J’échange ma cape de super-héros contre la croix de Jésus-Christ

18 Août 2018 0 commentaire Anthony R.

Suis-je le seul à constater de plus en plus de faux enseignements centrés sur la gloire de l’homme ? Il s’agit généralement d’enseignements dont l’objectif est d’élever l’homme à une position qui ne revient pourtant qu’à Dieu seul.

Tu n’as pas besoin d’être le meilleur…

Le monde nous véhicule une image de l’homme devant prouver constamment qu’il est capable de réussir par ses propres forces, qu’il doit se dépasser, et porter le poids du monde sur ses épaules. Nous retrouvons particulièrement ces concepts dans les films d’Hollywood, où le héros finit par devenir le sauveur/champion du monde grâce à ses exploits adulés de tous. Bien évidemment, ce n’est pas vrai pour tous les films de ce genre, et heureusement. Cependant, l’idée que renferme ce cliché est bien répandue. Ainsi, comment devrions-nous nous positionner face à cela ? La Bible nous appelle-t-elle à être de grands héros ?

Toute la gloire revient à Dieu

Une chose est certaine : Dieu ne partage sa gloire avec personne. Il est le seul à être digne de recevoir toute la gloire. Ni Superman, ni James Bond, ni Rocky Balboa ne seraient dignes de recevoir ne serait-ce qu’une infime part de la gloire de Dieu. Ce qui est réellement faux dans cette conception mondaine de l’homme n’est pas tant dans le fait d’accomplir des actes héroïques – toute la Bible relate les différents récits de héros de la foi – mais plutôt de s’accaparer une gloire qui ne nous revient pas.

Sois un homme

Tout enseignement, tout acte, ou toute pensée qui me pousserait à chercher ma gloire dans mes titres et mes accomplissements doit être considéré comme un péché d’idolâtrie que j’exerce envers moi-même, et dont je dois me repentir. Être disciple de Jésus Christ, c’est se faire serviteur de tous ; c’est emprunter le chemin du contentement plutôt que celui du succès, le chemin de l’humilité plutôt que celui de la reconnaissance, le chemin du sacrifice plutôt que celui du gain. En application, cela consiste à rendre Dieu suffisant dans notre bonheur ultime. C’est aussi agir là où Dieu nous demande de le faire, à commencer par s’engager dans une église locale et à y servir fidèlement, par exemple. Pour les mariés, c’est prendre soin de sa famille et la guider fidèlement vers Dieu. Dans chaque situation, de grâce, mes frères, tâchons d’être des hommes ; des hommes selon le cœur de Dieu.

Auteur : Anthony R.

Âgé de 24 ans et résidant en Île-de-France, Anthony est un jeune chrétien récemment diplômé de l'ESC Montpellier. Il est actuellement entrepreneur et amateur de théologie.