Tu peux mémoriser plus que tu ne le crois

Quelle est ta réaction quand tu entends quelqu’un parler de mémorisation de la Bible ?

Je sais que pour beaucoup, nous nous sentons légèrement coupable. « Faudrait peut-être que je m’y mette. Je devrais peut-être le faire plus souvent. »

Qu’est-ce qui nous empêche de mémoriser la Parole de Dieu ?

Plusieurs raisons.

Je ne suis pas fort(e) en mémorisation. Je ne retiens rien.

Je n’ai pas le temps.

Je le ferai… plus tard.

Un outil puissant

Les mots qui se trouvent dans les pages de ta Bible sont les mots du Dieu Créateur. La même voix qui a créé le monde et qui t’as créé toi, nous a parlé.

La mémorisation est donc l’outil le plus puissant que nous possédons.

Réfléchis un moment. Quand tu mémorises la Bible, tu imprimes des vérités éternelles, inébranlables, sur ton cœur et tes pensées. Cela te change. Même si tu ne peux pas réciter un verset mot pour mot ou te souvenir de la référence dans 5 ans, la croissance spirituelle qui découle de la mémorisation ne va pas disparaître. Cette vérité restera en toi.

Ça ne veut pas dire que la mémorisation de la Bible est toujours une expérience profondément spirituelle. Tout le monde peut mettre des mots dans sa tête, et les cœurs peuvent s’en trouver inchangés (je l’ai fait). Mais même si tu mémorises avec la mauvaise attitude de cœur, Dieu peut utiliser ces vérités dans ta vie. Et quand tu mémorises les Écritures avec l’objectif de te rapprocher de Dieu et de le chercher davantage, c’est une discipline spirituelle puissante.

Mais je n’arrive pas à mémoriser !

A ce moment-ci tu es peut-être en train de te dire : « Mais je n’arrive pas à mémoriser, j’ai une mémoire horrible. J’oublierai ce verset sur le champ ! »

Je ne veux pas ignorer que cela peut être un vrai problème pour certains. Il y a des maladies chroniques ou des handicaps qui rendent la mémorisation difficile voire impossible, au moins pour un moment de la vie.

Mais je crois que parfois nous utilisons le handicap comme une excuse. Dieu a fait nos cerveaux avec une capacité d’apprentissage remarquable et il veut que nous utilisions cela. Des adultes m’ont répété plusieurs fois de bien profiter de cette période de la vie parce qu’en tant que jeune nous avons la meilleure mémoire de notre vie.

Combien de fois te retrouves-tu à chanter ta chanson favorite ? Est-ce que tu mémorises les paroles ? Quelle sont la première, la deuxième et la troisième phrase ? Pourrais-tu citer ton Youtuber favori ? Et les publicités de la télé ou de Spotify ?

Est-ce qu’il se pourrait que tu mémorises plus que tu ne le penses ?

Lance-toi des défis

Ma première expérience de mémorisation de la Bible était avec un concours de mémorisation qui s’appelle Bible-Bee. Cela m’a donné une motivation que je n’avais pas avant cette compétition. J’ai décidé de relever un défi auquel je n’aurais jamais pensé avant. Et même si je n’ai pas gagné (ou même mémoriser tous les versets), c’était une première étape. Ça m’a montré que je pouvais mémoriser plus de morceaux de la Bible que je pouvais l’imaginer.

On parle beaucoup d’attentes peu ambitieuses. Il est peut-être temps d’élever la barre plus haute que là où nous l’avons placée.

Fixe-toi des objectifs : tu pourrais peut-être retenir un verset par semaine. Peut-être 2, 3, ou peut-être plus.

Choisis un chapitre que tu aimes : le Psaumes 16, 23, ou 139 ; Romains 8 ; Éphésiens 1 ; Philippiens 2. Donne-toi l’objectif de les avoir retenus d’ici à la fin de l’année. Passe du temps à l’étudier, le méditer et prier autour de ce passage ou de ce verset. Laisse la vérité imprégner ton âme à mesure que tu ancres les mots dans ta pensée.

Choisis une méthode de mémorisation qui marche pour toi. Certaines personnes préfèrent juste lire une phrase à la fois jusqu’à ce qu’ils soient capables de la réciter sans regarder. Tu peux essayer de mettre le verset en musique (souviens-toi de ta chanson favorite que tu as si bien retenue !). Écris-le à la main une fois ou deux. Écris-le sur un tableau blanc, ensuite efface quelques mots en même temps jusqu’à ce que tu sois capable de réciter tout le passage sans regarder. Et n’oublie pas de revoir les versets que tu as déjà retenus ! Si tu essaies de mémoriser tout un chapitre, tu pourrais simplement te le réciter à toi-même jusqu’à ce que tu arrives au prochain verset à mémoriser.

Par-dessus tout, souviens-toi de prier et de rechercher Dieu à travers ce processus. Il est celui qui utilise sa Parole dans nos vies afin de : nous convaincre, nous réconforter, et nous transformer. À mesure que tu mémorises, sois encouragé(e) : peu importe le temps que cela prend, aussi difficile que cela paraît et le nombre d’erreurs que tu fais, sa Parole te changera.


Article traduit avec autorisation, merci à Attalia pour la traduction.

Auteur : Katherine F.