4 raisons de te prêcher l’Évangile à toi-même

Une chose que me répète toujours notre responsable jeunesse est de se prêcher l’Évangile à soi-même chaque jour.

Tu dois te dire, « Mais je connais déjà l’Évangile. Pourquoi devrais-je me le prêcher ? »

Si le fait de te prêcher l’Évangile peut sembler étrange, c’est en fait essentiel pour notre croissance spirituelle.

Mais qu’est-ce-que cela signifie en fait ?

Tu peux te prêcher l’Évangile par de nombreuses manières. Cela peut être par l’écoute d’une prédication ou d’une musique riche en vérité biblique. Ce peut être lire un article ou un livre. Ce peut aussi être lire et mémoriser des passages bibliques. En fait, tout ce qui te rappelle qui est Jésus et ce qu’Il a fait peut être considéré comme se prêcher l’Évangile.

Mon responsable jeunesse cite souvent cette phrase : « Jésus Christ est mort pour sauver des pécheurs comme toi et moi. » Il appelle cela « l’Évangile en douze mots », le fondement de toutes nos croyances.

J’aime me répéter mentalement cette phrase durant ma journée, prendre un moment pour réfléchir au sens qui se cache derrière.

Pourquoi est-ce que je prends le temps de faire cela ? Pourquoi mon pasteur en parle-t-il aussi souvent ? Voici 4 raisons pourquoi cela est si important.

#1 – Cela nous rappelle d’être humble

« Jésus Christ est mort pour sauver des pécheurs comme toi et moi ». Le « et moi » est déterminant. Il nous rappelle que nous sommes des pécheurs, horribles et misérables, qui avons besoin d’un Sauveur. Chacun de nous est pécheur, qu’importe notre niveau de piété ou la maturité de notre foi. Cette vérité devrait susciter en nous humilité et reconnaissance.

Quand je me surprends à ressentir de l’amertume ou de l’orgueil, je réalise souvent que je suis en train d’oublier l’Évangile.

Fondamentalement, l’orgueil prend sa racine dans la non-croyance en l’Évangile. Si tu croyais vraiment que tu es un pécheur misérable, qui mérite la colère divine, serais-tu toujours en colère lorsque quelqu’un te traite injustement ou que tu n’obtiens pas de lui ce que tu veux ?

Je me rends compte que je tombe souvent dans ce piège. Je dois me rappeler chaque jour ce que je mérite vraiment.

2 Timothée 1.9-10 nous dresse une belle image de ce que Dieu a fait pour nous : « [Dieu] nous a sauvés et nous a adressés un saint appel, non pas selon nos œuvres, mais selon son propre projet, selon la grâce qui nous a été accordée en Jésus-Christ avant les temps éternels » (c’est moi qui souligne).

Le fait de me prêcher l’Évangile me rappelle que je ne mérite pas ce que Dieu a fait pour moi et que je n’ai aucun droit d’être orgueilleux pour quoi que ce soit.

#2 – Cela nous rappelle de rester concentrés sur notre objectif

Dans nos vies chargées, il est facile de se laisser distraire par la routine et de ne pas garder à l’esprit notre but ultime.

Nous avons été créés pour glorifier Dieu. C’est la seule raison et le fondement de notre existence.

Jésus est mort pour que nous puissions réaliser ce but. Lorsque nous étions morts à cause de notre péché, nous étions incapables de glorifier Dieu. Mais Jésus est mort pour nous donner la vie et nous libérer du péché, nous sommes désormais en mesure de glorifier Dieu et de répondre à notre appel.

1 Corinthiens 6.19-20 nous dit : « Ne le savez-vous pas ? Votre corps est le sanctuaire de l’Esprit Saint qui est en vous et que vous tenez de Dieu ; vous ne vous appartenez pas à vous-mêmes, car vous avez été rachetés à grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps. »

Le « prix » par lequel nous avons été rachetés est la mort de Jésus. L’Évangile est un rappel du prix par lequel notre salut a été payé. Parce que nous avons été rachetés, c’est désormais notre but, notre privilège et notre responsabilité de lui rendre honneur.

Si nous laissons notre journée défiler sans penser à l’Évangile, alors nous laissons passer notre journée sans vivre notre véritable et merveilleux appel. Se prêcher l’Évangile pendant la journée nous garde les yeux fixés sur notre objectif.

#3 – Cela nous rappelle de partager l’Évangile aux autres

« Jésus Christ est mort pour sauver des pécheurs comme toi et moi ». Jésus n’est pas mort uniquement pour me sauver, il est aussi mort pour sauver les autres autour de moi.

Garder l’Évangile à l’esprit chaque jour nous rappelle cela.

Chaque jour, nous sommes entourés de gens qui ne connaissent pas la magnifique vérité de l’Évangile. Et si nous croyons vraiment que notre but est de glorifier Dieu, alors nous devrions avoir à cœur de partager l’Évangile aux autres. C’est lorsque des incroyants abandonnent leurs péchés et chérissent Dieu plus que tout qu’il s’en trouve le plus glorifié.

« La moisson est grande, mais il y a peu d’ouvriers » (Matthieu 9.37). En tant que croyants (et Rébellutionnaires !), l’Évangile doit être suffisamment important à nos yeux pour que nous osions faire partie de ces quelques ouvriers dans ce monde.

Prêche-toi l’Évangile pour te rappeler d’être un ouvrier.

#4 – Cela nous rappelle que nous avons de la joie et de l’espoir dans cette vie

Ces douze mots devraient te remplir avec plus de joie que n’importe quels autres douze mots existants.

« Jésus Christ est mort pour sauver des pécheurs comme toi et moi ». Y a-t-il quelque chose qui puisse t’apporter plus de joie et d’espoir ?

Jésus, le fils parfait de Dieu, a donné sa vie pour toi et moi, de misérables pécheurs qui ne méritions rien d’autre que sa colère divine.

Il nous a non seulement sauvés de la colère de Dieu en payant le prix à notre place, mais il est aussi mort pour nous permettre d’entrer dans une relation parfaite avec ce Dieu puissant.

Il est mort pour se donner gloire en révélant son amour et sa grâce pour nous. Il est mort pour nous donner un but merveilleux !

Le fait de garder cela à l’esprit pendant la journée en te le prêchant peut transformer ton attitude. Même lorsque des choses horribles arrivent dans nos vies, nous savons que Dieu est avec nous, et que tout ce qui arrive est finalement en vue de notre bien et de sa gloire.

Tes circonstances pâlissent à la lumière de la vérité magnifique de l’Évangile !

Merci, Jésus, pour la vérité de ton Évangile ! Permets que nous n’oubliions jamais ce que tu as fait pour nous.


Traduit depuis l’anglais, avec autorisation. Merci à Mathieu pour la traduction.

Auteur : Robin Meeks