Un livre pour renouveler notre vie de prière

« Je prie mal, j’arrive pas à m’exprimer, donc ça sert à rien d’essayer. »

« J’ai l’impression de parler dans le vide. »

« De toute façon, Dieu répond pas… »

Peut-être t’es-tu retrouvé dans ces quelques phrases. Nous sommes malheureusement beaucoup à nous les dire. Nous pensons que la prière résulte d’un don extraordinaire qui ne nous concerne aucunement. Ou alors, nous pensons être de mauvais chrétiens par notre manque d’aisance à la prière. Tout cela parce que nous n’avons pas assez confiance en nous-mêmes ou dans le pouvoir de Dieu.

Tim Chester, l’auteur de Prier, c’est pourtant simple, s’est également découragé de nombreuses fois au sujet de la prière. C’est ce qui l’a poussé à s’interroger sur le vrai sens de la prière et à nous partager ses découvertes dans ce livre. C’est donc un auteur qui connaît parfaitement ce par quoi nous passons.

Personnellement, en lisant le titre de ce livre, j’ai cru que l’auteur se payait peut-être ma tête. Pourtant, tandis qu’il développe dans son livre les raisons pour lesquelles la prière est effectivement « simple », on ne peut que lui donner raison.

Prier, c’est simple

En effet, quel Père serait Dieu s’il rendait la prière difficile pour nous ? Le sacrifice de son Fils mort pour nous sur la croix n’aurait alors plus beaucoup de sens… Car c’est bien cela que le Seigneur désire : nous permettre de lier à nouveau les liens avec lui. C’est pourquoi la prière ne peut être que simple et accessible à tous, qu’importe notre plus ou moins grande facilité à nous exprimer.

Dieu nous a tout donné pour nous permettre de prier : un Père qui écoute avec attention son enfant, un Fils qui nous réconcilie avec Lui et permet nos prières, son Saint-Esprit qui nous aide à formuler et exprimer nos prières.

Mais alors, d’où vient le réel problème ?

La prière est difficile tout d’abord parce que Satan est dans ce monde. Il est là pour nous décourager, nous faire perdre confiance, rompre à tout prix ce lien unique que nous avons avec son ennemi. Satan ne veut pas que nous prions.

C’est pourquoi on se sent souvent trop découragé, trop dérangé, trop déconcentré, trop fatigué pour prier.

Parfois, le problème vient également de nous-mêmes : nous ne savons pas faire de la prière notre priorité. Nous pensons à notre travail qui nous attend durant la journée ou le temps qui file entre nos doigts. « Nous n’avons pas le temps de prier ». Cette excuse est récurrente. Et beaucoup trop simple. Trop faible. Car la vérité, c’est que nous ne prenons pas le temps de prier.

Tim Chester commence ainsi par nous présenter la simplicité de la prière en elle-même, puis de la difficulté à prier dans nos vies. Par-là, il nous offre des témoignages intéressants et des pistes de réflexion à saisir pour mieux évaluer notre comportement dans la prière. Des applications sont également proposées pour nous aider à nous sentir plus à l’aise à prier, notamment dans la communauté, et nous encourager à prier à partir de la Parole.

En somme, un bon livre pour nous permettre de revoir la définition de « prière » et nous encourager à surmonter nos peurs ou nos malaises pour s’adresser à Dieu d’un cœur ouvert.

Auteur : Gwenaëlle D.

Gwenaëlle, jeune écrivaine de 17 ans,  à la plume dédiée au Seigneur.