Lettre à ton futur conjoint

Je me souviens parfaitement de la première fois que j’ai vu le film Titanic. Cet amour passionnel entre Jack et Rose a réveillé quelque chose de féroce dans mon petit cœur de préadolescente. Je pensais peu au mariage avant ce film. À partir de ce moment-là, cela consumait mes pensées et mes rêves. 

Pour mes amis et moi se balader devant un coucher de soleil avec nos Jack Dawson respectifs, devint l’ultime but de nos vies. Nous avons rapidement cru au mensonge qu’une relation engagée et romantique était tout ce dont nous avions besoin pour aller bien. Le mariage était devenu un sauveur.  Comme l’a dit Rose à la fin du film, « Il y avait un homme du nom de Jack Dawson, et il m’a sauvée – de toutes les manières qu’une personne puisse l’être. »

Même si Titanic a maintenant vingt ans, le même thème de la romance synonyme de sauveur est toujours présent dans notre culture. Mais étonnamment, beaucoup d’Églises ne rejettent pas ce mensonge. Elles le christianisent. 

L’idolâtrie du mariage

Des leaders jeunesse, conscients du désir de romance et d’intimité sexuelle de leurs adolescents, sont désireux de les détourner de mauvaises décisions et à juste titre. Mais au lieu de pointer un Christ présent comme le prix promis dans la lutte contre la chair, beaucoup trop pointent vers un futur conjoint. Cette stratégie peut permettre de préserver la virginité des jeunes adolescents chrétiens, mais l’approche « pense à ton futur conjoint » passe à côté du message central de la Bible qui est que seul Jésus peut nous satisfaire. 

Un exemple de cela est la coutume d’écrire des lettres à son futur conjoint. On trouve des douzaines d’articles chrétiens sur comment et pourquoi écrire à un futur époux ou épouse. Bien que beaucoup de gens croient en cette pratique et l’encouragent, cela concentre notre attention au mauvais endroit. Cela nous pousse subtilement (ou ouvertement) à placer notre espoir de bonheur en quelqu’un d’autre qu’en Christ. 

Le mariage est sans aucun doute un cadeau précieux que beaucoup de chrétiens recevront. Institué par Dieu avant la chute, et destiné à mettre en valeur la beauté de l’Évangile, le mariage doit être hautement considéré par le peuple de Dieu. Mais le mariage n’est pas un sauveur. Il ne peut ni nous sauver, ni nous restaurer, ou nous combler totalement. Il n’a pas le pouvoir final de nous sauver de notre solitude, de notre vide intérieur ou d’une vie qui n’a pas de sens. Croire que le mariage peut faire l’œuvre de Dieu lui-même, c’est servir une idole.

Donc, dans l’intérêt de remettre le mariage à sa place, voici quatre raisons de placer votre espérance dans un Christ présent plutôt que dans un futur mari ou femme. 

1. Dieu ne promet pas le mariage

Dieu donne de nombreuses promesses à ceux qui sont en Christ mais aucune d’entre elles n’inclut un conjoint. Oui, le mariage est un cadeau merveilleux qui mérite nos prières mais Dieu ne garantit pas que nous nous marierons.  Même pour ceux qui reçoivent ce cadeau, il n’est pas promis à vie, comme peuvent en témoigner de nombreuses jeunes veuves. 

C’est une réalité choquante pour beaucoup, probablement en raison d’une mauvaise compréhension du Psaume 37.4 « Fais de l’Éternel tes délices, et il te donnera ce que ton cœur désire ». Nous pensons « Si je désire le mariage, Dieu a dit que je n’ai qu’à me réjouir en lui seul et il me l’accordera ! ». Mais Dieu ne précise pas quand et comment il nous accordera ces désirs.

Par exemple, d’autres désirs se cachent souvent derrière le désir de mariage – désirs d’intimité, d’appartenance, de plénitude, et de compagnie. Mais ce sont tous des désirs que Dieu promet de satisfaire lui-même, que nous nous marions ou pas. Il n’a pas besoin du mariage pour combler la douleur de nos cœurs ; il n’a besoin que de lui. Dieu rassasiera les désirs de nos cœurs – mais de manière à ce que nous rendions grâce à Jésus et non pas à un conjoint. 

N’espérez pas en une promesse que Dieu n’a pas faite. Placez plutôt votre espoir en lieu sûr : sur le rocher du Christ.

2. Le mariage ne peut pas supporter la pression

Canaliser tous nos désirs dans le mariage l’anéantira. Une seule personne ne peut supporter le poids de nos aspirations. L’idée d’un partenaire idéal peut nous hanter quand nous vivons aux côtés d’un autre pêcheur. 

Quand nous écrivons des lettres romantiques et idéalistes à notre futur mari ou femme, nous plaçons nos cœurs au mauvais endroit et nous nous construisons des attentes irréalistes. Plus nous possédons de critères pour notre futur mari ou femme et moins il/elle les remplira.

Le désespoir dû à la désillusion est courant dans les mariages chrétiens vraisemblablement parce que les époux ont placé trop d’espoir dans le mariage en lui-même. Le mariage est un terrible sauveur. Mais si nous gardons Jésus comme source de joie et d’espoir, il nous soutiendra à travers chaque changement de notre relation et durant tous les hauts et les bas de la vie conjugale. 

3. Le célibat n’est pas une alternative médiocre

Espérer vivement avoir un conjoint peut être un moyen d’éviter la blessure d’un célibat prolongé et non voulu. Mais Dieu ne voit pas le célibat comme une malédiction – il le voit comme un cadeau ! La Bible définit le célibat comme la meilleure alternative, celle qui encourage une dévotion sans distraction à Jésus (1 Corinthiens 7.32-35). 

Bien qu’il soit vrai que la plupart des gens se marieront, cela ne prouve pas que le mariage est satisfaisant. Il y a dans le monde autant de gens mariés malheureux que de gens célibataires malheureux. Ils font face à la même bataille quotidienne : vais-je me battre pour trouver ma joie en Jésus aujourd’hui ?

Le désir du mariage révèle une vérité : la vie éternelle se trouve dans l’intimité, dans le fait d’être connu et de connaître. Mais l’intimité pour laquelle nous avons été créés n’est pas faite pour être partagée avec un autre pécheur, mais avec Dieu au travers de Jésus : « La vie éternelle consiste à te connaître, toi le seul vrai Dieu, et à connaître Jésus-Christ, que tu as envoyé » (Jean 17.3).

4. Dieu a une valeur suprême

Miser notre joie sur notre futur conjoint suppose que nous ne pouvons pas être pleinement satisfait et entier sans mariage. Mais le mariage n’est pas le grand prix de la vie – c’est Dieu qui l’est. Il est le trésor caché qui mérite que l’on vende tous nos biens pour le posséder.  

En Christ, nous avons accès à une intimité avec Dieu. Connaître Dieu au travers du Christ c’est trouver une vie abondante. Même s’il peut paraître difficile de croire quand nos prières ont l’air de ricocher au plafond, les Psaumes témoignent de cette réalité régulièrement :

  • « Quel autre ai-je au ciel que toi ? Et sur la terre je ne prends plaisir qu’en toi. » (Psaumes 73.25).
  • « Mieux vaut un jour dans tes parvis que mille ailleurs. » (Psaumes 84.11).
  • « Il y a d’abondantes joies devant ta face, des délices éternelles à ta droite. » (Psaumes 16.11). 

Même si nous ne pouvons pas voir, toucher, ou entendre Dieu comme on pourrait le faire avec un autre humain, il est bien plus réel et plus agréable qu’aucune relation humaine ne pourra jamais l’être. Approchez-vous de lui et il s’approchera de vous (Jacques 4.8) ! Prenez l’énergie que vous pourriez utiliser pour penser à votre conjoint et utilisez-la pour méditer sur Dieu, qui s’est révélé à nous au travers des pages de la Bible.   

Le mariage qui nous est promis

La fin de Titanic montre les retrouvailles célestes de tous ceux qui sont morts dans cette tragédie en 1912. Une jeune Rose se promène dans la foule et s’approche de son seul véritable amour, celui qui l’a sauvée. Elle est enfin réunie avec Jack. Pour toujours et à jamais, Amen. 

En tant que chrétiens, reconnaissez-vous ce récit ? C’est une pâle représentation de la fin joyeuse qui nous attend. Un jour, nous serons réunis avec nos amis et les membres de notre famille qui auront cru, pour enfin voir notre seul véritable amour en tête à tête, celui qui nous a sauvés, dans tous les sens du terme. Mais ce ne sera pas notre conjoint, ce sera Jésus.  

Son amour nous sauve, nous comble et nous soutient. Mariés ou célibataires, lui seul devrait être le centre de nos vies. Ne laissez pas le poids de vos désirs, de vos espoirs et de vos rêves reposer sur un mariage terrestre, mais sur Christ. Seul son amour est assez puissant pour vous satisfaire.


Article traduit avec autorisation, merci à Gaelle pour la traduction.

Tu devrais aussi aimer...

3 Commentaires

    Avatar
  • Merci pour cet article, c’est exactement ce dont j’avais besoin! En voyant le titre je me suis dis: « oh non! Encore un article qui va me faire un pincement dans mon célibat ». Mais au contraire, l’accent était mis sur Christ, c’est important de ne pas idolâtrer le mariage, même si on désire se marier un jour, il faut se rappeler que si un jour ça arrive, cela ne pourra pas combler nos vides intérieur, seul Jésus peut le faire parfaitement.

    Et pour revenir à ce verset du Psaumes 37″Fais de l’Éternel tes délices, et il te donnera ce que ton cœur désire »… Souvent il est mal interprété, car si on fais de L’Éternel nos délices, il transformera nos désirs dans son plan car il sait exactement ce dont on a besoin.

    Soyez bénis!

      Avatar
    • Bien vu !

  • Avatar
  • C’est tellement vrai le mariage ne sauve pas ! Mais c’est Christ qui sauve

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *