Être jeune et s’intéresser à la philo… compatible ?

10 Mai 2020 5 commentaires

Souvent à notre époque, quand on pense à la philosophie (ou à la théologie aussi !), on pense que c’est un truc ennuyant, compliqué (pleins de mots incompréhensibles !) et qui ne sert à rien. C’est pour ça que j’aimerais t’encourager à changer d’avis (si c’est le tien) à travers mon expérience et quelques arguments.

1# – La philo, aussi compliquée que tes autres loisirs

Prenons un loisir commun à beaucoup de jeunes : les jeux vidéo. Si tu es un geek, tu as pris un certain temps pour apprendre plein de mots spéciaux pour parler et jouer avec tes amis : noob, tryhard, gank, stun, ignite, pentakill, bot, top, mid, all-in, cheese, B1 B2 B3, FPS, TPS, RTS, moveset, mana, early, mid, late game, etc.

Ma mère n’y connaît rien. Elle dira donc que tous ces mots sont compliqués et incompréhensibles. Bah, du coup c’est pareil avec la philo, il faut du temps pour t’habituer au vocabulaire et les notions et les maîtriser.

2# – Ma foi chrétienne

Si tu lis ce qu’ont écrit les premiers chrétiens sur des sujets de la Bible (exemple : la trinité), tu verras qu’ils utilisent plein de mots philosophiques qu’on ne trouve pas dans la Bible.

Et ça c’est normal, on en a besoin pour détailler, expliciter et résumer ce que dit la Bible. C’est important surtout lorsque les gens ne sont pas d’accord sur le sens d’une notion compliquée. Par exemple qu’est-ce que ça veut dire la trinité ou l’incarnation de Jésus ? Il faut alors plus de précision (ce que la philosophie permet) pour décider qui a raison. C’est aussi pratique d’utiliser 100 fois un mot que de répéter 100 fois la longue phrase qu’il résume.

#3 – L’apologétique : renforcer ma confiance en Dieu et expliquer les choses aux non-croyants

La philo me permet aussi d’être sûr que ce que je crois est vrai et cohérent et d’expliquer cela à mes amis. De nombreuses vérités de la Bible (l’existence de Dieu, de l’âme humaine) sont aussi la conclusion d’arguments rigoureux et corrects, i.e. accessibles par la raison (notre intelligence sans connaître la Bible). Je peux croire en Dieu sans être bête et irrationnel. Parce que Dieu a fait en sorte que ce qu’il révèle dans la Bible soit cohérent avec ce qu’il nous révèle dans la nature. La Bible et la nature viennent tous les deux de Dieu.

Mais certaines vérités (la trinité, l’incarnation, etc) ne peuvent être apprises que dans la Bible et ne peuvent pas être déduites de la nature. Je ne peux donc que les accepter par la foi. Même si c’est le cas, la philosophie me montre au moins que celles-ci sont cohérentes même si elles dépassent notre manière de réfléchir. Elles sont au-dessus de la raison sans contredire la raison.

Ça peut paraître arrogant mais tous ces raisonnements sont le fruit de la réflexion de plein de philosophes chrétiens : Saint Augustin, Saint Thomas d’Aquin, Blaise Pascal, Jonathan Edwards, C. S. Lewis, Alvin Plantinga,…

#4 – Mes études scientifiques

Pour passer à autre chose, la philo traite vraiment de tous les sujets de la science d’une manière plus profonde. Il y a plein de branches en lien avec la science, par exemple :

  • la philosophie mathématique : quelle est la nature des maths, elles sont créées par nous ou juste découvertes ? que veut dire la quantité ?
  • la philosophie de la biologie : les groupes, classification des animaux, ça reflète une structure de la nature ou c’est juste inventé dans nos têtes parce que c’est pratique de classer les animaux ? qu’est-ce que l’information génétique ? qu’est-ce que la reproduction ?
  • l’éthique : tout ce qui est en lien avec les nouvelles technologies (la vie privée,  le transhumanisme, l’IA, la conscience, etc)

#5 – Ce que je regarde : les anime, les films

Je vais plus parler des anime. Death Note m’a beaucoup étonné à la fin avec le débat entre Light et Near. Light affirme que la fin justifie les moyens et Near répond « Non ! ». Et d’un autre côté, L. qui est très égocentrique et désintéressé par la justice, voit la résolution de crimes seulement comme un jeu qu’il veut gagner. En philosophie, Light est utilitariste et Near est déontologiste ! Ça a suscité en moi l’envie d’en savoir plus sur l’éthique.

Enfin, Psycho-Pass (saison 1 surtout), un autre anime moins connu (seul défaut sa violence) qui cite : Platon, Orwell, Philip K. Dick, Rousseau, Pascal, Descartes, Weber, Foucault, Proust, etc a aussi été un tournant. Il m’a donné envie de vraiment en savoir plus sur la philo pour répondre d’un point de vue biblique aux problèmes de notre société d’aujourd’hui. Par exemple : le transhumanisme, concilier la liberté, la responsabilité des gens et la technologie (l’IA, gestion des données), qu’est-ce que le bien et le mal en notre époque post-moderne.

Les anime (en tout cas pas toutes) ne sont pas divertissements « innocents » mais transmettent des philosophies qui peuvent être profondes et qu’il vaut la peine de décrypter.

6# – La curiosité

Bien sûr, pour être curieux d’en savoir plus sur quelque chose qui nous intéresse, il faut déjà y avoir goûté un peu (mes parties d’avant t’ont motivé à y goûter j’espère !). Par exemple, comme j’ai « goûté » aux maths dans mes études, j’aime bien approfondir des notions de manière intuitive, notamment grâce à de super chaînes youtube comme 3Blue1Brown et El Jj. Ou je suis curieux plus généralement sur la science, donc comme tout le monde je regarde parfois ScienceEtonnante. Pareil pour la philo.

 

Laurent
Auteur : Laurent

20ans, Rébellutionaire et étudiant.

Voir tous ses articles →