En ce temps de rentrée, n’oublie pas de vivre pour l’essentiel !

I – La vie est courte : ne la gâche pas

Toi qui lis ce message, quelle est la motivation qui te fait te lever le matin ?

« J’ai vu tout ce qui se fait sous le soleil; et voici, tout est vanité et poursuite du vent. » (Ecclésiaste 1.14).

Salomon a vécu une vie que nombre de nos contemporains qualifieraient de « pleine » : pouvoir, gloire, richesse, etc. Mais son constat est amer : cela est vain.

Toi qui es jeune, médite ce verset régulièrement, et comprends que la clé est simple. Pour éviter de poursuivre du vent, fixons notre attention sur ce qui est au-dessus du soleil : regardons constamment à Christ, et cherchons à lui rendre gloire dans tout ce que nous faisons. Là se trouve la définition d’une vie réussie.

Ne sois pas naïf, et garde toujours en tête que nous ne sommes pas de ce monde. Si tu veux suivre la voie difficile d’une vie qui a réellement du sens, tu seras toujours en décalage avec la société. Passer du temps dans la Parole de Dieu, plutôt que regarder la dernière série populaire sur Netflix ? Dépenser ton argent pour acheter des livres d’édification chrétienne, plutôt que les dernières baskets Nike à la mode ? Utiliser le peu de ton temps libre pour t’engager dans ton Église locale, plutôt que dans le BDE de ton école ?

Bref, nous sommes chaque jour amenés à faire une multitude de choix, et la rentrée universitaire approchant, tu seras peut-être confronté à des dilemmes entre différents engagements. Rappelle-toi que ce monde ne réfléchit pas comme un enfant de Dieu doit réfléchir. Prends-en conscience, et ne laisse pas celui-ci te voler ton temps et ta jeunesse.

Oui, tu seras en décalage. Et tes choix entraîneront peut-être les autres à te traiter de chrétien « radical », ou « extrémiste ». Et bien si c’est le cas, réjouis-toi, car c’est ce à quoi la Bible nous appelle !

 

II- La radicalité nécessaire

Nous sommes appelés à vivre de façon RADICALE. Être chrétien n’est pas un attribut que tu ajoutes à ton identité, mais c’est ta nouvelle identité. Et elle implique de nouveaux désirs et de nouvelles motivations : nous ne vivons plus pour nous-mêmes, mais pour la gloire de Christ. (Romains 14.7).

Cela signifie aussi mourir à soi-même, porter sa croix et suivre Christ (Matthieu 16.24). Cela signifie aussi d’aimer son prochain de toutes ses forces (Matthieu 22.39). Et tu verras que ce n’est pas facile : mettre à mort le péché (Romains 8.13) est laborieux, et demande des sacrifices. Mais la grâce de Dieu nous pousse à agir, non pas pour gagner quoi que ce soit (tout a été accompli par la mort substitutive de Christ), mais pour toujours plus ressembler à notre sauveur.

Être chrétien ne signifie pas rentrer dans un monde de Bisounours, mais dans une guerre spirituelle. (Éphésiens 6.12). Et comprendre cela t’empêchera d’être surpris lorsque les événements ne tournent pas comme tu l’aurais espéré : Dieu ne nous a jamais promis une vie dans la prospérité matérielle ou physique, mais une vie dans un repos spirituel, car nous savons en quoi consiste notre destinée éternelle. Prenons son joug, qui est léger, et mettons-nous à son service ! (Matthieu 11.30)

 

III- Utilise toute ton énergie pour le Royaume de Dieu

Malgré toutes ces difficultés, le jeu en vaut la chandelle. Cette vie vaut le coût d’être vécue pleinement.

N’oublions pas que « les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous » (Romains 8.18). Regarder à ces promesses de gloire, qui sont certaines, devrait nous motiver à vivre intensément pour le Royaume de Dieu, en dépit des souffrances.

Et n’oublie jamais que tu es un ambassadeur de Christ : et le champ de mission est immense. Et cela commence dans ton environnement proche, dans ton école, ton travail, dans les rencontres que tu fais durant tes trajets, etc.

Que cela puisse nous encourager, nous qui sommes étrangers et voyageurs sur la terre (1 Pierre 2.14), à utiliser ce temps efficacement, pour la gloire de Dieu.

Digiqole ad
Colin C.

Colin C.

Colin, 21 ans, Étudiant à Sciences-Po Lyon et à la faculté de théologie Jean Calvin. Amateur de sport, de musique... et de tout ce qui se rapporte de près ou de loin à la question de Dieu !

Voir tous ses articles →

Tu devrais aussi aimer...

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *