4 sources d’encouragement dans l’épreuve

Être chrétien ne signifie pas être totalement préservé de toute souffrance et tentation. Le combat devient au contraire bien plus difficile, car Satan n’a qu’une idée en tête : nous éloigner de notre Sauveur. Je pense notamment à l’adolescence, où les pires pensées sont au rendez-vous. Et pourtant, voilà bien ce que nous dit Paul dans la Bible, en Philippiens 4 : « Enfin, frères et sœurs, nourrissez vos pensées de tout ce qui est vrai, noble, juste, pur, et digne d’amour ou d’approbation, tout ce qui est vertueux et mérite louange. Ce que vous avez appris et reçu de moi, ce que vous m’avez entendu dire et vu faire, mettez-le en pratique. Alors le Dieu qui donne la paix sera avec vous. » (Versets 8 et 9). Mais alors, comment nous nourrir de tout cela ?

La première source : la Parole

Un conseil que tu as sûrement déjà reçu, car il est incontournable. La Bible est source de vérité à 100% et il n’y a que par elle que tu peux parvenir à découvrir l’identité du Seigneur. Le plus gros du travail ne vient pas dans la lecture, mais dans la méditation de cette parole. N’hésite pas à te munir d’un carnet pour y confiner toutes tes réflexions, ta compréhension du texte. Plus tu prendras du temps à la lire, plus tu sentiras la présence rassurante du Seigneur à tes côtés et il te partagera sa paix.

Une deuxième source : la louange

L’un des meilleurs moyens de chasser les sombres pensées est de se mettre dans une attitude d’adoration. Écoute les louanges que tu connais et qui te parlent, mais surtout écoute-les dans une langue qui t’est claire et familière. Si tu n’aimes pas les vieilles louanges chantées dans les églises, il serait intéressant que tu te penches davantage sur les groupes chrétiens qui existent et font un travail formidable : il en existe pour tous les goûts ! Il n’y aura alors plus de place dans ton cœur que pour la volonté de glorifier Dieu.

Une troisième source : le projet

Ce troisième point m’a de nombreuses fois aidée personnellement. Cela consiste à travailler un projet au nom du Seigneur, afin de le glorifier et de te permettre d’avancer toujours plus loin dans ta relation avec lui. Il nous donne à chacun de merveilleux dons : le chant, la musique, l’écriture, des facilitées dans certains domaines, la liberté d’entreprendre, et bien plus encore. Si tu n’as pas encore deviné tes dons, c’est un bon moment pour les découvrir ! En ce qui concerne mon cas, les projets m’ont permis une bonne assurance et une profonde paix intérieure.

Une quatrième source : le partage

Cela n’est peut-être pas évident pour toi, timide et réservé, mais c’est également une solution intéressante. Le tout est de trouver un bon ami à qui partager tes épreuves et ta souffrance, un compagnon de groupe de jeune ou même un adulte dans ton Église qui saurait te conseiller. Qui sait si Dieu ne parlerait pas à travers ces personnes ?

Le combat ne se fait pas seul : non seulement le Seigneur est présent et nous encourage par sa parole, mais il place des personnes de soutien à nos côtés. Ne reste pas seul face à ta souffrance !

Auteur : Gwenaëlle D.

Gwenaëlle, jeune écrivaine de 16 ans, fréquente l'Eglise de Lagny sur Marne.