Pâques 2019 : jour d’ouverture ! (jour 1)

Un beau soleil, des retrouvailles et une ambiance chaleureuse : c’est la nouvelle édition du Congrès Pâques 2019 ! 925 inscrits, et au total plus de 1050 personnes avec les bénévoles et les intervenants. Mais c’est aussi : 7 ateliers, 7 plénières et 10 défis à relever durant ce week-end prometteur.

Un super accueil 

Après avoir drôlement échauffer la foule, suscitant chez elle la réponse « On est là !!! », la première plénière a pu commencer.

C’est donc avec humour et enthousiasme que le directeur de l’Institut biblique de Genève, Pierre Klipfel, nous accueille pour ce Congrès. Mais c’est sans oublier le but essentiel de notre présence ici. Il nous rappelle une vérité difficile et glorieuse. La souffrance que Jésus a subie à la croix était nécessaire pour le pardon de nos péchés. C’est ce que nous célébrons en cette période de Pâques. Pourtant, sa mort n’était que l’apparence d’un échec et la réalité de la plus belle preuve d’amour au monde.

Pour se souvenir de cet acte salvateur, Pierre cite Romain 5.8 :

« Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. »

Voilà le but de ce Congrès : que chaque jeune comprenne ce que cela implique pour sa vie.

Groupe de louange : Colossiens 3.16

Pâques 2019, c’est aussi de magnifiques temps de louange avec le groupe Colossiens 3.16. Imagine le truc ? Plus de 900 jeunes chantant à l’unissons « Dieu tout puissant » ou encore « Infiniment grand »… Wow !

Et puis, une lecture de Philippiens 2.1-11 entre deux chants rappelant ce que Jésus a accompli à la croix. J’ai beaucoup aimé le refrain du chant « Montre-moi l’aurore » :


« Ô puissance de la croix :

Christ s’est fait péché pour moi,

Prend sur lui la colère,
Je suis pardonné à la croix » – Montre-moi L’aurore 

L’instant « Parazit » 

Mais ce moment solennel a laissé place à une bonne dose d’humour ! 3 spécimens ont relevé le défi de parodier ce à quoi ressemblent les jeunes d’aujourd’hui. Cette parodie cachait une réflexion profonde sur l’inactivité de notre génération… Parfaite transition pour le message de notre ami Nicolas Blocher !

Message de Nicolas Blocher

Enfin, Nicolas nous a partagé un message percutant sur le thème « Profite de ta jeunesse sans avoir à le regretter ». En s’appuyant sur le chapitre 12 de l’Ecclésiaste. Quelques points relevés :

  • Profite de ta jeunesse quand il est encore temps (v. 3-10). Oui, le temps passe très vite et nous ne serons pas jeunes toute notre vie (v. 8). C’est pour cela qu’il nous faut prendre part au plan de Dieu pour ne pas avoir de regrets.
  • Profite de ta jeunesse car c’est un bon placement pour l’éternité (v. 11-14)
  • Profite de ta jeunesse en suivant Dieu avant le jugement. Veille et crains le Seigneur (v. 15)

C’est difficile mais cela ne dépend pas de nous. Jésus nous pardonne et nous permet d’affronter le jugement de Dieu sans crainte. C’est le seul à avoir parfaitement accompli le verset 15. Par son obéissance, il est mort pour notre faute et peut-être même pour notre manière de vivre notre jeunesse… Alors réjouissons-nous ! Grâce à Jésus, on peut vivre chaque instant comme un don de Dieu, en comptant sur lui.

Noémie G
Auteur : Noémie G

23 ans, disciple de Jésus, étudiante en droit, membre à Agape Campus Paris. Mais aussi : émerveillée par l'action de Dieu dans nos relations humaines !

Voir tous ses articles →