Être un témoin au quotidien

Il n’y a pas de méthode : le secret, c’est d’aimer !

Désolée si tu t’attendais à une liste de choses à faire et/ou à dire pour être un parfait témoin dans ton quotidien ; je ne crois pas que cela existe. Par contre, je crois que si Jésus a changé ta vie, tu as des choses à vivre et à partager à ta façon !

Un truc de fou !

Quand on y pense, c’est énorme ce que Dieu a fait pour nous. En tant que chrétienne, je crois que Jésus est mort pour mon péché, qu’il est ressuscité d’entre les morts. Je désire le suivre. Certaines personnes disent que lorsque les gens se convertissent, ils sont très enthousiastes, mais qu’ils « perdent » cet enthousiasme avec le temps. C’est triste. Pourquoi perdre cet émerveillement face à tout ce que Dieu a fait pour moi ? Il m’a adoptée, je suis sa fille alors que je ne le méritais pas. Et cela a transformé ma vie et continue de le faire chaque jour.

Pourtant…

Nous sommes chrétiens, nous aimons Dieu et pourtant c’est difficile d’en parler à d’autres. Parfois, c’est parce que nous croyons que nous devons être des spécialistes ; nous avons peur de ne pas utiliser les bons mots, de ne pas savoir nous exprimer.

Une caractéristique qu’on observe chez les personnes qui parlaient de Jésus dans les débuts de l’Église, c’est qu’ils adaptaient toujours leur discours au contexte de leurs auditeurs. Tu es celui qui connaît le mieux le contexte de tes amis, parce que tu vis dedans. Leur contexte, c’est ton contexte ! Tu es la personne la plus pertinente pour parler à ceux qui t’entourent.

Vivre…

Mais pour cela, il faut que tu sois en relation avec eux. Depuis les débuts de l’Église, la vie des chrétiens parle autant, si ce n’est plus, que leurs mots ! Souvent, on focalise le témoignage sur ce qu’on dit, mais la première chose qui parle de toi, c’est ta vie !
Un danger qui te guette, en tant que chrétien, c’est de te couper du monde : soit pour tenir bon, soit parce que tu juges les autres. C’est un vrai défi d’apprendre à vivre des relations sincères et transparentes : oser être soi-même, vivre le pardon, etc. C’est tout le défi d’être un témoin au quotidien : être un chrétien qui vit avec les autres, sans les juger. Et il n’y a pas de méthode pour cela. C’est une histoire de relation. Avec Dieu et avec les autres. À l’exemple de Jésus qui aimait ceux qu’il rencontrait : est-ce que mes actes sont empreints d’amour ?

Fais confiance à Dieu

Je finis par ce point, mais j’aurais pu commencer avec.

Personne, à part Dieu, n’a le pouvoir de convaincre les gens de se tourner vers Lui. Dieu a choisi de nous rendre partenaires de l’œuvre qu’il fait dans les vies. Mais cela reste son œuvre. C’est pour cela que je ne crois pas qu’il faille être un spécialiste de la Bible ou de la foi pour témoigner (et aussi parce que la Bible nous montre que Jésus a fait confiance à ses disciples pour aller témoigner avant même qu’ils aient bien tout compris).

Cela veut dire que si tu as compris que Dieu t’aime, tu peux déjà aller vivre en fonction de cela et en parler lorsque les occasions se présenteront. Laisse Dieu te transformer, et il utilisera ta vie pour briller. Prie pour tes amis, demande-lui de l’aide pour continuer de l’aimer et d’aimer les autres concrètement. Fais-lui confiance, et il agira !


Cet article a été écrit pour le magazine Ta jeunesse dans le cadre du congrès « Une vie de défis » qui a eu lieu à l’IBG. Reproduit avec leur aimable autorisation.

Auteur : Jeannie Jeuch