Une vie transformée #28 : Jonathan

C’est la suite de notre rubrique « Vie transformée », où nous découvrons chaque mois la manière dont Dieu a sauvé, par sa grâce, un(e) jeune qui nous raconte son témoignage.

Ce mois-ci, c’est au tour de Jonathan, un jeune de 22 ans qui aime encourager les gens.

_

Bonjour à tous, je m’appelle Jonathan, j’ai 22 ans et je voudrais vous partager mon témoignage, car il y a une puissance derrière le témoignage, et il développe la foi.

Je suis né dans une famille chrétienne, donc j’ai toujours, avec mon frère, baigné dans les valeurs du Royaume, avec des principes qui nous ont bien gardés ! Mais naître dans une famille chrétienne ne veut pas dire être chrétien. Il faut tôt ou tard faire un choix.

Je suis donc passé par une phase vers la fin de mon adolescence durant laquelle je cherchais Dieu, et j’essayais de faire des bonnes œuvres, d’aider, d’être gentil avec les gens… de faire le bien !

Pourtant, un mardi soir, lors d’un culte dans mon église locale, une dame s’est retourné vers moi en disant « Tu es Jonathan ? », j’ai répondu « Oui », et elle m’a dit :
« Je peux te voir à la fin du culte ?
– Oui, pas de problème. »
À la fin du culte, je suis allé la voir. Cette scène restera à jamais gravée dans ma mémoire. C’est quelque chose de très simple qui s’est passé mais quand ça vient de Dieu…
Elle m’a dit avec beaucoup d’humilité  : « Voilà, j’ai une parole sur mon coeur, je peux me tromper. Mais je voulais te dire que les œuvres c’est bien, mais ce n’est pas ce qui sauve. C’est la foi qui sauve ! »
J’ai pris une claque ! Cette femme ne me connaissait pas plus que ça et savait encore moins dans quelle phase de ma vie j’étais. Alors que j’essayais de plaire à Dieu par les œuvres, je passais assurément à côté de l’essentiel : savoir que par amour pour moi, Christ était mort en portant mes péchés à la Croix. Il était le seul capable de me réconcilier avec Dieu. Le soir même, j’ai demandé pardon à Dieu, et une paix s’installa dans mon coeur, que je ressentis d’une manière particulière pendant plusieurs semaines.

Par la suite, je me suis fais baptiser par immersion et ai débuté cette vie nouvelle. Ma conversion a suivi un processus, puisque la parole de connaissance donnée par cette dame n’a pas été le seul élément à prendre en compte. C’est l’Évangile qui sauve. Mais, disons que c’était le coup définitif pour que j’accepte réellement Jésus dans ma vie !

Je voudrais encourager chacun de vous qui recevez des paroles, à toujours vérifier qu’elles soient basées sur l’Amour et la Parole de Dieu. Donnez-les, si le Saint-Esprit vous donne le feu vert, avec humilité ! Mais donnez-les, car elles peuvent sauver la vie des gens.

Garder pour vous des paroles pour les autres, c’est empêcher la voix de Dieu de se manifester à travers vous. Ce serait comme vouloir bloquer une parole qui pourrait être essentielle pour une vie, pour un coeur. Tout en sachant que le coeur de Jésus s’est arrêté pour que le nôtre puisse battre. Il est mort pour que nous puissions vivre, alors n’empêchez pas un coeur d’être nourri, édifié. Se tromper fait parti de l’apprentissage ! Mais osez (je parle aussi pour moi) !!

Alors que je vous écris, une nouvelle saison se profile devant moi. Ma progression avec Dieu a été grande, les révélations aussi. Mais quand je pense que ce n’est que le début, je me dis que nous sommes tellement petits face à Dieu, et tellement grands en Dieu.

L’important est de ne jamais abandonner. Ça ne veut pas dire qu’on ne chutera jamais. C’est plutôt l’idée de rester accroché à Sa main, car Dieu ne change pas, et sa fidélité est indescriptible. Elle est intellectuellement inexplicable.

Je vous aime fort et me ferait un plaisir de partager avec vous !

Merci Pour Tout

Jonathan

Auteur : Vie transformée

Chaque mois, un jeune chrétien nous raconte courtement comment il a rencontré le Seigneur Jésus, et la manière dont cela a transformé sa vie.