Le défi de Joélie : rencontrer et prier chaque jour pour un(e) musulman(e)

Le Ramadan vient de commencer pour les musulmans. C’est un temps assez particulier pendant lequel ils jeûnent toute la journée, et où ils souhaitent faire plus en profondeur un travail sur eux-mêmes, être plus attentifs à leurs actions, faire plus de bien, et être plus proche de Dieu, à son écoute.

Et si nous relevions un défi un peu fou ?

Étape 1 : Prier chaque jour pour les Musulmans !

Avec une amie, on s’est motivée pour prier chaque jour pour les musulmans pendant cette période. Même si c’est juste 5 minutes, chaque prière a de l’importance. Je t’encourage à relever ce défi avec nous.

Voici un planning de prière pour le mois, avec des sujets plus précis chaque jour, ce qui nous permet ainsi de ne pas toujours nous répéter et d’avoir des situations précises en tête : http://30jours.org/le-livret/

Pour prendre le réflexe de prier chaque jour, je te propose trois astuces :

  1. Choisis un instant fixe pour tous les jours, par exemple le matin au p’tit dej, ou sur ton trajet pour aller prendre le bus, ou dans les transports en rentrant des cours, ou avant de te coucher (bon ça c’est risqué parce que ça passe vite à la trappe sous prétexte qu’on est fatigués !)
  2. Mets-toi un réveil sur ton téléphone, comme ça, si t’oublie, lui y pensera à ta place !
  3. Trouve un(e) partenaire de prière avec qui tu peux te motiver à prier : envoyer un SMS à l’autre quand on y a pensé permet aux deux d’être plus attentif et d’y penser plus souvent ;)

Étape 2 : Discuter avec une personne musulmane par jour!

En traversant ma ville à pied le matin pour aller prendre mon train, je passe devant 2 mosquées et je croise plusieurs fois des personnes musulmanes sur mon chemin.

Et ce matin, alors que je priais, je me suis dis… « C’est sympa de prier de loin pour ces gens, et pour des musulmans au loin, mais en vrai je ne les connais pas, je ne sais pas quels sont leur défis, à ces gens là que je croise, pendant ce mois de jeûne… Et si j’allais directement leur demander ? Heuuuu… Seigneur, c’est toi qui me suggère ça ?! C’est un peu fou comme idée, mais alors ok, je relève le défi !“

Alors voilà mon défi :

Pendant ce mois, du 6 mai au 6 juin, je veux rencontrer et prier pour un(e) musulman(e) en particulier par jour. Et pour cela, je dois me jeter à l’eau et aller les voir. Une personne différente par jour.

C’est un grand défi pour moi parce que je suis plutôt réservée de base, mais c’est l’amour de Dieu pour ce peuple qui me motive et me donnera la force et le courage de faire les premiers pas.

(J’ai l’air de vous dire ça de façon tout à fait sereine mais en vrai ça me fait tellement flipper !)

Est-ce que tu serais prêts à relever le défi avec moi ?

Ok, et concrètement ?

Quelle approche utiliser ? Soyons simple et vrai !

On peut demander d’abord si la personne fait le ramadan ou pas, et si elle le fait, alors dire simplement qu’on est chrétiens et qu’on aimerait prier pour eux. Et puis on peut demander quels sont leur défis pour cette période, qu’est-ce qu’ils recherchent avec le jeûne, et s’ils ont un sujet de prière en particulier.

Le but là n’est pas d’entrer dans un débat sans fin sur Dieu, sur Jésus ou sur la religion. Mais simplement apprendre à mieux connaître leurs défis pour pouvoir ensuite mieux prier pour eux !

3 raisons pour lesquelles tu devrais relever le défi

  1. Ça t’encourage personnellement à être persévérant et plus précis dans tes prières, parce qu’en plus d’avoir des noms et des situations en tête, tu as des visages et des conversations ! Donc la prière devient plus facile et plus spontanée !
  2. C’est l’occasion de rencontrer et de découvrir de nouvelles personnes qui habitent dans ton quartier, ou qui prennent les même transports que toi. Donc tu auras sûrement l’occasion de les recroiser par la suite, par conséquent tu peux plus facilement garder contact et suivre un peu son cheminement si besoin.
  3. En général, les personnes musulmanes sont très ouvertes et aiment discuter de leur foi !! Tu auras sûrement l’occasion de leur partager aussi comment toi tu vis ta foi, et ce que Jésus a fait dans ta vie ;) avec sagesse et amour, et dans l’écoute ! Et si c’était le rendez-vous que Dieu a préparé pour cette personne à cet instant pour se révéler à elle ?! :) (relis Romains 10.13-15)
  4. Ça leur fait du bien dans tous les cas !

Ce soir, en rentrant, je me suis jetée à l’eau : dans le train j’aborde 2 jeunes dames voilées, en leur demandant si elles font le ramadan. S’en est suivi une très chouette discussion, où elles m’ont expliqué et raconté pleins de choses. Une chose qu’elles ont dite m’a marquée : « C’est la première fois qu’une personne d’une autre croyance vient nous demander ça ! Oui, c’est la première fois qu’on nous propose de prier pour nous ! »

Et là je me suis dit qu’il fallait qu’ils sachent, que beaucoup de musulmans sachent qu’on prie pour eux pendant ce mois tout spécialement. Imagine ces gens qui, se retrouvant à la mosquée, se racontent « ah, tu sais quoi cette semaine j’ai croisé un chrétien, il voulait prier pour moi ! – Ah ouais ?! Et bien moi aussi !! » Ça pose forcément des questions et ça éveille la curiosité.

Après, c’est vrai que moi j’ai un avantage : il y a beaucoup de musulmans autour de moi, je n’ai pas besoin de les chercher. Si toi tu ne vis pas dans un contexte où tu croises des musulmans tous les jours, alors tu peux prendre ce défis d’une manière différente. Peut-être que c’est une personne de ta classe ou ton collègue de travail qui est musulman et que tu peux jeûner et discuter avec lui pour apprendre à mieux le connaître ? Peut-être qu’il te faudra faire un détour par tel quartier de ta ville pour les rencontrer ? Et si vraiment tu n’as aucune occasion d’en voir, alors l’étape 1 est déjà amplement importante ;)

Tu peux aussi partager ce défi à d’autres amis qui pourront, eux, te partager les sujets de prière des personnes qu’ils rencontreront !

Étape 3 : Prier avec eux !

Bon, je t’avoue que j’ai hésité avant d’écrire cette 3e étape, parce que je sais que moi même je ne vais oser le faire, du moins au début. Et pourtant c’est la suite logique ! Si on leur dit qu’on va prier pour eux, pourquoi ne pas le faire directement avec eux dans la foulée ?!

Attention cependant, je pense que ce n’est pas forcément quelque chose à faire systématiquement, mais à nous d’être attentifs et à l’écoute de l’Esprit pour savoir si c’est le moment ou pas. Si l’occasion se présente, alors fonce ! « Est-ce que je peux prier pour vous maintenant ? »

Et je me le dis pour moi la première…

Alors rébellutionnaire, que Dieu te donne le courage, l’amour, le zèle et la sagesse pour relever ces défis !

Auteur : Joélie S.

Joélie, 22 ans, étudiante en motion design et rébellutionnaire.