Ce qu’aimer veut vraiment dire

28 Fév 2019 1 commentaire Elykia G.

Je ne sais pas quels dessins animés ont marqué ton enfance, mais pour ma part, Totally Spies est incontestablement le numéro un sur le podium. Ces trois filles, Sam, Alex et Clover, autant lycéennes qu’espionnes, me fascinaient quand j’étais plus jeune. La blonde (je sais, je sais, c’est cliché !) répétait sans cesse la phrase suivante : « Je crois que je suis amoureuse ».

Symptômes : cœur qui bat la chamade, mains moites, sourire niais, papillons dans le ventre, etc.

Comme le dirait un magazine pour adolescentes, « tu ressens plusieurs de ces symptômes à la vue de ton Jules ? Pas de doute, tu es amoureuse ». Et bla, bla, bla. Ce qu’on a néanmoins tendance à oublier, c’est qu’être amoureux ne veut pas dire aimer. Être amoureux est un état qu’on subit, tandis qu’aimer est une décision à prendre chaque jour. En tout cas, du point de vue de la Bible. En effet, Dieu (qui est amour et s’y connaît donc sur le sujet) parle davantage de l’amour comme un comportement que comme un sentiment d’affection.

Mais qu’est-ce que ça veut dire « l’amour est un comportement » ?

1 Corinthiens 13 ne nous dit pas : « Qui aime ressent des frissons d’excitation », il nous dit : « qui aime est patient et bon ». Il ne nous dit pas non plus : « L’amour te retourne le cerveau et te donne des ailes », il dit cependant : « L’amour ne cherche pas son propre intérêt ». Peu importe la version de la Bible que tu as, dans ce passage, le mot « amour » ou « aimer » est suivi de verbes qui forment ensemble une attitude à adopter et non une attitude qui nous tombe dessus par magie. Aimer une personne, c’est choisir d’être patient envers elle (v.4), choisir de lui pardonner (v.7), choisir de persévérer, etc. Aimer un ami c’est être généreux, être prêt à sacrifier sa vie pour lui par exemple (Jean 15.13). Aimer son ennemi, c’est prier pour lui et lui souhaiter du bien. C’est se comporter avec lui comme on souhaiterait qu’il se comporte avec nous, finalement ! (Matthieu 5.44)

Quand Jésus a dit : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même » (Marc 12.31), cela ne signifiait sûrement pas : « Aie des sentiments d’affection envers le monde entier ». C’est impossible ! Ce qu’il voulait dire c’était « comporte-toi aimablement avec tout le monde, traite chaque individu comme tu souhaiterais être traité. Même quand l’autre ne le mérite pas, même quand tu n’en as pas envie ».

Jean va même jusqu’à dire que celui qui n’est pas capable d’aimer son frère n’est pas non plus en mesure d’aimer Dieu (1 Jean 4.20).

C’est clair, c’est net. Apprenons donc à aimer non pas en mots vides de sens, mais en action !

Auteur : Elykia G.

Elykia, 16 ans, est une lycéenne ordinaire qui a une passion pour la couleur bleu et le fait de rire. Entre cours et cours elle chante, écrit et aime aimer les autres - car c'est parce que Dieu nous a tant aimés qu'il a envoyé Jésus pour nous sauver.