Le livre du mois : « Comme le Père m’a envoyé » de Michel Varton

Comment va le combat ? C’est ainsi que Michel Varton introduit son livre « Comme le Père m’a envoyé ». Après avoir dirigé Portes Ouvertes pendant 36 ans, Michel Varton nous partage 12 leçons que l’Eglise persécutée lui a enseignées.

Mais… quel combat ? Avons-nous oublié que nous sommes en lutte contre l’ennemi, que nous sommes engagés dans une bataille ? Le cri des soldats persécutés nous réveille-t-il ou sommes-nous endormis trop profondément ? L’Eglise persécutée est une Eglise vivante et elle a un message à nous donner… si du moins nous parvenons à l’entendre, si nous savons l’écouter.

À travers 12 chapitres, alternant récits de voyages, témoignages de chrétiens persécutés, chiffres et faits d’actualité, enseignements des évangiles, prières et rubriques de questions « pour aller plus loin », Michel Varton cherche à faire de l’Eglise persécutée une réalité vivante qui nous concerne, toi et moi, individuellement et collectivement.

Avant de quitter cette terre, Jésus envoie ses disciples en mission jusqu’au bout de la terre. Les cicatrices sont inévitables : dans un monde brisé, nous sommes des révolutionnaires car rien n’est plus radical qu’une vie conforme à la sainteté de Dieu. Nous savons que le serviteur n’est pas plus grand que son maître. Mais le Seigneur promet joie présente et récompense à venir à ceux qui s’engagent dans le combat pour la vérité. Il les revêt de son Saint-Esprit et les remplit de de sa paix – il a tout accompli !

Michel Varton rappelle aussi que le combat peut être comparé aux douleurs de l’enfantement. Bientôt, elles ne sont plus car le bonheur à venir les dépasse largement. La persécution a une perspective qui dépasse ce monde, elle prépare le plus grand événement de l’Histoire : le retour du Fils de Dieu.

Ici… la persécution ? Satan peut utiliser une autre arme pour combattre l’Eglise : la séduction. Si la persécution est bien plus visible, la séduction n’est pas moins réelle. Celle-ci attire les chrétiens hors du chemin, les éloigne progressivement des priorités de Dieu, étouffe la voix du Saint-Esprit et les endort. Chrétiens, ne nous laissons pas séduire, veillons ! Nous avons une responsabilité vis-à-vis de nos frères et sœurs persécutés, entendons leur cri : « Nous essayons d’être la lumière au milieu des ténèbres mais c’est à vous de garder la mèche allumée ». Notre rôle est de pourvoir à cette huile pour que la lumière brille. Manifestons nos liens avec le reste du corps en affirmant notre identité commune, en leur rendant visite malgré le danger, en prenant leur défense. Persévérons dans la prière, luttons à genoux pour qu’ils tiennent debout.

« Souvenez-vous des prisonniers, comme si vous étiez aussi prisonniers ; de ceux qui sont maltraités, comme étant aussi vous-mêmes dans un corps. » (Hébreux 13.3).

Aujourd’hui la persécution est devenue un phénomène mondial : 1 chrétien sur 9 en serait directement victime (Index mondial de persécution des chrétiens, Portes Ouvertes, 2018). Jamais nous n’avons été aussi près de la prophétie de Jésus « Vous serez haïs de toutes les nations à cause mon nom » (Matthieu 24.9).

Que le Seigneur nous accorde la grâce de nous engager activement dans la bataille aux côtés de nos frères et sœurs persécutés. Que l’amour et la vie qui animent l’Eglise persécutée soient pour nous un modèle. C’est la prière de Michel Varton. C’est la mienne. Et la tienne ? Lis ce livre !

Jeanne.G

Jeanne, 21 ans, étudiante à Lyon. Sauvée par Sa grâce, Libérée pour Sa Gloire.

Tu devrais aussi aimer...

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *