Faire sa part du contrat

28 Juil 2018 0 commentaire Elykia G.

Cela t’est-il déjà arrivé de te disputer avec quelqu’un et de ne pas vouloir t’excuser parce que l’autre lui-même ne s’était pas excusé ? Ton interlocuteur et toi étiez tous les deux en tort ; il t’a blessé donc tu l’as blessé en retour. Logiquement, vous auriez dû tous les deux vous présenter mutuellement vos excuses. Mais puisque l’autre ne l’a pas fait (et puis « l’enfer c’est les autres », pas vrai ?), tu ne demandes pas pardon non plus.

Pourquoi ?

Par fierté, sans doute. Par orgueil. Pour ma part, quand je me suis retrouvée dans cette situation (plutôt puérile, soit dit en passant), j’estimais que l’individu avec qui j’avais eu un léger différend, ne pouvait s’octroyer le droit d’être en colère. Il « devait » s’excuser en premier.

PAUSE.

Il DEVAIT s’excuser en premier ? Depuis quand est-ce que JE dois définir ce qu’un autre être doit faire ? Depuis quand est-ce moi qui établis et dirige « les règles du jeu » ?

« L’arrogance précède la ruine et l’orgueil précède la chute ». (Proverbes 16.8) Oh que oui !
Jacques 4.12 me rappelle que : « Un seul est législateur et juge : c’est celui qui peut sauver et perdre. Mais toi, qui es-tu pour juger ton prochain ? » Dieu dirige les règles du jeu. Et moi, je suis ces « règles ». (Suis du verbe suivre, pas du verbe être).
Alors si je blesse quelqu’un, si j’agis mal envers mon prochain, je DOIS m’excuser. Peu importe que lui s’excuse ou pas ! Et si autrui me heurte, si quelqu’un m’offense, je dois lui pardonner. (Matthieu 6.14-15). Peu importe que cette personne, elle, choisisse de me pardonner ou pas ! Il faut arrêter de voir la paille dans l’œil de nos frères et de ne pas remarquer la poutre dans notre propre œil. (Matthieu 7.3)

Fais ce que Dieu te demande et Il s’occupera du reste.

« Acceptez mes exigences et laissez-vous instruire par moi, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour votre âme ». (Matthieu 11.29)

Auteur : Elykia G.

Elykia, 16 ans, est une lycéenne ordinaire qui a une passion pour la couleur bleu et le fait de rire. Entre cours et cours elle chante, écrit et aime aimer les autres - car c'est parce que Dieu nous a tant aimés qu'il a envoyé Jésus pour nous sauver.