Pourquoi tu peux (et devrais) profiter du jour présent  

Carpe diem : Profite du jour présent.

Récemment, j’ai regardé le film Le Cercle des Poètes Disparus et il m’est resté cette expression, Carpe Diem, dans la tête.

Cette expression m’a mis au défi de repenser ma manière de vivre, parce que généralement je ne profite pas du jour présent. Ça sonnait comme quelque-chose que je devrais faire. Quelque-chose qui améliorerait ma vie et augmenterait mon impact sur le monde.

Mais je ne savais pas exactement comment profiter du jour présent, ou si c’est vraiment quelque-chose que je devrais m’efforcer de faire. Alors que je réfléchissais un peu plus à cela, j’ai réalisé que c’est quelque-chose que nous devrions tous faire, surtout en tant que chrétiens.

Pourquoi ?

 

Tu as un but

 Merriam-Webster définit « profiter du jour présent » comme « faire les choses que l’on veut quand on a l’opportunité de les faire au lieu de les remettre à plus tard ». Vivre avec cette idée en tête résulte souvent que l’on commence à faire les choses que l’on veut, juste parce qu’on le veut.

Mais nous avons l’opportunité de faire quelque chose de plus grand encore que juste les choses que nous voulons ou qui viennent pèle-mêle à tout moment. Il nous a été donné un but et un appel bien plus grand que nous-mêmes.

1 Corinthiens 10.31 nous dit, “Ainsi donc, que vous mangiez, que vous buviez ou quoi que vous fassiez, faites tout pour la gloire de Dieu”.

Nos vies n’ont qu’un but : donner gloire à Dieu. Ce but est notre raison de profiter du jour présent.

Nous rendons gloire à Dieu quand nous sommes complètement satisfaits en lui, au lieu de constamment regarder aux choses de ce monde pour remplir les désirs de notre cœur. Être satisfait en lui veut aussi dire vivre pour lui, au lieu de vivre pour nous-mêmes.

Au lieu de seulement profiter du jour présent pour notre plaisir, nous pouvons être motivés par un but plus important. Laissez-moi alors vous proposer une définition alternative de « profiter du jour présent » : « faire les choses à la gloire de Dieu quand nous en avons l’opportunité au lieu de les remettre à plus tard ».

Tu as un avenir 

Un autre film que j’ai récemment regardé est Big Fish. Dans le film, l’un des personnages principaux se voit être révélé la façon dont il va mourir. A la suite de cette révélation, il décide de prendre des risques et de vivre imprudemment, sachant que les choses qu’il fait ne peuvent le tuer puisqu’il sait ce qui le fera.

Nos vies seraient certainement différentes si nous savions comment nous allons mourir. Nous pourrions faire du saut en parachute sans parachute, sauter d’une falaise tous les jours, marcher sans peur vers la bagarre, ou aller nager avec les requins !

Si nous ne savons pas comment nous allons mourir, en tant que chrétiens nous savons quelque chose qui devrait tout autant pouvoir changer nos vies. Nous savons que quand nous mourrons, nous irons au paradis.

Alors que nous étions pécheurs, Christ est mort pour nous, nous sauvant d’une éternité en enfer. Nous sommes appelés à partager cette bonne nouvelle avec notre monde déchu.

Donc, même si je ne recommande pas de sauter du haut de tous les immeubles, je vous exhorte à partager et à vivre l’Évangile de manière imprudente. Aucune mesure de honte, de persécution, ou de ridicule ne pourra jamais changer la vérité que nous passerons l’éternité au paradis. Nous pouvons prêcher l’Évangile sans peur, même de la mort.

Philippiens 1.21 : « En effet, Christ est ma vie et mourir représente un gain. »

En plus de cela, notre vie sur terre n’est qu’une fraction de l’éternité. Les choses de ce monde passent. Cela est magnifiquement illustré dans un poème de Charles Studd, qui répète « Une seule vie, qui passera vite, Seul restera ce qui est fait pour Christ ». Nous pouvons vivre notre vie sans peur, pour l’Évangile, parce que cette vie n’est qu’une vapeur, comparée à l’éternité.

Ne gâchons pas notre vie en profitant du jour présent pour des choses qui n’en valent pas la peine au regard l’éternité.

A nouveau, laissez-moi redéfinir « profiter du jour présent » : « faire les choses à la gloire de Dieu quand nous en avons l’opportunité au lieu de les remettre à plus tard parce que ton avenir est assuré. »

Tu as une aide

Donc, demain matin, tu te réveilles et tu te rappelles : met à profit cette journée ! En te glissant hors du lit, tu serres les dents et tu te mets au travail. Tu vas vivre ce jour pour la gloire de Dieu, à la lumière de l’éternité.

Ce n’est pas aussi simple que tu l’espérais. Tu passes la matinée, en essayant désespérément de décider quoi mettre dans cette catégorie. A l’heure du repas, ton cerveau épuisé a tout oublié sur le fait de profiter du jour présent.

J’ai quelque chose à te dire. Tu n’as pas à mettre à profit le jour présent seul.

Jean 14.26 nous dit, « Mais le défenseur, l’Esprit saint que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses et vous rappellera tout ce que je vous ai dit. »

Le Saint Esprit nous donne les mots quand nous n’en avons pas, du courage quand nous avons peur de vivre différemment, de la persévérance quand nous luttons à aimer inconditionnellement, et de la force alors que nous faisons des choses difficiles.

Dieu nous a envoyé le Saint Esprit pour être notre aide. Nous n’avons pas à vivre cette vie seule.

Voici notre définition finale de « profiter du jour présent » : « faire les choses avec l’aide du Saint Esprit, pour la gloire de Dieu quand nous en avons l’opportunité au lieu de les remettre à plus tard parce que notre avenir est assuré ».

Ok, c’est un peu maladroit maintenant comme définition, mais c’est soutenu par un but et avec certitude.

 

Alors, Rébelutionnaire, je te mets au défi de te lancer et de profiter du jour présent.

Sache que tu as le but de glorifier Dieu. Fais-le sans peur, parce que ton futur est assuré. Pour finir, cherche toujours l’aide du Saint Esprit, au lieu d’essayer de profiter du jour présent seul.

Qu’est-ce que tu attends ? Lance toi et carpe diem !

 

Article traduit avec autorisation, merci à Zoé pour la traduction !

Tu devrais aussi aimer...

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *