Retour sur les défis des éditeurs de la Réb’ pour 2018

En début d’année 2018, nous, les éditeurs de la Réb’ (Noémie, Laurent, Timothée et Benjamin), nous sommes lancés chacun 3 défis pour l’année 2018. Alors qu’on touche la fin de 2018 du bout du doigt, c’est le moment de faire le bilan ! L’idée n’est pas de relever des défis pour montrer combien nous sommes spirituels, ou simplement parce qu’on aime les challenges, mais surtout pour glorifier Dieu, en apprenant, en sortant de notre zone de confort, en faisant ce que l’on n’aurait pas fait naturellement.

Comme tu le verras, nous avons connu des victoires et des échecs. Dans les deux cas, nous nous confions dans la grâce de Dieu qui se trouve en Jésus : nous ne sommes pas sauvés par le fait d’avoir relevé un défi ou de ne pas l’avoir relevé, mais nous sommes en bonnes relations avec Dieu grâce au défi que Jésus a relevé, en venant sur terre pour mourir sur une croix.

Noémie revient sur ses 3 défis de 2018

Défi #1 : Discipliner ma vie de prière. C’était le défi le plus important pour moi. Dès que je me levais de mon lit et avant d’aller me coucher, je prenais un temps pour prier et méditer un passage de la Bible. Mais pour être totalement honnête avec toi, il y a eu des jours compliqués durant lesquels je n’étais pas assidue. Il m’est arrivée de me réveiller en retard et de « rattraper » le temps perdu dans le train… Pourtant, partager mes méditations avec mes amies m’a aidé à garder un bon rythme. Et puis, je priais aussi dans la journée de façon informelle. J’ai aussi pris l’habitude d’écrire mes sujets de prières. Et plus récemment, mon amie Vanessa m’a encouragée à écrire mes prières !

Défi #2 : Approfondir mon intérêt pour le droit. Tout ne s’est pas passé comme je l’avais imaginé ! Je te donnerai plus de détails sur mon année scolaire dans un prochain article. Cependant, je peux cocher la case « défi relevé ». En dehors des cours, j’ai eu l’occasion de lire de nombreux articles juridiques. J’ai assisté à une conférence sur le droit social, j’ai participé à des ateliers dans le cadre de l’association « Advocates France : juristes et chrétiens ». Mais le plus marquant a été d’effectuer un stage de 2 mois dans une association qui permet aux étrangers et aux femmes victimes de violences conjugales d’avoir gratuitement accès au droit.

Défi #3 : Offrir plus de temps de qualité à mes amis non chrétiens. L’amitié est un thème qui me parle énormément. Il était donc logique pour moi de relever un défi lié à ce sujet. Cela n’était pas toujours évident, mais je pense avoir réussi le challenge ! J’avais particulièrement à cœur de passer plus de temps avec deux amis. Une amie athée que je connais depuis l’âge de 3 ans et un ami agnostique que j’ai rencontré à l’université. Je ne pense pas exagérer en disant que c’est en 2018 que nous avons partagé nos plus profondes conversations ! Je remercie le Seigneur pour sa grâce et sa fidélité.


Laurent revient sur ses 3 défis de 2018

Défi #1 : Apprendre le chinois. J’avoue que j’ai raté ce défi, pour des raisons pratiques.

Défi #2 : Étudier la Bible. J’ai pu faire le découpage général de pas mal de livres de la Bible : Genèse, Exode, Lévitique, Luc, Éphésiens, Colossiens, Ésaïe, Josué, la moitié de Juges, Daniel, Hébreux. J’ai pu faire le découpage détaillé de Genèse.

Défi #3 : Étudier l’apologétique. J’ai pu lire quelques apologètes : un livre de Plantinga (Warranted Christian Belief), de Norman Geisler, de C. S. Lewis, une biographie de Francis Schaeffer (ça me touche personnellement parce qu’il évangélisait les étudiants). J’ai commencé à lire Thomas d’Aquin (c’est important car ça m’a enlevé plein de mauvais préjugés que les gens ont de lui), et enfin un livre qui résume les différentes approches d’apologétiques : Mapping Apologetics de Brian Morley.


Timothée revient sur ses 3 défis de 2018

Défi #1 : Lire plus et mieux. Concernant mes lectures, j’ai eu l’occasion de lire certains livres en entier par obligation, pour une recension et maintenant pour mes études et c’est une bonne chose ! Pour le reste j’avoue avoir toujours cette habitude de lire certaines parties des livres et de les oublier après. Par contre je dois dire que je lis plus qu’avant, même si je ne pourrais pas donner un ordre d’idée.

Défi #2 : Manger mieux. Bon, au début je m’y tenais ! Puis au fur et à mesure, j’ai fait quelques compromis. Mais je trouve que globalement ma manière de me nourrir est meilleure qu’avant, et ça c’est une bonne chose !

Défi #3 : Contacter des personnes proches que je vois rarement et qui sont isolées des moyens de communications high-tech. Même si j’ai eu bien souvent du mal à prendre un temps pour ça, je pense que globalement le défi est relevé. Je ne m’étais pas donné d’objectif précis ce qui rend le défi plus dur à évaluer, mais je dirais qu’il me reste encore pas mal de chemin à faire même si j’ai pu mettre en pratique ce défi à plusieurs occasions durant l’année !


Benjamin revient sur ses 3 défis de 2018

Défi #1 : Lire 60 livres dans l’année. Défi réussi, merci Seigneur ! J’aime beaucoup lire, mais ça reste toujours un combat pour moi. Mon smartphone semble toujours avoir mieux à me proposer que le livre que je compte lire ! C’est pourquoi, le fait de me lancer des défis dans ce domaine est très utile. J’ai lu d’excellents livres cette année, qui ont fait grandir ma relation avec le Seigneur, et qui m’ont équipé pour le servir. Grâce à Goodreads, un réseau social pour les lecteurs (vraiment génial !), tu peux voir les livres que j’ai lus et mes statistiques de lecture.

Défi #2 : Donner mon sang. Oups. J’avais fait une confession publique en début d’année : j’ai beaucoup de mal avec les piqûres. En cette fin d’année, je suis obligé de faire une deuxième confession publique : je n’ai pas donné mon sang cette année ! Une des raisons est que je suis parti au Cameroun pendant l’été, et je n’avais plus le droit de donner mon sang après. Mais j’aurais très bien pu le faire avant, si j’avais pris mon courage à deux mains pour relever ce défi… Bref, c’est un échec !

Défi #3 : Mémoriser 1 Pierre (ou un autre livre court de la Bible). Plutôt que 1 Pierre, j’ai mémorisé le livre de Tite. Il me reste encore 3-4 versets à mémoriser à l’heure où j’écris, mais au moment où tu lis ces lignes ça devrait être terminé (si ce n’est pas le cas, je corrigerai cet article !). Mémoriser un livre entier de la Bible peut faire peur, mais ce n’est pas aussi difficile que ce qu’on croit. Nous connaissons tous un tas de choses éparpillées par cœur. Il suffit de tout rassembler et d’apprendre quelque chose d’unifié, comme un livre. Si la mémorisation de la Bible t’intéresse, et en particulier la mémorisation de livres bibliques entiers, tu peux écouter cet épisode du podcast que j’anime avec mon cousin.


Nous le répétons, tous ces défis ne sont pas là pour montrer combien nous sommes spirituels ou parfaits. Si tu venais à nous connaître plus profondément qu’au travers d’un article, tu t’apercevrais que nous sommes bien imparfaits ! Mais, motivés par la grâce que Dieu nous a faite en Jésus, nous voulons mettre notre temps, notre énergie, et toute notre vie à sa disposition. Pour sa gloire.

Et toi, quels étaient tes défis pour 2018 ? Qu’est-ce qu’ils t’ont appris ?

Auteur : La Réb' team