Des conseils pratiques pour partager ta foi à l’école cette année

Salut Rébellutionnaire !

Souvent à notre âge, on se pose pleins de questions : ce qu’on va faire de notre vie, quel métier on fera plus tard, quel est notre appel, quelle est notre mission, où Dieu voudra nous envoyer, etc. Et si Dieu nous donnait déjà une mission, dès aujourd’hui ? Et si partager notre foi, annoncer l’évangile au lycée, à la fac, en école, était plus important que de valider notre année ou obtenir notre diplôme ?

Alors voici quelques conseils pratiques pour partager ta foi à l’école (je les ai testés, je peux t’assurer que ça marche !) :

#1 – Prie !

Parle de tes amis à Dieu avant de parler de Dieu à tes amis. Par exemple :

  • Fais-toi un planning de prière hebdomadaire où tu écris les noms des gens de ta classe chaque jour. Par exemple : tous les lundis tu pries pour Jérémy, Lucie et Leila ; les mardis pour Manon, Greg et Lucas, etc. Comme ça, tu penses à tout le monde et tu prends cette habitude pour toute l’année ! (1 Timothée 2:1)
  • Fais-toi un tableau de prière sur lequel tu peux écrire et ajouter chaque jour des post-it avec des sujets de prière précis et pratiques. En faisant ça, ça donne envie d’apprendre à mieux connaître chacun pour pouvoir davantage prier pour eux ! (Éphésiens 6:18)
  • Ose demander des choses précises, personnalisées, pourquoi pas même des trucs de ouf. Tu pourrais être surpris :) Et crois que Dieu va répondre ! (Marc 11:24)
  • Viens plus tôt pour prier pour ta classe dans l’école avant que les cours commencent. (Marc 1:35)
  • Prie à voix haute dans la classe quand il n’y a personne ! (Psaume 3:5)
  • Persévère dans la prière, même si tu ne vois pas de réponse immédiate. (Colossiens 4:2)
  • Reste en mode prière quand tu discutes avec tes amis. (1 Thessaloniciens 5:17)
  • N’oublie pas de remercier pour tout ce que Dieu fait déjà :) (1 Thessaloniciens 5:18)

#2 – Privilégie les relations

Puisque avoir ton diplôme ou réussir ton année n’est pas une priorité devant la mission que Dieu te donne, alors privilégie les relations avec tes amis plutôt que ton travail perso. (Matthieu 6:33)

Par exemple :

  • Va voir les autres pendant la pause, plutôt que d’avancer sur un projet dans ton coin. (Philippiens 2:4)
  • Décroche-toi de ton fil d’actu’ Facebook quand tu attends dans la file de la cantine, et discute avec les gens de ta classe !
  • Évite les conversations qui encouragent les plaintes, les ragots, les conflits, et les débats inutiles. (2 Timothée 2:23)
  • Privilégie les relations en 1 à 1 plutôt que les relations « en groupe », c’est plus profond et plus durable. Et puis, pour amener un groupe à Dieu, il faut commencer par une personne. (Jean 3, Jean 4)
  • Fais attention à une personne en particulier. Apprend à la connaître mieux. Si tu ne sais pas qui choisir, demande à Dieu ! (Luc 6:36)
  • Pose des questions personnelles, même si ça peut paraître parfois un peu bizarre, parce qu’on n’a pas l’habitude de parler de soi. Mais c’est un bon moyen pour découvrir les besoins des uns et des autres, leurs besoins physiques mais aussi spirituels.
  • Réfléchis : pour qui peux-tu être une bénédiction aujourd’hui ? :)
  • À qui peux-tu donner un encouragement, dire un compliment ? (Proverbes 12:18)
  • Prie avec ton agenda : qui pourrais-tu inviter chez toi, avec qui tu pourrais-tu manger ensemble un midi, proposer une sortie ciné, inviter au groupe de jeunes de ton église, … ?
  • Rends-toi disponible, quitte à changer ton programme pour aider/discuter/écouter une personne qui en aura besoin.

#3 – Affirme tes convictions et annonce l’évangile

Par exemple :

  • Quand on te pose une question concernant Dieu, ta foi, tes convictions, n’hésite pas à être franc. N’aie pas peur, car ce en quoi tu crois est solide et certain, et cela questionne ! (2 Timothée 3:14, 2 Timothée 1:7-8)
  • N’hésite pas à parler de ce que Dieu fait dans ta vie au quotidien, comme tu raconterais ce que tu vis avec ta famille ou des super potes !
  • Et vis de manière cohérente par rapport à ce que tu prêches ;) (1 Timothée 4:12)
  • Prends avec toi des ‘indices’ qui peuvent susciter les questions : une photo d’un camp chrétien dans ton agenda, un bracelet des 4 points, des versets sur ton ordi/ta trousse/ton vélo, ta bible, etc.
  • N’hésite pas à lire ta Bible dans l’école, pendant les pauses, à midi, avant les cours.
  • Demande à Dieu de la sagesse pour savoir comment/quoi répondre si tu te retrouves au milieu d’un débat houleux sur les religions. (Colossiens 4:6)
  • Si on te ‘provoque’ en te posant des questions pour te déstabiliser, répond par des questions pour comprendre ce que recherche en réalité ton interlocuteur. (Matthieu 21:24)
  • Lors de conversation plus profonde, n’hésite pas à répéter l’évangile plusieurs fois en reformulant de différentes manières. (2 Timothée 4:2)
  • Mets des mots sur ce que tes potes peuvent ressentir, sur les choses qu’ils ne voient pas. Ils sentent souvent des réalités spirituelles que nous connaissons mais ne savent juste pas ce que c’est : à nous de leur révéler. Par exemple : « Mais toi, t’es toujours joyeux ! » – «Cette joie elle ne vient pas de moi, elle vient de Dieu ! »
  • N’hésite pas à titiller, mettre tes amis au défi, les mettre face à un choix, les ‘provoquer’ (avec amour !) pour qu’ils se posent des questions.
  • Propose de prier pour les gens de ta classe. Demande-leur s’ils ont des sujets en particulier. Ça touche :)

#4 – Lâche prise et aime sans condition

  • N’oublie pas : tu n’es pas là pour convertir, convaincre les autres. Seul Dieu peut transformer les cœurs. (Éphésiens 2:8-9)
  • Parfois, il faut savoir se taire, c’est plus sage.
  • Ne pas harceler ton pote non plus, s’ils n’ont pas envie d’en parler, de venir au groupe de jeunes, ou de lire l’évangile que tu as voulu lui passer, ce n’est pas de ta responsabilité. Ce n’était peut-être pas le moment non plus. L’autre a besoin de se sentir libre. Aime-le avant tout. (Matthieu 10:13)
  • Quoi que tu dises ou tu fasses, fais-le avec amour, sinon ça ne sert à rien ;) (1 Corinthiens 13)

Alors, paré pour la mission cette année ? :)

Auteur : Anonyme