blog.

Dieu m’a béni avec beaucoup de choses, mais si je suis honnête, je trouve que la comparaison et la convoitise sont l’un des péchés les plus difficiles à combattre. La vie n’est pas idéale pour l’instant, nos vies et notre travail peuvent sembler ennuyeux en comparaison des projets passionnants de nos amis.

 

N’oublie pas le 10ème commandement

 

S’il t’était demandé de lister les 10 commandements, est-ce que tu oublierais le dernier ? Beaucoup de gens considèrent « Tu ne convoiteras pas » comme l’un de ces péchés « pas trop grave ». Nous pensons que c’est facile de le mettre de côté. Par expérience, malgré tout, la convoitise détruit les relations, la qualité de vie, et toute motivation à servir. Elle nourrit l’orgueil égoïste et vole toute joie.

Exode 20.17 décrit ce 10ème commandement : « Tu ne convoiteras point la maison de ton prochain; tu ne convoiteras point la femme de ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne, ni aucune chose qui appartienne à ton prochain. »

Dictionary.com définit celui qui convoite comme « désireux à tort ou de manière démesurée de richesse ou de possessions ; avide. » La convoitise démontre un manque de confiance en Dieu et provient d’un cœur orgueilleux et peu reconnaissant. Nous sommes envieux des gens, des apparences, des personnalités, des biens matériels, du statut des autres…la liste est longue. Au lieu de remercier Dieu pour sa volonté qui est bonne, nous souhaiterions avoir quelque chose de plus (ou de moins) dans nos vies.

La convoitise m’éloigne de mes amis, elle change une bonne journée en une journée maussade, crée des insécurités ridicules, et encourage l’orgueil et le perfectionnisme dans ma vie. Plus je vis, plus je réalise combien un péché en amène un autre.

Je ne peux arrêter efficacement le péché que si j’identifie l’origine du comportement de mon cœur pécheur.

 

L’origine : l’orgueil

 

La convoitise vient de l’orgueil. L’orgueil favorise la comparaison alors que nous regardons autour de nous pour voir qui est le meilleur. Ensuite, la comparaison favorise la convoitise alors que nous voyons que les autres ont quelque chose de « mieux », désirant l’avoir aussi. La convoitise favorise ensuite le vol, le désir, et même la haine et le meurtre alors que nous répondons à nos désirs égoïstes et tentons de nous élever. L’apitoiement et le manque de repentance suivent alors, poursuivant le cycle du péché. C’est un cercle mortel.

Si nous combattons la convoitise par nous-mêmes, nous ne gagnerons jamais.

Dieu déteste la convoitise, et après avoir vu la destruction que ce péché engendre, j’ai aussi appris à le détester. Parce que la convoitise se produit dans la tête, il est souvent plus difficile de l’adresser comparé à un péché plus gros et visible. Notre orgueil nous tente secrètement et nous assure que personne ne peut voir nos pensées égoïstes.

Mais si nous déclarons demeurer en Dieu, nous devons aligner nos actions, nos désirs, et nos pensées avec celles de Dieu. Il connait les racines d’orgueil de notre péché, et il voit nos cœurs. Dieu déteste la convoitise et le péché qui en provient. A cause de son dégoût pour le péché et de son amour pour nous, Il nous a donné le miroir des 10 commandements pour nous montrer la saleté de notre péché.

Après s’être regardé dans un miroir, beaucoup de gens s’apitoient sur eux-mêmes ou essaient de se purifier par eux-mêmes, mais remarquent que ces deux attitudes sont ancrées dans l’orgueil.

 

L’humilité selon l’Evangile

 

L’orgueil se déguise souvent en humilité en se cachant derrière l’apitoiement sur soi ou dans de bonnes œuvres faites pour le statut ou l’affirmation de soi. Après avoir vécu avec l’orgueil pendant si longtemps, il est difficile d’imaginer la vie sans lui.

Pour mener une bataille efficace contre l’orgueil, nous avons besoin de découvrir la cachette de notre ennemi. Demande à Dieu de te montrer chaque attitude et action égoïste dans ta vie et demande-lui ensuite de t’aider à les combattre. Le combat sera difficile mais cela en vaudra la peine.

L’orgueil s’agrippe dans nos vies si désespérément qu’il faut souvent quelque chose de douloureux et de soudain pour le combattre. Quand Dieu me rend humble, je ne me sens jamais bien sur le moment, mais je suis reconnaissant après coup pour la secousse. Alors que Dieu me montre mon vrai moi et mon péché à vif, je réalise que je ne suis digne d’aucune gloire ni d’aucune grâce.

Nous nous imaginons être le centre de l’univers, mais une fois que nous découvrons notre faiblesse et notre péché, nous trouverons la liberté en découvrant la grandeur de Dieu. J’aime cette citation de Tim Keller, « … l’essence de l’humilité selon l’Evangile n’est pas de penser mieux de moi-même ou de penser moins bien de moi-même, c’est de penser à moi-même moins. »

L’humilité change complètement nos vies et nos cœurs. Au lieu de nous servir et de penser à nous-mêmes, nous pensons et agissons avec Dieu comme focus. Par conséquence, d’autres personnes font partie de ce focus aussi.

L’humilité est plus qu’une attitude. L’humilité requiert un changement de cœur.

Quand je vois les statistiques de mon blog à côté de ceux de bloggeurs plus populaires, ma journée ne sera pas ruinée. Au lieu de ça, la gratitude envers Dieu de ce que j’ai déjà va me motiver à écrire de mon mieux pour les personnes qui me suivent. Quand j’écris avec un cœur humble, cent j’aimes auront autant d’importance que le commentaire d’une personne qui a été bénie. Je serai reconnaissante de tout ce que Dieu met sur mon chemin.

La prochaine fois que nous faisons défiler les photos clinquantes sur les réseaux sociaux, remercions Dieu de ce que nous avons et demandons-lui ce qu’il veut que nous fassions avec ça. Quand nous nous concentrons sur Dieu et ses désirs, la convoitise ne nous empêchera pas de féliciter nos amis pour leurs succès, et cela ne nous fera pas non plus perdre du temps précieux à se regarder dans le miroir.

L’humilité peut faire mal au début, mais ce n’est qu’au travers de la douleur que nous parviendrons à connaître pleinement la grâce de Dieu.

Nous n’achèverons pas la lutte contre l’orgueil dans cette vie, mais plus nous demandons à Dieu de nous rendre humble, plus Dieu nous ouvrira les yeux à sa bonté et à sa grâce.

 

Article traduit avec autorisation, merci à Mary pour la traduction !

 

Tu devrais aussi aimer...

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *