Le message de Genèse : la fidélité de Dieu dans un monde déchu

10 Oct 2019 0 commentaire

Je te propose une petite méditation sur Genèse, en entier. Le danger c’est de se limiter aux passages polémiques (la Création avec Genèse 1 et 2, pour les durs d’entre vous l’âge de la terre, déluge global ou pas, etc.), au début de Genèse. C’est dommage parce qu’en fait la plus grosse partie de Genèse se concentre sur la vie d’Abraham, Isaac, Jacob et Joseph. En réalité, il n’y a pas grand-chose en ressources (commentaires, articles …) sur les deux derniers (Jacob et Joseph).

Vivre dans un monde en souffrance et qui rejette Dieu

Genèse, c’est l’histoire de Dieu qui fait des promesses à Abraham, Isaac, et Jacob. Mais le suspense, c’est qu’ils ne les verront pas s’accomplir véritablement dans leurs vies, mais seulement après leurs morts. Ils doivent donc vivre par la foi, placer leur confiance en Dieu.

En attendant, ils vivent comme des exilés (des migrants) dans une terre étrangère qui ne croit pas en Dieu et le rejette (Hébreux 11)

Ils sont confrontés à des épreuves, à la réalité de la mort, au péché et à ses dégâts, à des doutes et ils ne voient pas forcément Dieu agir dans leurs vies. Tout ça, ce sont des conséquences du péché d’Adam dans Genèse 3 : le choix de l’homme de vivre sans Dieu.

Le truc c’est que nous aussi en tant que chrétiens, on est aujourd’hui en exil (1 Pierre 2.11). On attend que Jésus revienne pour finir d’accomplir ses promesses en lien avec la vie éternelle. On vit dans un monde qui s’en fiche de Dieu, qui ne le respecte pas, qui propage et pratique le mal (pornographie, sexe en dehors du mariage, impureté, contrats malhonnêtes, mensonges, idolâtrie de l’époque moderne – l’argent, le sexe, le travail). De même, on doit passer par des épreuves et des tentations. Avant d’être au paradis, on doit assumer ces conséquences du péché.

La fidélité de Dieu malgré nos péchés horribles

Les patriarches malgré leur foi n’étaient pas parfaits. Ils ont plusieurs fois péché :

  • Par manque de foi en Dieu, comme Abraham et Isaac qui mentent aux rois méchants (Genèse 19, 20 et 26)
  • Par idolâtrie, comme Léa et Rachel qui adorent Jacob et les enfants (Genèse 29 et 30)
  • En voulant faire leurs propres choix sans Dieu, comme Abraham et Sarah qui ont pris Agar pour faire Ismaël (Genèse 18) ou Abraham qui est allé en Égypte (Genèse 12)
  • Lot aussi est un exemple de compromis avec le monde (à Sodome) à ne pas imiter (Genèse 13 et 19)
  • Il y a même l’immoralité sexuelle, comme Juda qui voulait coucher avec les prostituées et a couché avec sa belle-fille Tamar (Genèse 38). Mais Dieu l’a quand même choisi pour hériter des promesses !

Dieu a continué à faire avancer son plan malgré tous ces péchés. Dès Genèse, on apprend que c’est un Dieu de grâce qui pardonne et corrige son peuple avec amour, et que le péché ne peut pas l’empêcher d’accomplir son plan.

La fidélité de Dieu malgré nos épreuves

Les patriarches sont aussi passés par de dures épreuves :

  • Des besoins physiques comme les famines dans Genèse (Genèse 12, 26, 41)
  • Des conflits internes comme ceux entre Ésaü, Jacob, Isaac et Rebecca (Genèse 27), les enfants de Jacob
  • L’arnaque comme celle qu’a connue Jacob à cause de Laban (Genèse 29-30)
  • Des rois qui risquent de les tuer pour voler leur femme (Genèse 12, 20, 26)
  • La stérilité (très dure épreuve pour les couples à notre époque, pas juste un besoin de l’antiquité, même si cela entraînait un plus grand mépris de la société avant) avec Sarah, Rebecca, Rachel
  • Les décès de proches comme Sarah (Genèse 23) et Jacob (Genèse 50)
  • La peur de la vengeance des autres comme Jacob qui a eu peur d’Ésaü (Genèse 33)

En tant que chrétiens, on passe aussi par des épreuves.  On vit dans un monde qui ne respecte pas Dieu, qui commet l’injustice et la violence. Dans l’Église, on souffre à cause de divisions, de gens qui nous blessent, de la tristesse lors de décès. On est amené à pardonner comme Joseph (Genèse 45, Genèse 50). La solution, à l’image des « héros » de Genèse, c’est de s’accrocher aux promesses de Dieu. Malgré tous ces obstacles auxquels faisaient face les patriarches, Dieu a fait avancer l’accomplissement de ses promesses. Il en est de même pour nous.

Jésus, celui qui accomplit les promesses de Genèse

Plus tard dans la Bible, on voit que Dieu accomplit tout ce qui est promis dans Genèse. Il envoie son Fils Jésus qui est :

  • Le descendant promis qui écrase la tête du serpent (Genèse 3)
  • La descendance en qui toutes les familles de la terre sont bénies (Genèse 12, 18, 26, 28)
  • Le roi promis, c’est-à-dire le lion de Juda élevé après avoir été humilié injustement (il y a ici un parallèle avec Joseph) qui exerce un règne prospère et glorieux sur toute les nations (Genèse 17, 49)

Pour être sûr que c’est lui, on peut retrouver les généalogies de la lignée choisie par Dieu qui continuent dans la suite de la Bible et qui finissent à Jésus (Luc 3);

Dieu accomplit aussi d’autres promesses :

  • Le don du pays promis qui est en réalité le paradis (plus seulement un pays mais l’univers entier) où Dieu habitera de nouveau avec son peuple comme avec Adam et Eve dans le jardin d’Eden, le premier temple) avec son peuple, un endroit splendide et riche (Apocalypse 21)
  • Une descendance nombreuse qui est l’Église, un peuple très nombreux qui a la même foi qu’Abraham
  • Être Dieu de cette descendance. Dieu est nouveau le Seigneur, le Roi en particulier de l’Église, qui n’est plus seulement composée de Juifs mais dans laquelle les gens de toutes les nations peuvent entrer.

A notre époque, le salut est disponible à tous les peuples comme à l’époque de Joseph où les Égyptiens et les Cananéens allaient se nourrir en Égypte pendant la famine (Genèse 42, Genèse 47). Mais un jour, il sera trop tard pour recevoir le pardon de Dieu car le jugement de Dieu est radical et sûr d’arriver comme lors du Déluge avec Noé (Genèse 6-10) et de la destruction de Sodome et Gomorrhe (Genèse 19).

Conseils pour étudier Genèse en détail

Si tu veux étudier Genèse, je te conseille (pareil pour tous les autres livres de la Bible) de relire Genèse plein de fois de suite (au moins 10 ou 15 fois) et de colorier ta Bible. Une fois que c’est rentré dans ta tête (au moins à peu près le contenu des chapitres et les passages « importants »), lis des commentaires.

Comme commentaire, lis celui de Ron Bergey (qui fait aussi tout le Pentateuque, les cinq premiers livres de la Bible) qui t’aide surtout à bien comprendre le texte et le contexte. Si tu es chaud (le problème c’est qu’il y a quelques vieux mots mais bon tu n’as qu’à taper sur Google), tu peux aussi lire celui de Calvin qui t’aide à interpréter le texte mais qui donne aussi plein d’applications !

Et surtout si tu lis l’anglais, je te conseille les livres de Iain Duguid (, et ) qui sont en fait des méditations super encourageantes, très faciles à lire ! Mais c’est que sur Abraham, Isaac, Jacob et Joseph (de Genèse 11 à 50), il ne commente pas ce qui précède.

Laurent
Auteur : Laurent

20ans, Rébellutionaire et étudiant.

Voir tous ses articles →