Fais le tri dans le supermarché des idées

« Ne vous conformez pas au monde » dira l’apôtre dans l’épître aux Romains, chapitre 12, verset 2.

Comment ne pas s’y conformer ? La proximité avec la Bible pleinement inspirée de Dieu est le moyen privilégié pour relever ce défi avec l’aide du Saint-Esprit (2 Timothée 3.16).

Toutefois, savoir débusquer les pensées dominantes de l’air ambiant d’aujourd’hui, dans toutes leurs subtilités, est également indispensable pour grandir comme Dieu le souhaiterait. Quelles sont les idées du monde actuel ?

Repères en dérives

Nous vivons dans une une période historique qui est teintée par le doute et où chacun est renvoyé à lui même pour déterminer ce qui est vrai.

Seul maître à bords

Face au manque de sens de notre temps, nous nous replions sur nous-même, le bonheur personnel devient la bouée de sauvetage, le « moi » devient le vrai, mais aussi le sens, le but, la finalité.

Plus d’Histoire & de rêves

Le passé n’est plus valorisé, le futur bien trop incertain, seul le présent, l’instant, l’immédiat compte.

Je m’aime

Nous sommes individualiste et narcissique.

Tout tourne et doit tourner autour de mes besoins immédiats et la société dans laquelle nous vivons délivre des messages qui sont en adéquation avec ses aspirations. En voici quelques-uns :

  • Le bonheur ne serait qu’une question psychologique, ce n’est pas compliqué d’être heureux, le bonheur est en toi, c’est une question de choix personnel.
  • Le bonheur et l’accomplissement de soi, seraient résolus en cédant à nos pulsions sans frein, à la satisfaction des besoins ressentis.
  • Le bonheur serait trouvé par la multiplication des conquêtes sentimentales, sans engagement, l’autre devient un être jetable, à mon service. En témoigne une publicité récente qui nous pose cette question : « après tout un parfum c’est comme un homme, ça se change, non ? »
  • Le bonheur pourrait être trouvé dans la consommation, facilitée par des crédits toujours plus attractifs, qui permettent de posséder toujours plus, d’avoir toujours plus vite, en cédant à ses envies personnelles instantanément, en témoigne ce genre de publicité où l’on voit une voiture avec en gros en dessous ce slogan :  « why not now ?  »

Assoiffé chronique

Pourtant l’homme de notre société est généralement malheureux, insatisfait, anxieux, frustré, déprimé, alors où est le problème ? Il est que l’être humain a une soif profonde de sens, d’épanouissement qu’il cherche à combler, aveuglé par son péché, par les solutions crevassées de la société, centrées sur l’homme.

Retour à la source

Il existe une autre réalité, celle d’une vie focalisée sur Dieu qui donne un vrai sens à l’existence humaine, et cela passe par le sacrifice du Christ qui réconcilie avec le créateur de l’univers le pécheur repentant qui voit s’ouvrir à lui une vie renouvelée.

En effet, le croyant est libéré d’une vie où il se prend pour Dieu pour vivre une vie selon les voies du Seigneur qu’il peut suivre par l’Esprit qui est en lui (Jean 8.31-32). Car Dieu est le seul à savoir ce qui est vrai, bon et parfait. Il est la source même de l’épanouissement, du bonheur et de la vérité

Intarissable

Le pécheur pardonné, voit aussi s’ouvrir à lui par Christ, une perspective éternelle qui donne une suite réjouissante à son histoire, pour laquelle il vit (Matthieu 6.20). Il quitte donc la sphère de la vie vécue dans l’immédiateté, selon l’instant.

Jésus répondit à la samaritaine :

«Toute personne qui boit de cette eau-ci aura encore soif. En revanche, celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura plus jamais soif et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle.» – Jean 4.13-14

Être heureux, pleinement satisfait, c’est quand notre vie à sa source en Dieu !


Cet article a été écrit pour le magazine Ta jeunesse dans le cadre du congrès « Une vie de défis » qui a eu lieu à l’IBG. Reproduit avec leur aimable autorisation.