Les services de l’ombre

Si tu es jeune, plein d’énergie, de potentiel et d’idées, tu as sûrement eu envie de rendre plein de services différents pour ton Église. Dès ma plus tendre enfance, j’ai eu conscience qu’il existait des services comme la louange ou l’enseignement de la parole le dimanche matin, et je les ai gentiment admirés parce que ça avait l’air cool d’être au-devant de la scène…

Cependant, dans cet article, j’aimerais te parler de quelques coups de mains que tu peux donner et que les gens n’ont pas l’habitude de percevoir. Ils sont vraiment géniaux et je voudrais juste leur rendre un petit hommage, et remercier Dieu parce qu’il nous permet de l’honorer au travers de ces chouettes services.

Tout d’abord, je voulais parler de la technique, le service des jeunes par excellence ! La première fois qu’on m’a confié quelque chose dans l’Église, c’était le vidéoprojecteur. C’est vraiment génial parce que nous sommes impliqués à chaque instant de la louange et même de la prédication si elle est accompagnée d’un diaporama. Si nous avons de la timidité ou de l’appréhension d’être jugés et évalués par toute l’assemblée, nous avons la chance de ne pas être trop visibles, dans un coin de la salle, derrière notre petit ordinateur. Le sonorisateur, en plus d’être également serviteur de l’ombre, a le rôle d’orchestrer ce qui sera entendu dans la salle, il a la chance d’être en quelques sorte les oreilles de l’Église pour un moment.

Moins conventionnel est le service de la prière. Savoir écouter les gens autour de nous et intercéder pour eux dans le secret de nos cœurs, s’isoler pour prendre du temps au service des autres, en communion avec Dieu. Comme il est possible de passer des années à prier pour quelqu’un sans pour autant que cette personne n’en soit tenue au courant, il peut être difficile de prendre conscience de ce service et de sa légitimité, pourtant on entend facilement des témoignages encourageants autour de l’intercession dans nos Églises. De plus, rien de tel pour apprendre la persévérance et l’abnégation, comprendre la fidélité de Dieu et lui accorder toute notre confiance ! En plus de tout cela, nous prenons bien sûr un temps à part pour Dieu, ce qui nous fait grandir dans notre relation avec lui et dans notre foi en général.

« Mais toi, quand tu veux prier, va dans ta pièce la plus retirée, verrouille ta porte et adresse ta prière à ton père qui est là dans le lieu secret. Et ton père, qui voit dans le lieu secret, te le rendra. » Matthieu 6.6

Le service de l’ombre typique depuis qu’il existe des bâtiments pour accueillir des cultes me semble être le ménage. Comme c’est sympathique de pouvoir glorifier Dieu en permettant à ses enfants de se réunir dans un lieu propre, rayonnant et en bon état chaque semaine ! Avec ma famille nous avons pris l’habitude d’aller tous ensemble nettoyer notre Église quand c’est « notre tour ». Cela nous permet déjà d’être beaucoup plus rapides, mais surtout de passer un bon moment ensemble autour de Dieu (ce que je conseille aussi aux groupes de jeunes, surtout pour les membres qui ne vivent plus avec leur famille). Pour les mélomanes, il est même possible de louer Dieu par des chants tout en nettoyant !

Tous ces services ont pour points communs, en plus des quelques vertus citées ci-dessus, de nous donner beaucoup de libertés et de nous permettre de donner de notre personne dans l’aide que nous rendons. Ils sont remarquables pour nous aider à rester humbles et à ne pas s’enorgueillir des œuvres que nous pouvons opérer pour le royaume de Dieu. Au contraire, ils sont efficaces pour nous rendre sensibles aux petits changements qui ne s’opèrent pas tout seuls au sein de l’Église locale. Notre attention nous permet en retour de remercier toutes les personnes qui se mobilisent dans l’ombre pour glorifier Dieu.

« Soyez toujours humbles, aimables et patients, supportez-vous les uns les autres avec amour. » Éphésiens 4.2

Auteur : Capucine C

Capucine, 18 ans, est étudiante en chimie au Mans. Elle aime parler à Dieu et avec les gens.