L’objectif de tous nos défis

Cet article est un extrait du livre Une vie de défis de Nicolas Blocher et Benjamin Eggen (coédition BLF/La Rébellution).

Josias est devenu roi de Juda à l’âge de 8 ans, 600 ans avant la naissance de Jésus. À 18 ans, il a initié l’une des plus grandes réformes spirituelles que son peuple a connues. Il a mis fin au culte des idoles, initié une repentance générale et ramené le peuple vers l’adoration du seul vrai Dieu.

Hudson Taylor est né en Angleterre, le 21 mai 1832. Il avait un fardeau sur son cœur : celui d’annoncer l’Évangile en Chine, un pays presque inconnu à l’époque et dont les habitants n’avaient jamais entendu parler de Jésus. À 21 ans, prêt à relever le défi de sa vie, il prend un bateau en direction de la Chine. Il y passera une cinquantaine d’années, et Dieu l’utilisera pour amener beaucoup d’âmes à Christ.

Timothée est un rébellutionnaire de Toulouse, dans le sud de la France. À 17 ans, il relève le défi de créer un Groupe biblique lycéen pour faire découvrir le message de la Bible à ses amis.

Qu’est-ce que ces trois défis ont en commun ? À première vue, pas grand-chose. Josias a initié une grande réforme au sein de tout un peuple, Hudson Taylor est parti comme missionnaire à l’étranger et Timothée a lancé un groupe d’étude biblique. Ces défis ont été relevés à des époques différentes, par des personnes différentes et dans des domaines différents. Cependant, s’ils paraissent n’avoir aucun point commun, ils ont tous le même objectif : la gloire de Dieu. Si Josias a entamé une réforme, c’était pour amener le peuple à adorer le seul vrai Dieu. Si Hudson Taylor a tout quitté pour partir en Chine, c’était pour parler de Jésus et voir des hommes et des femmes se tourner vers lui. Et si Timothée a lancé ce groupe d’étude biblique dans son lycée, c’était pour encourager d’autres chrétiens et faire connaître le message de la Bible à ceux qui ne le connaissaient pas. L’objectif de ces défis était la gloire de Dieu.

C’est un point très important : le vrai défi n’est pas là pour flatter notre orgueil ou pour notre gloire personnelle. Si nous voulons relever des défis et t’encourager à nous rejoindre dans cette aventure, c’est pour la gloire, la renommée de Dieu, pas la nôtre.

Avec cet objectif, notre vie pleine de défis s’inscrit pleinement dans le plan que Dieu a pour notre vie. Car c’est pour la gloire de Dieu que nous avons été créés, que nous avons été sauvés et que nous vivons notre vie chrétienne.

Nous avons été sauvés pour la gloire de Dieu

Si Dieu a créé le monde pour sa gloire, la Bible montre aussi que le salut doit nous amener à glorifier Dieu, à lui rendre honneur. C’est ce que Paul montre quand il écrit aux Éphésiens :

« En lui [Jésus-Christ], Dieu nous a choisis avant la création du monde pour que nous soyons saints et sans défaut devant lui. Dans son amour, il nous a prédestinés à être ses enfants adoptifs par Jésus-Christ. C’est ce qu’il a voulu, dans sa bienveillance, pour que nous célébrions la gloire de sa grâce, dont il nous a comblés dans le bien-aimé. » – Éphésiens 1.4-6

Si Dieu a choisi de nous sauver par pure grâce c’est « pour que nous célébrions la gloire de sa grâce ». Cette idée revient à deux reprises, quelques versets plus loin dans le chapitre : nous avons été sauvés « pour servir à célébrer sa gloire » (v. 12), et Dieu nous a donné son Esprit « en attendant la libération de ceux que Dieu s’est acquis pour célébrer sa gloire » (v. 14).

Cette grâce si merveilleuse démontre la bonté et l’amour infini de notre Dieu. Dieu nous a sauvés par amour, et son amour envers nous (qui est infiniment grand et que nous ne méritons pas) nous pousse à lui exprimer notre reconnaissance pour toujours. Quand Dieu nous sauve, il fait éclater la grandeur de sa grâce, de sa puissance, de sa majesté. Et cela nous pousse à l’adorer.

J’ai du mal à concevoir qu’une personne sauvée in extremis de la noyade ne montre aucune reconnaissance à son sauveteur. La suite logique de notre statut de « rachetés » par Dieu est donc de le remercier et de vivre pour son honneur. Dieu nous a sauvés pour sa gloire !

Nous vivons notre vie chrétienne pour la gloire de Dieu

Nous ne vivons plus pour nous-mêmes maintenant que Dieu nous a sauvés, qu’il nous a donné une vie nouvelle et qu’il a transformé notre avenir ! Nous vivons pour la gloire de Dieu simplement par reconnaissance. C’est le but de tout ce que nous faisons sur cette terre, comme le souligne ce verset bien connu :

« Ainsi donc, que vous mangiez, que vous buviez ou quoi que vous fassiez, faites tout pour la gloire de Dieu. » – 1 Corinthiens 10.31

« Faites tout pour la gloire de Dieu. » Notre but sur terre n’est pas de finir enterrés au Panthéon, d’avoir une page Wikipédia à notre nom ou d’avoir une page Facebook avec des milliers de fans. Nous devons plutôt utiliser tout ce que nous sommes et tout ce que nous avons pour rendre honneur au Dieu qui nous a sauvés.

Comme le dit Trip Lee, un rappeur américain, nous avons été « créés pour nous vanter». Pas pour nous vanter de nous-mêmes, mais pour nous vanter de notre Sauveur. Nous vivons pour nous vanter… de quelqu’un d’autre. Nous vivons pour diriger les regards et les hommages vers ce Dieu qui est le seul à les mériter. Voilà l’objectif de nos vies.

Si nous cherchons constamment la gloire de Dieu, nous pourrons trouver une pleine satisfaction et une joie complète. C’est pour cela que nous avons été créés, sauvés et que nous vivons. C’est non seulement notre but, mais aussi ce qui fait notre joie comme le montre cette réponse du Petit Catéchisme de Westminster (un document passionnant écrit au 17e siècle) :

Quel est le but principal de la vie de l’homme ?
Le but principal de la vie de l’homme est de glorifier Dieu et de trouver en lui son bonheur éternel.


Cet article est un extrait du livre 
Une vie de défisPlus d’informations sur : larebellution.com/profitedetajeunesse

Benjamin E
Auteur : Benjamin E

24 ans, français vivant à Bruxelles, étudiant à l'Institut Biblique Belge. Coordinateur de la Réb', blogueur sur christestmavie.fr, amateur de bons livres, et co-auteur du livre Une vie de défis. Mais par-dessus tout : passionné par l'Évangile, sauvé par grâce, disciple de Jésus.

Voir tous ses articles →