Ce que les anciens cantiques m’ont appris sur la souveraineté de Dieu

J’aime les vieux cantiques.

 

Il y a quelque chose de particulier dans les vérités spirituelles et théologiques profondes de ces chants, et dans le mouvement des paroles et des harmonies, qui me poussent à arrêter ce que je suis en train de faire et de simplement écouter.

Ce sont des hymnes comme « Amazing Grace » (Grâce Infinie), « It is well with my soul » (Quel repos céleste) et « Great is thy faithfulness » (Dieu, ta fidélité). J’ai grandi avec ces chants et je les connais par cœur depuis que je suis petite.

Ces dernières années je me suis attachée à un de ces cantiques en particulier, « In Christ Alone » (En Jésus seul).

Il parle d’un sujet avec lequel j’ai du mal depuis des années. La difficulté de trouver mon identité en Christ et son œuvre à la croix pour nous. Mais dernièrement, j’ai commencé à regarder vers le futur et à me poser les questions dures comme : Qu’est-ce que Dieu a pour moi après le lycée ? Quelles études vais-je faire ? Quel métier devrais-je avoir ?

Au milieu de toute mon introspection et de mes ferventes prières et études bibliques, j’ai récemment été touchée par les paroles du chant En Jésus seul, particulièrement le dernier couplet, qui dit ceci : 

 

Je vis en paix, je meurs sans crainte,
Gardé par la puissance du Christ.


Du premier cri au dernier souffle,
Jésus est maître de ma vie.


Les plans des hommes ou du malin
Ne peuvent m’arracher de sa main.


Et qu’il revienne ou me rappelle,
Par la force du Christ je tiendrai.

 

Je vis en paix, je meurs sans crainte,
Gardé par la puissance du Christ.

Nous sommes libérés de notre péché et de notre culpabilité par l’œuvre de Christ pour nous à la croix. Nous n’avons plus besoin de vivre dans la peur de la douleur et de la mort. 

Nous n’avons plus besoin de porter le fardeau de nos péchés, ou la profonde douleur dans notre âme qui vient avec le fait de savoir qu’il n’y a rien que nous puissions faire pour aller au paradis.

Christ nous a rendu libre de tout cela, et avec ceci il nous a donné la force d’aller dans le monde et de faire, en son nom, ce qui n’était pas possible quand nous étions encore dans le péché.

Nous ne sommes plus perdus, mais trouvés en Christ seul. Quand nous comprenons que notre identité est en lui, et non dans la quantité de nos possessions matérielles ou des amis populaires que nous avons, cela nous rend libre de notre péché et nous donne la liberté de faire des choses difficiles pour lui.

 

Du premier cri au dernier souffle,
Jésus est maître de ma vie.

Peu importe que tu prennes une décision simple comme les vêtements que tu vas porter aujourd’hui ou une décision importante comme les études que tu vas faire ou vers quel domaine professionnel t’orienter.

Jésus sait ce qui va t’arriver dans la vie, et il l’a toujours su.

Au chômage ? Jésus sait ce qui se passe. Tu n’arrives pas à décider quelles études faire ? Jésus comprend. Tu combats une bataille spirituelle difficile qui ne cesse pas de t’accabler ? Jésus se soucie de toi. Il sait. Il est déjà passé par là avant.

Et il est au contrôle de tout.

 

Les plans des hommes ou du malin
Ne peuvent m’arracher de sa main.

Quand nous acceptons le cadeau de Dieu du salut éternel et que nous nous déchargeons de tous nos fardeaux et les déposons à la croix, nous sommes ses enfants pour toujours. Rien ne peut changer cela. Nous sommes enfants de Dieu, et il a promis de nous protéger.

 

Et qu’il revienne ou me rappelle,
Par la force du Christ je tiendrai.

En tant qu’enfant de Dieu, nous avons reçu une mission à remplir pendant que nous vivons sur cette terre. Nous avons tous reçu des dons et des talents de la part de Dieu pour les utiliser pour son service. Que ce soit sur le champ missionnaire à l’étranger ou là où nous nous trouvons, nous pouvons nous reposer avec l’assurance que peu importe ce que Dieu nous appelle à faire, il nous a pleinement équipé pour le faire. 

Jésus ne nous a pas promis une vie sans épreuves ni temps difficiles. Cela arrivera seulement quand nous passerons de cette vie à la nouvelle création où nous rencontrerons notre Sauveur face à face. Il peut sembler que la vie n’ait aucun sens, que le futur soit incertain, et qu’il n’y ait aucun moyen que ce que tu traverses n’ait une fin.

Mais Jésus est venu pour nous libérer de toutes nos incertitudes, nos doutes, nos peurs.

Il est plus grand que nos inquiétudes, nos frustrations, nos problèmes et nos peines. Et jusqu’à ce qu’il revienne glorieusement ou qu’il nous rappelle, il a promis de se tenir à nos côtés jusqu’à ce que notre temps sur Terre soit fini.

Article traduit avec autorisation, merci à Mary pour la traduction

Tu devrais aussi aimer...

1 Commentaire

    Avatar
  • Très bel article et encourageant

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *