Comment prendre les grandes décisions de la vie ?

En tant que chrétiens, jeunes adultes, quand devons-nous prendre de grandes décisions ?

Tout le temps. On passe de jeunes mineurs dépendants à adultes responsables, et cela implique que nous prenions beaucoup de décisions : quelle voiture acheter, quel travail commencer, quelle école fréquenter, etc.

Face à ces décisions lourdes de conséquences, je suis sûr que la plupart d’entre nous voulons faire ce que Dieu veut. On s’écrie à Dieu : « Seigneur, que veux-tu que je fasse ? Peu importe ce que c’est, je le ferai. Dis-moi juste quoi faire. »

Mais souvent, nous prenons ces décisions pour des jeux en nous demandant derrière quelle porte se trouve le jackpot.

Bien sûr, parfois nous sommes sincères, mais la majeure partie du temps, nous nous retrouvons à demander la volonté de Dieu parce qu’il nous semble que la porte que Dieu approuve est celle qui aura le moins de conséquences négatives et le plus de résultats positifs. Et c’est frustrant parce qu’il semble que Dieu ne soit pas intéressé. Mais en réalité, c’est peut-être l’inverse.

Suivre la volonté de Dieu n’est pas un chemin sans stress

Nous pensons tous que si nous suivons les directions spécifiques de Dieu alors nous méritons une vie sans stress et sans anxiété. Mais ce n’est pas comme ça que Dieu fonctionne.

Dans une des chansons appelée « Background », le rappeur chrétien Lecrae dit : « Je sais que je suis le plus en sécurité quand je suis dans ta volonté et que je fais confiance à ta Parole. »

J’ai rien contre lui, mais parfois, faire la volonté de Dieu c’est tout l’opposé.

La volonté ultime de Dieu pour nous c’est que nous devenions comme Christ (Éphésiens 1). Cela se produit à travers les tensions et les pressions des épreuves et des décisions de la vie, dans le but d’être formés en un diamant étincelant.

La manière dont nous passons à travers la porte et la personne que nous sommes une fois de l’autre côté de la porte ont plus d’importance que la porte que nous passons.

Jacques 1.2-3 dit que les épreuves sont une bonne chose. Et Jésus lui-même dit que Dieu ne donne que des bons cadeaux à ses enfants et non des mauvais. Et si les épreuves nous transforment davantage à l’image de Jésus et si elles sont des cadeaux de Dieu, alors peut-être que traverser des épreuves est la volonté de Dieu. Parce que cela nous forme et nous fait ressembler davantage à Jésus.

Souvent Dieu nous laisse prendre ces décisions presque comme si nous étions livrés à la jungle, tout seuls, pour que nous puissions apprendre de n’importe quelle décision que nous prendrons et que nous devenions davantage comme son Fils à travers cela.

Si un parent prend toutes les décisions à la place de ses enfants, ils ne pourront pas devenir des personnes de caractère et de qualité ; si Dieu prenait toutes les décisions à notre place nous resterions tel des morceaux de charbons sans feu. Nous sommes formés en apprenant des conséquences négatives et positives de nos décisions. Parfois c’est douloureux, mais c’est comme ça que Dieu nous raffine.

Parfois, il semble que c’est comme si Dieu nous disait « je m’en moque ». Mais cela ne veut pas dire qu’il ne s’intéresse pas à nous. Ça veut juste dire qu’il est plus intéressé par la croissance spirituelle que par les universités, les carrières ou les voitures – et c’est ce que nous devons attendre d’un père aimant.

Les décisions font partie de la vie. La vie cause des douleurs. La douleur forme le caractère.

Recherche la sagesse

Normalement, Dieu ne nous invite pas à chercher sa volonté spécifique, mais plutôt à le chercher lui. Sa vérité. « Si l’un d’entre vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu, […] et elle lui sera donnée. » (Jacques 1.5) Dieu ne prend pas nos décisions à notre place. Il nous équipe à prendre des décisions.

Quand tu pries pour que la volonté de Dieu se fasse, tu ne devrais pas t’attendre à un message surnaturel qui tomberait du ciel ou à une lettre mystérieuse venue par la poste. Parfois, il souhaite que nous fassions des choses spécifiques. Mais si c’est le cas alors il rendra cela clair. Cependant, la majeure partie du temps, la sagesse suffit pour prendre la « bonne » décision.

Et ne pensons pas que chercher la volonté de Dieu est une affaire à mener seul. Je fais souvent l’erreur de ne pas demander l’opinion des autres. C’est un piège dangereux car souvent on se laisse mener par nos émotions plutôt que par la communication avec Dieu.

Si tu cherches vraiment la volonté de Dieu, alors choisis quelques personnes sages que tu connais et qui ont plus d’expérience à discerner la volonté de Dieu et parle leur de ta situation. Prie avec eux.

Demande qu’il t’orientent et qu’ils te fassent bénéficier de leur sagesse sur la base de leurs propres expériences, ou parle en dans ton Église et demande-leur de prier pour toi par rapport à cela. Demande à ton pasteur qu’il t’oriente selon la Bible. C’est en partie à cela que sert l’Église pour que nous puissions nous édifier les uns les autres.

Tu n’auras pas forcément un signe surnaturel ou une voix douce qui te souffle la direction à l’oreille mais la sagesse biblique est souvent suffisante pour discerner la direction vers laquelle se tourner. Et si ce n’est pas suffisant, comme dit plus haut, Dieu se révélera clairement.


Article traduit avec autorisation, merci à Attalia pour la traduction.

Auteur : Samuel Roberts

Samuel, 16 ans, vient des Etats-Unis, et aime jouer du violon.