Le défi de Nicolas : créer un groupe d’évangélisation dans sa ville

On laisse la place à Nicolas pour la suite de notre rubrique mensuelle « Le défi de… » (chaque mois, un rébellutionnaire te partage un défi qu’il a relevé dans sa vie).

Salut à tous ! Je m’appelle Nicolas, je suis actuellement en médecine à Besançon, j’ai 23 ans mais le défi que j’ai réalisé date d’il y a 4 ans… A ce moment là, j’étais en 1ère année de médecine (la fameuse PACES !), j’avais tout juste 19 ans et je sortais d’un camp d’évangélisation Plage Station. A l’époque, j’étais loin d’imaginer qu’une simple question allait prendre autant d’ampleur !

Pour rappel, Plage Station, ce sont dix jours intensifs où on apprend à témoigner et à expliquer l’Évangile à tout type de personne et ce, dans un cadre magnifique… au bord de la mer ! A la fin de ce camp, on nous avait expliqué que le but était de continuer et que « Plage Station », ça devait être tout au long de l’année : d’une part, les responsables voulaient nous encourager à continuer d’annoncer l’Évangile autour de nous au quotidien, et d’autre part, quelqu’un l’avait dit explicitement : « S’il existe déjà dans votre ville des groupes d’évangélisation, rejoignez-les, et s’il n’y en a pas… vous pouvez en créer ! ». Comme je ne connaissais pas de groupe d’évangélisation dans ma ville et que j’étais bien décidé à continuer de vivre tout ce que j’avais découvert pendant ce camp, j’ai décidé de remettre ça dans la prière.

Un dimanche, alors qu’avec des amis chrétiens on se promenait dans un parc à Besançon, j’ai eu un déclic. J’ai réalisé qu’il y avait là plein de gens qui étaient assis ou allongés à profiter du beau temps… au bord de l’eau ! J’ai alors partagé cette idée à mes amis : « Regardez ! On pourrait venir faire des sondages ici, le cadre est le même qu’à Plage Station ! ». Dieu guidait certainement les choses car j’étais justement avec deux personnes qui avaient déjà fait des camps Plage Station. La réponse que j’ai reçu à ce moment a été déterminante « Oh, c’est vrai tu as raison ! C’est trop ça ! ». J’étais scotché ! Je pensais qu’ils allaient rire, mais non. Je craignais qu’ils trouvent mon idée ridicule, mais mon amie avait l’air sérieuse ! J’insistais un peu, avec hésitation, pour voir :

« Non, en vrai… Si on venait faire des sondages ici un coup, vous viendriez ? »

« Oui, à fond ! »

Je croyais rêver. Les autres m’ont encouragé de la même manière.

Mon Père céleste répondait à mes prières. Quelques semaines plus tard, je leur fixais rendez-vous au même parc, mais cette fois on était tous équipés des questionnaires sur la foi que j’avais récupérés à Plage Station, et d’évangiles. Nous avons utilisé le même principe que pendant le camp : nous avons prié tous ensemble, nous nous sommes divisés en binômes pour aller discuter avec les personnes, et nous avons fini par remercier Dieu après un débriefing. Pour cette première sortie, tout le monde revenait enthousiasmé et désireux de recommencer !

La diffusion d’un compte-rendu qui racontait notre sortie ainsi que d’autres qui ont suivi ont poussé d’autres chrétiens à venir nous rejoindre dans la rue.

Au rythme d’environ une sortie par mois, depuis septembre 2014, nous avons fait une cinquantaine de sorties d’évangélisation. Notre force réside dans le fait que nous nous présentons comme un « groupe d’amis désirant partager ce que Jésus a fait pour nous » et non comme venant d’une église en particulier, et cela interpelle beaucoup nos interlocuteurs !

Actuellement, nous venons de plus de six églises évangéliques différentes et nous avons essayé de multiples façons d’évangéliser (jusqu’à la prédication de rue !) sur des terrains très divers (jusqu’à offrir des tisanes aux prostituées le soir !) avec des chrétiens riches de leurs différences, de leurs âges, qui peuvent partager leur expérience respective, tandis que de plus en plus « d’inconnus » entendent parler du Salut en Jésus Christ dans notre ville.

De multiples rebondissements m’ont confirmé que la Mission Évangélisation Besançon (MEB) – c’est le nom de notre groupe – est l’œuvre de Dieu, pas la nôtre, et qu’elle a encore quelques années devant elle !

Quelle joie quand, en concertation avec Papa, tu essayes quelque chose en tâtonnant et qu’il s’occupe de l’amplifier pour sa gloire ! Si tu habites près de Besançon et que tu as envie d’annoncer l’Évangile avec nous, contacte le groupe sur l’adresse : meb.besancon@gmail.com !


Tu as relevé un défi et tu aimerais nous partager ton expérience (ce qui t’as poussé à le relever, les difficultés rencontrées, ce que tu as appris,…) ? Envoie-nous ça par mail (400-700 mots) !

Auteur : Nicolas C.

Nicolas, 23 ans, est étudiant en médecine à Besançon.