Le confinement n’est pas une parenthèse dans ta marche avec Dieu

Est-ce que tu as l’impression que ta vie s’est un peu arrêtée depuis ces dernières semaines ? Te sens-tu coincé dans tes pensées, oppressé dans tes émotions, isolé dans tes activités ? Est-ce que ce qui te réjouis en ce moment n’est que l’après-confinement ?

Si tu as répondu oui à une, deux ou trois questions, j’espère que cet article sera un encouragement pour toi.

Qu’est-ce que le confinement en dit sur toi ?

Ce temps révèle ce qui est important à tes yeux : ta productivité, ta vie sociale, ton corps, tes succès. Et il révèle ce dans quoi tu te réfugies : ton téléphone, ta relation avec une personne en particulier, Netflix, la nourriture, la lecture, etc.

Pour ma part, j’ai tendance à rêver le futur et à vouloir prévoir et être organisée, mais avec les évènements reportés, les consignes évasives des profs, les sorties annulées, il n’y a plus grand chose pour se projeter. Devant la perspective de plusieurs semaines sans cadre je me suis mise à privilégier des activités pour « tuer le temps ».

Tu as peut-être déjà entendu cette image qui dit que l’Homme a un vide en forme de Dieu dans le cœur et qu’il cherche à le remplir par ses propres moyens. C’est exactement ce que j’ai fait.

Attention aux idoles, il n’y a pas de parenthèse dans la lutte contre le péché !

Interroge-toi sur ce qui prend la place de Dieu dans tes pensées et ton emploi du temps. Qu’est-ce qui a la priorité aujourd’hui dans ta vie ? Dans quoi cherches-tu ta valeur ?

Étant rachetés en Christ nous avons reçu son identité. Nous ne sommes plus esclaves du péché et Il est avec nous dans nos tentations. Nous devons nous dépouiller du vieil homme et confronter nos désirs à la volonté de Dieu.

« Ainsi donc, que vous mangiez, que vous buviez ou quoi que vous fassiez, faites tout pour la gloire de Dieu » – 1 Corinthiens 10.30

La Bible nous révèle que les années passées par Paul et Joseph en prison n’étaient pas une pause dans leur ministère. Tous deux ont cultivé leur relation avec l’Éternel et sont restés patients et fidèles dans la mission qu’Il leur donnait. Tous deux ont reçu des bénédictions de Dieu dans ces situations qui à nos yeux semblent injustes.

Le confinement n’est pas une parenthèse dans l’œuvre de Dieu dans ta vie.

Dieu n’est pas ébranlé par le confinement. Il est le même hier, aujourd’hui et éternellement. Il est la source de tout contentement à chaque instant. C’est une vérité pour aujourd’hui et pas seulement un espoir pour la vie éternelle. Rappelle-toi :

  • Tu as tout pleinement en Christ, qui est le chef de toute domination et de toute autorité (Colossiens 2.10).
  • La grâce de Dieu est suffisante dans la détresse (2 Corinthiens 12.9), elle est le plus grand miracle et comble les plus importants de tes besoins.

 

Pour conclure, je t’encourage à t’approprier cette prière de Paul aux Éphésiens (1.18-19) : « Je prie que Dieu illumine les yeux de votre cœur pour que vous sachiez quelle est l’espérance qui s’attache à son appel, quelle est la richesse de son glorieux héritage au milieu des saints et quelle est l’infinie grandeur de sa puissance, qui se manifeste avec efficacité par le pouvoir de sa force envers nous qui croyons. »

Digiqole ad
Clara B

Clara B

23 ans, sauvée par grâce. Je suis étudiante à Sciences Po et membre d’Agapé Campus Lyon.

Voir tous ses articles →

Tu devrais aussi aimer...

2 Commentaires

    Colin C.
  • Merci Clara, je viens de relire ton article et il est excellent ! Ça fait vraiment réfléchir sur nos priorités et ça encourage ++ à utiliser correctement ce temps de confinement !

  • Avatar
  • Merci beaucoup pour votre message, qui est très édifiant.. Que DIEU vous bénisse etqu’IL élargisse votre connaissance afin d’être toujours une bénédiction pour l’église.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *