Comment aimer les membres de mon Église locale sans les voir physiquement ?

14 Mai 2020 0 commentaire Rolly N

Dans un sens, le confinement a changé notre manière de vivre la communion dans l’Église. De plus, ce changement va perdurer après le déconfinement. Mais comment mettons-nous en pratique aujourd’hui 1 Jean 3.16  « Christ a donné sa vie pour nous ; nous aussi, nous devons donner notre vie pour les frères et sœurs. » Comment aimes-tu les frères et sœurs de ton Église locale pendant ce confinement ?

Comment vivons-nous « Si un membre souffre, tous les membres souffrent avec lui ; si un membre est honoré, tous les membres se réjouissent avec lui. Vous êtes le corps de Christ et vous êtes ses membres, chacun pour sa part. » 1 Corinthiens 12.26-27 Comment vis-tu l’interdépendance de l’Église ? Comment vis-tu ta vie d’Église en tant que jeune confiné ?

J’ignore quelles sont tes réponses à ces questions. Pour ma part, en réfléchissant à ces deux versets, je réalise avec plus de lucidité que l’Église c’est plus que les murs. Ce sont les liens interpersonnels qui nous unissent en Christ, le rocher des siècles, et qui doivent donc subsister malgré le confinement. Je réalise combien nous devons encore plus marcher par notre foi agissante que par la vue physique. C’est le cas pour les chrétiens persécutés qui manifestent leur amour mutuel sans se réunir. Je réalise aussi qu’on peut difficilement aimer les frères et sœurs de l’Église locale si on les connaît peu et qu’on n’a pas d’Église fixe.

Bref, dans le fond, le confinement n’a pas changé grand-chose aux attentes de Dieu pour les croyants au sein de l’Église et à l’état de mon cœur. Ce qui change c’est juste les moyens de les mettre en œuvre. Il nous appelle toujours autant à nous aimer sinon plus au vu de la distance physique. Jésus veut toujours que je confesse mon orgueil, ma tendance à me centrer sur moi-même. Il veut toujours me délivrer de mon péché pour m’amener à lui ressembler en me tournant vers les autres. Personnellement je prie Dieu, je lui demande de me délivrer de moi-même et de renouveler mon amour pour les autres.

Voilà pourquoi, j’aimerais te partager quelques pistes concrètes et bénéficier des tiennes. Je te propose de le faire dans les commentaires. Bien entendu, le but n’est pas de tout faire. Mais d’avoir un éventail de possibilités pour ensuite décider et choisir la plus adaptée pour nous.

 

Qui sont les personnes seules ou isolées de ton Église ?

Si tu as le privilège d’être en famille, d’autres personnes sont seules. Dans mon Église, il y a par exemple des personnes âgées qui sont seules, des veuves ou veufs, des étudiants étrangers qui ne peuvent pas rentrer chez eux, des jeunes actifs célibataires. Je suis sûr qu’avant le confinement, tu avais probablement déjà échangé avec quelques-unes de ces personnes. Et si tu leur passais un coup de fil pour savoir comment elles vivent cette période ? Tu peux également leur partager comment ça se passe de ton côté. Tu n’as peut-être pas les numéros de téléphone de tout le monde, mais je suis certain que tu trouveras bien quelqu’un pour te renseigner. Tiens, les responsables de ton Église par exemple. En parlant d’eux…

 

As-tu envisagé d’encourager les responsables de ton Église en leur envoyant un message, ou en les appelant ?

1 Thessaloniciens 5.12-13 « Nous vous demandons, frères et sœurs, d’apprécier ceux qui travaillent parmi vous, qui vous dirigent au nom du Seigneur et qui vous avertissent. Témoignez-leur une grande estime et de l’affection à cause de leur travail. Vivez en paix entre vous. »

Même si on ne le voit pas, je suis certain qu’ils continuent à prendre soin des membres de l’Église. Ils consolent les familles endeuillées, prennent soin de celles et ceux qui souffrent.  Ils font des réunions de prières entre eux pour nous. Ils passent des heures à préparer des enseignements pour nous encourager. Ils se plient en 4 pour trouver des solutions pour que nous puissions avoir un temps de partage, des cultes malgré tout, des groupes de semaines, des groupes de jeunes.

Tu peux par exemple leur envoyer un petit verset pour les encourager, ou simplement leur dire que tu pries pour eux. Tu pourrais appeler leurs enfants pour savoir comment ils s’occupent.

 

Fais livrer un repas à une personne

Imagine la scène, il est 19h quelqu’un sonne chez toi pour t’apporter ton repas du soir. Un cadeau d’une personne de ton Église. Tu dis non mais whaaaat. Voilà une autre manière d’aimer ton entourage. Tu peux toi-même préparer pour les autres ou faire livrer un repas. À toi de jouer, fonce. « Tout ce que vous voudriez que les hommes fassent pour vous, vous aussi, faites-le de même pour eux, car c’est ce qu’enseignent la loi et les prophètes. » (Matthieu 7.12)

 

Envoie une lettre

J’ai été touché par une amie de mon Église qui nous a envoyé, à mon épouse et moi une carte qu’elle a faite elle-même. C’était beau de voir que même si on ne se voyait pas, elle aimait notre amitié et voulait nous le témoigner en prenant le temps de nous dessiner puis de nous écrire un mot d’amitié sur cette carte. Quelle ne fut pas notre joie. Si tu ne sais pas dessiner, pas grave, prends une carte au pif.

 

Comment peux-tu prier pour les personnes de ton Église ?

Quand on passe par des moments difficiles ça fait tellement du bien de savoir que quelqu’un prie pour nous. Il se peut que des membres de ton Église souffrent en ce moment.

Si tu ne sais pas pour qui prier, que penses-tu de te rapprocher des responsables de ton Église. Partage-leur ton désir, je suis sûr qu’ils te donneront des sujets concrets.

 

Prie et lis un bouquin avec quelqu’un

Contacte une personne de ton Église, propose-lui de lire un livre chacun de son côté et de partager ensuite ce que vous en avez pensé. Vous pouvez aussi prier ensemble au téléphone. Pour commencer, tu as la Bible. Après tu peux également lire quelques e-books gratuits. En voici quelques-uns.

Confession de Saint-Augustin

Le coronavirus et Christ – John Piper

 

Organiser un apéro/rencontre virtuel avec Jitsi

Jitsi permet de faire des vidéoconférences en ligne. Il est gratuit et personne n’a besoin de créer un compte. Il suffit d’avoir un navigateur ou l’application.

Tu vas sur ce site, tu crées la rencontre et ensuite tu partages le lien à tes invités.

 

Voilà quelques pistes qui te permettront de traduire ton amour pour ton Église locale par des actes. Si tu as d’autres idées, n’hésite pas à les partager en commentaires.

 

Auteur : Rolly N

Rolly, 24 ans, est étudiant en école d’ingénieur informatique à Grenoble.