Plaidoyer pour l’Amour

Quand l’on parle d’amour, certains s’imaginent une relation romantique ou des sentiment enfantins qui seraient guidés par des émotions incontrôlables, tandis que d’autre affirment que l’amour est une faiblesse et que pour être fort ou ne pas souffrir, il vaut mieux ne pas aimer.
Laisse-moi te dire que l’amour véritable, présenté dans la Bible, n’est ni un sentiment romantique, ni une faiblesse ! Mais bien au contraire une caractéristique et une attitude puissante.

Dieu est amour. L’amour est puissant. L’amour est une force.

Tout d’abord, pour parler d’amour, parlons de Dieu.

La Bible nous enseigne que « Dieu est amour » (1 Jean 4.8;16). L’amour est une caractéristique qui émane de Lui ! Si nous voulons parler de ce qu’implique l’amour et savoir comment aimer, il nous faut regarder à Dieu.

Or, Dieu est puissant. Aucun des actes d’amour de Dieu n’est synonyme de faiblesse.

Pour le comprendre il me semble qu’il faut se rappeler d’une chose importante : Dieu n’a besoin de rien. Il se suffit à Lui-même.

Lorsque Dieu fait acte de bonté envers les hommes, ce sont les hommes qui sont dans le besoin, pas Dieu. C’est nous qui sommes en situation de « faiblesse », pas Dieu.

Dieu n’a besoin de rien. Il se suffit à Lui-même.

Si Dieu a créé le monde, ce n’est pas parce qu’il en a besoin. S’il nous sauve par Jésus-Christ, ce n’est pas non plus parce qu’il en a besoin. C’est nous qui avons besoin de Son Salut !

La création et son Salut sont pourtant des marques de son amour (cf. Psaume 136) ! Il nous veut, et il veut nous faire du bien.

Et oui, Dieu ne nous aime pas parce qu’Il aurait besoin en retour d’amour de notre part1, mais seulement parce qu’Il est bon. Et nous, nous avons désespérément besoin de Lui.

Dieu veut notre bonheur sans en avoir besoin, en ce sens son amour est désintéressé.

Comme il est écrit, l’amour « ne cherche pas son propre intérêt » (1 Corinthiens 13.5).

L’amour de Dieu n’est pas une faiblesse parce qu’il n’implique pas de besoin de la part de Dieu. Il résulte de son libre choix.

Ce que cela implique

1) Lorsqu’on partage l’Évangile il est important de présenter un Dieu puissant et non pas un Dieu faible qui aurait besoin de ses créatures !

Ne tombons pas dans le piège de phrases toutes faites telles que « Dieu est triste que tu ne viennes pas à Lui » ou « Il t’attend et ça lui fait mal de que tu le rejettes », comme si la personne de Dieu serait atteinte quand des hommes le rejettent.

Comprends-moi bien, je ne dis pas que Dieu s’en moque ou qu’il ne veut pas sauver d’homme, mais nous devons reconnaître que si des hommes rejettent Dieu c’est grave pour eux, pas pour Dieu ! C’est eux qui sont en manque du Salut que Dieu apporte, à l’inverse Dieu n’a pas besoin d’eux !

Faire comprendre cela aux non-chrétiens permettra de leur montrer qu’ils ont désespérément besoin du Salut que Dieu leur offre justement par amour. Et cela évitera aussi de laisser entendre une faiblesse en Dieu.

2) Montrons la puissance de l’amour en aimant réellement notre prochain.

Tout comme Dieu aime, ses enfants sont appelés à aimer de la même manière (1 Jean 4.16). Comme il est écrit « Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour.» (1 Jean 4.8) et « Que toute votre vie soit dirigée par l’amour, comme cela a été le cas pour le Christ : il nous a aimés et a livré lui-même sa vie à Dieu pour nous » (Éphésiens 5.2)

Lorsque nous aimons, notre amour doit être à l’image de l’amour que Dieu nous a manifesté.  L’amour doit être désintéressé, sinon ce n’est même plus de l’amour. Aimons de manière à ce que les non-chrétiens comprennent que nous n’avons pas besoin de quelques chose en retour.

Comment des hommes peuvent-il aimer de manière désintéressée ?

Nous pouvons le faire non pas parce que nous n’aurions besoin de rien (comme c’est le cas pour Dieu) mais parce que nous avons justement l’amour de Dieu qui nous comble. Ainsi nous pouvons alors aimer les autres de manière désintéressée parce que nous avons ce dont nous avons besoin2.

  1. Bien que Dieu n’ait pas du tout besoin de notre amour, Il nous commande de l’aimer ! Car aimer Dieu est ce qui lui revient en tant que Dieu, et de plus, cela est bon pour nous.
  2. Je ne parle pas ici du fait d’attendre de l’amour de son conjoint en retour, ce qui est différent et totalement normal, surtout que la relation homme-femme au sein du couple doit refléter la relation entre Dieu et Son Peuple. Je n’affirme pas non plus qu’il ne faut pas rechercher l’affection de personnes de sa famille par exemple, ce n’est simplement pas la question que j’aborde dans cet article.
Timothée
Auteur : Timothée

22 ans, rébellutionnaire, sauvé par grâce. Etudiant.

Voir tous ses articles →