Rebondir après l’échec

« Le succès, c’est d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme » – Winston Churchill

Pas de place pour les loosers

La société dans laquelle nous vivons nous pousse inlassablement au succès et a tendance à nier ou rejeter l’échec. Les nuances ne sont pas toujours permises, tu apparais ici comme un looser et là comme un winner quoi que tu fasses, souvent malgré toi. Cela commence dès l’école où l’on te rabâche : « si tu veux réussir : il faut passer par-ci et par-là ! Obtenir tel diplôme », le tout amenant parfois même une curieuse ambiguïté entre la valeur de la personne et ses résultats.

Succès & échecs comme une identité ?

Ce qui paraît évident, c’est que nos succès et nos échecs sont intimement liés à ce qui fait notre identité et inversement. J’entends souvent des personnes qui se présentent par ce qui fait leur fierté personnelle, comme s’il s’agit de ce qui leur permet d’exister. Notre sentiment de réussite ou d’échec est intimement lié aux lièvres que nous courons, au sens que nous donnons à notre existence et aux priorités que nous nous sommes données !

Le regard de la Bible

De toute évidence, il nous faut trouver d’autres points de repères et la Bible nous invite à appréhender la question du succès ou de l’échec à contre-courant.

  • Nous apprenons par exemple qu’il y a plus d’échecs que de succès
  • Nous constatons que l’échec n’est pas forcement négatif, et que le succès n’est pas toujours positif : « De nombreux succès ont eu un effet peau de banane alors que beaucoup d’échecs apparents aboutissent à des victoires déterminantes » (citation extraite d’une intervention de Mike Evans)
  • Seuls 1/5ème des personnages finissent relativement bien leur parcours
  • Même les hommes qui paraissent des héros sont passés par des heures sombres
  • L’histoire de Jean-Baptiste offre un véritable exemple d’échec apparent et pourtant…

Le regard de Jésus

Dans la Bible, ce que le monde considère comme un échec fait pourtant partie de la pédagogie de Dieu pour nous. Et Jésus a montré la voie, il l’annonce dans un texte charnière des Évangiles, en Matthieu 16.21-28. Ce texte fait suite à la confession historique de Pierre reconnaissant Jésus comme le Messie. Alors même que tout le monde l’attendait comme un libérateur guerrier qui allait libérer le peuple de l’oppression romaine, Jésus se présente sous un angle inattendu. Celui qui allait « subir de cruelles souffrances de la part des responsables du peuple, des chefs des prêtres et des spécialistes de la Loi, être mis à mort et ressusciter le troisième jour » loin de l’image du super-héros à succès que l’on se fait, n’est-ce pas ? D’ailleurs Pierre ne manque pas de le lui faire remarquer, ce à quoi Jésus répond avec fermeté.

Ce texte met en opposition 2 conceptions diamétralement opposées de la réussite :

  • Celle de Pierre qui traduit la pensée de notre société
  • Celle des paroles de Jésus

La clé d’une vie réussie

Par conséquent, Jésus montre que ce n’est pas ce que nous possédons ou croyons posséder qui fait la différence, mais la confiance et l’obéissance que nous plaçons en Lui. C’est la clé d’une vie réussie et la seule façon de rebondir après les nombreux échecs qui jalonnent une vie !

Bibliquement parlant, le succès et l’échec se mesurent à partir de la manière dont nous investissons notre éternité, à partir de la valeur de la cible que nous visons. Si nous fixons nos regards sur les « choses d’en haut », celles de notre voyage sur terre prennent une mesure différente et nous pouvons alors traverser bien des tempêtes.

Pratiquement

Cette compréhension du sujet forme un long parcours et je t’encourage à quelques démarches clés pour ta vie :

  • Fonde ton identité et ta valeur sur Dieu. Dans sa grâce, il accueille celui qui vient à lui avec humilité
  • Entoure-toi d’un ou deux aînés dans la foi, des personnes de confiance qui sauront t’accueillir, te prévenir et te conseiller dans l’échec comme dans le succès.
  • Oriente les décisions les plus importantes de ta vie sur les choses d’en haut.
  • Ne crains pas d’entreprendre par peur de l’échec ou du regard de l’autre.
  • Dans le succès ou dans l’échec, appuie-toi sur Dieu.


Cet article a été écrit pour le magazine Ta jeunesse dans le cadre du congrès « Une vie de défis » qui a eu lieu à l’IBG. Reproduit avec leur aimable autorisation.

Auteur : Thierry Mirone