Les vrais amis sont difficiles à trouver

Les vrais amis sont difficiles à trouver.

Ils sont plus proches que votre famille et vous connaissent souvent mieux. Ils prient de plus grandes prières pour vous que vous ne priez pour vous-même. Ils croient avec vous quand votre foi est faible. Ils libèrent du temps pour vous lorsque la vie est difficile et se réjouissent lorsque tout va bien. Plus important encore, les vrais amis vous rappellent à chaque rencontre qui est le plus important et ce qui est le plus important. L’essence de l’amitié chrétienne est la camaraderie fondée sur deux convictions : 1) Jésus seul peut satisfaire l’âme et 2) cela vaut la peine de vivre pour son royaume.

Ennemis déguisés

L’amitié chrétienne est un trésor car elle nous aide à nous accrocher à notre plus grand trésor.
Jésus est notre pain de vie, notre eau vive, notre perle de grand prix, notre lumière, notre résurrection, notre vie. Le plus grand danger pour nos âmes est que nous arrêtions de nous soumettre à lui, que nous cessions de le suivre et de trouver notre joie en lui. Par conséquent, le meilleur cadeau qu’un ami puisse faire est un engagement à lutter pour notre joie et notre communion avec le Christ.

Inversement, la pire contrefaçon de la vraie amitié est lorsqu’un ami nous encourage, consciemment ou inconsciemment, à placer nos affections ailleurs. L’apôtre Pierre commet involontairement ce genre d’erreurs dans Matthieu 16. Jésus dit à ses disciples qu’il mourra et ressuscitera (Matthieu 16.21). Pierre réprimande Jésus avec ce qui était sûrement le commentaire bien intentionné d’un ami fidèle : «Que Dieu t’en garde, Seigneur ! Cela ne t’arrivera pas.» (Matthieu 16.22). Cela ressemble à la forme d’amitié la plus profonde, la plus authentique et la plus belle, mais les paroles de Pierre font de lui un obstacle entre Jésus et son obéissance au Père. Son ignorance a transformé un ami en ennemi, au moins pour un moment. «Arrière, Satan, tu es un piège pour moi » (Matthieu 16.23). Ce que Pierre pensait être utile, Jésus l’a appelé un piège. Ce que Pierre supposait être une amitié pieuse, Jésus l’a appelée opposition satanique.

Cinq marques d’amitié chrétienne

Alors, comment pouvons-nous éviter l’erreur de Pierre dans nos amitiés ? Comment pouvons-nous être un ami qui préserve et renforce la foi des autres ? Voici cinq manières distinctes par lesquelles les véritables amitiés chrétiennes renforcent notre amour du Christ par notre amour les uns pour les autres.

1. Les vrais amis augmentent notre joie en Dieu.

 
La camaraderie approfondit toujours la joie. Mon film préféré est super quand je le regarde seul, mais c’est mieux avec un ami. D’une manière ou d’une autre, un bon repas est plus satisfaisant lorsqu’il est partagé. Nous entraînons naturellement nos amis dans ce qui nous fait plaisir : « Tu dois voir ce film! » « Tu dois venir dans ce restaurant avec moi ! »
Mais de toutes les joies de la vie, Dieu est la plus grande ! Nous étions faits pour lui – pour l’apprécier et pour centrer nos cœurs et notre vie sur lui. Et comme toute autre joie, notre joie en Dieu sera la plus grande lorsque nous la partagerons avec d’autres personnes. Les amis chrétiens nous aident à nous réjouir en Dieu en nous réjouissant en lui avec nous.

Il est tentant d’inverser et de déformer cette formule en utilisant Dieu comme moyen de mieux apprécier les gens. Si nous nous adressons à lui uniquement pour demander des époux, des amis ou des enfants à aimer, cela révèle que nous voyons Dieu comme un moyen pour obtenir quelqu’un d’autre. Nous devrions faire le contraire : chercher plus de lui chez d’autres personnes. Ironiquement, plus nos amitiés deviendront un moyen de jouir de Dieu, plus nous apprécierons nos amis.

2. Les vrais amis exposent le péché en nous qui nous éloigne de Dieu.

 

« Les blessures d’un ami prouvent sa fidélité, tandis que les baisers d’un ennemi sont trompeurs. » (Proverbes 27.6)

Le péché nous trompe. Cela obscurcit notre compréhension et nous rend fous. Si bien que nous pouvons marcher dans le péché et être convaincus que nous obéissons à Dieu (pensez aux Pharisiens). C’est pourquoi nous avons désespérément besoin d’amis. Nous avons besoin d’amis pour nous montrer notre péché avec amour. Nous avons besoin d’amis pour nous aider à voir nos angles morts. Nous avons besoin d’amis pour parler avec une honnêteté brutale (Matthieu 18.15) et une tendre compassion (Galates 6.1), nous dire la vérité sur nous-mêmes, même lorsque nous ne voulons pas l’entendre (Éphésiens 4.15). C’est une fonction vitale de la communauté que peu de gens veulent. Nous préférerions beaucoup avoir des amis qui nous disent toujours ce que nous voulons entendre, qui nous montrent la fausse grâce d’excuser le péché et nous donnent un faux espoir que nous pourrons nous rapprocher de Dieu sans nous repentir. Mais comme le péché est un poison pour notre âme et un voleur de notre joie en Dieu, nous ne pouvons pas nous permettre d’abandonner ce type d’amitié.

3. Les vrais amis nous encouragent à obéir à Dieu.

Voyons comment nous inciter les uns les autres à aimer et à faire du bien. (Hébreux 10.24; voir aussi Hébreux 3.13). S’il est vrai que nous avons besoin d’amis pour nous aider à voir toute désobéissance, nous avons également besoin d’eux pour nous inciter à l’obéissance. Souvent, l’obéissance à Dieu demande plus de courage que nous ne pouvons en rassembler seul. Sans le soutien fidèle des amis chrétiens, nous retombons facilement dans l’apathie stagnante, ne voulant pas désobéir délibérément, mais aussi trop effrayés pour faire un pas dans la foi. L’encouragement que l’on nous dit de donner n’est ni une flatterie, ni une inspiration superficielle. Encourager, c’est donner du courage et de la force aux autres pour la tâche intimidante qui les attend. Nous présentons une vision plus large des raisons pour lesquelles leur obéissance compte pour le royaume de Dieu. Nous affirmons que leur obéissance glorifie Dieu et compte dans l’éternité. Quelle que soit la forme choisie, les encouragements incitent les autres à continuer de gérer la course spécifique que Dieu leur a tracée.

4. Les vrais amis nous amènent à Dieu dans notre faiblesse. 

« Voici, des hommes amenaient sur un lit un homme paralysé, et ils cherchaient à le faire venir et le déposaient devant Jésus, mais ne trouvant aucun moyen de le faire entrer, à cause de la foule, ils montèrent sur le toit, et ils le descendirent par une ouverture, avec son lit, au milieu de l’assemblée, devant Jésus. » (Luc 5.18-19)

Marcher dans la vie dans un monde qui rabaisse Dieu, avec notre chair déchirée par le péché, contre un ennemi inflexible, est trop difficile à tenter seul. Seuls, nous croyons facilement aux mensonges de Satan. Seuls, nous plions sous le poids de notre péché. Seuls, nous devenons découragés et fatigués. Comme le paralytique, nous avons besoin de l’aide d’autres croyants pour nous conduire à Dieu.

Alors, comment pouvons-nous amener les autres à Dieu ? Nous écoutons une sœur confesser un péché caché et la lavons avec la vérité que le Christ l’a purifiée et guérie. Nous pouvons répondre aux besoins pratiques de ceux qui endurent une intense souffrance au nom de Jésus. Ou nous pouvons simplement amener nos amis à Dieu dans la prière, en lui demandant de faire plus de choses dans leur vie que nous ne pouvons le faire pour eux.

5. Les vrais amis nous aiment pour la gloire de Dieu.

Quoi que vous fassiez, faites tout pour la gloire de Dieu. (1 Corinthiens 10.31)

L’idée que le monde a de l’intimité dans l’amitié est de faire de l’autre une idole: « Je ne peux pas vivre sans toi ! ». Les compliments et les promesses de dévotion donnent rapidement une brève et fausse poussée d’adrénaline d’importance et de signification. Nous devons certes nous encourager les uns les autres, mais les amis chrétiens devraient se concentrer davantage sur le poids et la signification de Dieu – et non sur leurs propres intérêts ou ceux de leurs amis.

Comme tout le reste, le but ultime de nos amitiés devrait être Dieu et sa gloire. Puisque nos cœurs sont enclins à s’éloigner et à adorer d’autres choses, nous avons besoin de ces rappels constants de sa gloire et de sa valeur dans nos amitiés.

Article traduit avec autorisation, merci à Attalia pour la traduction

Auteur : Kelly N.